Tourisme spatial orbital et conquête spatiale chinoise

Par Marsha Gau | Publié le 12/07/2021 à 17:50 | Mis à jour le 12/07/2021 à 18:19
Photo : Fusée chinoise au décollage
Chine conquête de l'espace tourisme spatial orbital

Alors que le milliardaire Richard Branson marque d'une pierre blanche ce dimanche 11 juillet 2021 en effectuant le premier voyage spatial en orbite à but commercial à bord du Virgin Galactic dans une guerre entre milliardaires avec Jeff Bezos et Elon Musk, la Chine talonne les Etats-Unis dans les dépenses spatiales et divulgue des plans ambitieux. Lepetitjournal.com revient sur les derniers programmes spatiaux de la Chine et sur les prochains voyages en orbite qui lanceront le tourisme spatial, nous faisant passer du rêve à la réalité. Un aller-retour en apesanteur au dessus d'un clair de Terre.

 

La Chine sur Mars
impression écran de China National Space Administration (CNSA)

 

Après la Lune, la Chine se pose sur Mars "Nihao Ruoxing"

Après les Etats-Unis, la Chine devient la deuxième nation au monde à poser avec succès un rover sur Mars. Le voyage aura pris près d'un an depuis la Terre, pour que le robot Zhurong de la mission "Nihao Ruoxing" (Bonjour Mars), la sonde Tianwen-1 se pose en parachute sur la planète rouge, paré de son drapeau chinois, événement retransmis en direct par la China National Space Administration. Le moment le plus délicat fut l’atterrissage sur Mars, le robot a dû se poser seul. Compte tenu des quelques 200 millions de kilomètres de distance avec la Terre, les signaux subissent 18 minutes de décalage pour parvenir sur Terre. En cas de problème, il n’aurait pas pu être assisté. Les objectifs de ce rover martien comprennent l'étude de la structure géologique, du climat et de l'environnement grâce à des enregistrements sonores, des caractéristiques du sol, de la distribution de l'eau et de la glace ainsi que de la structure interne de Mars. L'autre mission consiste à cartographier la planète durant 90 sols martiens, soient un peu plus de 92 jours terriens.

 

Chine conquête de l'espace Mars

 

A la conquête de l'espace, les projets chinois très ambitieux

Alors que les États-Unis s'associent avec les Européens, la Chine finance à coup de milliards ses propres programmes dans l'espace. Elle a entre autre publié une feuille de route pour l'exploration de Mars au cours des deux prochaines décennies. Mise en orbite il y a plus de deux mois, la station spatiale chinoise Tiangong "Palais céleste" vient d'effectuer il y a quelques jours sa première sortie spatiale. En 2026, la Chine compte établir une base lunaire permanente pour assurer le ravitaillement des vaisseaux spatiaux afin d'atteindre d'autres destinations. La Chine est lancée dans une course pour rattraper les États-Unis dans le domaine des technologies spatiales, son prochain projet étant de lancer une flotte de fusées dans l'espace en 2031 pour dévier l'astéroïde Bennu large de 492 mètres, de sa trajectoire et d'éviter une collision avec notre planète.

 

Chine conquête de l'espace Mars
@Nasa - Unplash.com

 

L’espace est devenu à lui seul un vaste secteur économique en pleine expansion qui pèserait actuellement 350 milliards d’euros. Certains pays, comme la Russie et la Chine, mettent au point et testent des technologies de neutralisation des moyens spatiaux. Pour palier aux préoccupations des alliés concernant de nouvelles menaces dans l'espace, l'OTAN  devrait développer un système de renseignement stratégique sur la situation spatiale pour mieux appréhender tout ce qui pourrait porter atteinte à la sécurité et aux intérêts commerciaux des pays membres.

 

La course au tourisme spatial, une guerre des égos 

Ce dimanche 11 juillet, plus de 100 ans après le premier voyage sur la lune, Richard Branson a marqué l'histoire en s'élançant en orbite avec un équipage aux commandes et en se posant avec succès sur le tarmac au Nouveau Mexique. Ce dernier sera suivi dix jours plus tard par Jeff Bezos en apesanteur dans la capsule spatiale du Blue Origin, accompagné par Wally Funk 82 ans, une pilote américaine qui n'a jamais pu devenir astronaute pour cause de sexisme dans les années 60 aux Etats-Unis. En octobre ce sera le tour de Space X d'Elon Musk et l'équipage crew-3 pour une sortie en orbite. Les trois milliardaires sont en compétition pour devenir le premier à lancer le tourisme dans l'espace, à plus de 200.000 USD le billet pour quelques secondes d'expérience orbitale. Tous les sièges ont été vendus et cela semble n'être que le commencement des vols spatiaux suborbitaux à but commercial.

 

Retrouvez, ici la présentation des équipages : Virgin Galactic (sortie en orbite ce 11 juillet) et Nasa-Space X crew-3 (sortie prévue à la fin octobre 2021).

 

 

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Sur le même sujet
Marsha Gau

Marsha Gau

Gourmande de profession, elle partage son regard biculturel sur les dernières tendances de Hong Kong
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale