Samedi 16 octobre 2021
TEST: 2261

Ma Wan, un village fantôme à Hong Kong

Par Claudia Delgado | Publié le 01/09/2021 à 15:00 | Mis à jour le 02/09/2021 à 09:09
Photo : Ma Wan Island - Wikimedia Commons
Ma Wan vu d'avion

Au sein de ce village abandonné, le temps révèle toute sa dualité. Il s’est arrêté au moment précis où des centaines d’habitants ont dû quitter les parages, laissant derrière eux une ribambelle d’objets qui se fondent dans le décor; mais le temps qui passe se manifeste dans les murs délavés et meurtris et dans la couche de poussière qui s’est emparée des lieux. Bienvenue au Ma Wan Village.  

 

Ma Wan est ce petit bout de terre traversé par le pont Tsing Ma. C’est donc une île minuscule d’à peine un kilomètre carré, nichée entre Lantau et Tsing Yi. Un endroit où l’on ne pouvait accéder que par ferry dans les années 90, avant que le pont ne soit construit.

 

Des bateaux à Ma Wan Village Hong Kong
photo@Wikimedia Commons (Roger Price)

Histoire du village de Ma Wan

En 1997, le Bureau des Antiquités et des Monuments découvre à Ma Wan, notamment à Tung Wan Tsai North, des tombes et squelettes datant de la fin du Néolithique à l’Âge du bronze (2000 à 1000 av. J.-C.). Ces excavations ont été répertoriées comme étant l’une de « dix découvertes archéologiques les plus importantes en Chine cette année-là ».

L’ancien village de Ma Wan, dénommé auparavant Tin Liu, date d’environ 250 ans, époque où la famille Chan s’y installe. La Marine britannique débarque dans le port de Ma Wan en 1794 et environ un siècle plus tard, un bâtiment douanier est construit afin de contrôler le commerce dans cette région.

Au début du XXe siècle, le clan Chan fonde l’école Fong Yuen, aujourd’hui désaffectée, mais protégée pour son réaménagement. Une deuxième école a été construite en 1956. Elle a été restaurée et abrite actuellement le musée de Ma Wan.

 

Une école abandonnée à Ma Wan Village Hong Kong
Fong Yuen School - Wikimedia Commons

 

Pendant les années 70, il était encore possible de retracer les origines des habitants de Ma Wan à trois familles qui travaillaient dans la création de paniers ainsi que dans le secteur de la pêche et de l’élevage (canards et poulets). Vers les années 90, la pisciculture prend le dessus et devient l’activité économique prédominante.

Expulsion des résidents de Ma Wan village

En 2002, le promoteur immobilier Sun Hung Kai Properties, dont le président était Thomas Kwok, s’approprie une bonne partie de l’île pour y ériger un complexe résidentiel connu sous le nom de Park Island, situé au nord de l’île, constitué d’une trentaine d’immeubles bâtis entre 2002 et 2006.

La deuxième partie du projet de Sun Hung Kai Properties a été celle de bâtir un parc à thème. Pour ce faire, l’ancien Tin Liu a été rasé. En 2007, Ma Wan Park a ouvert ses portes, abritant le parc évangélique et créationniste, Noah’s Ark, avec sa réplique de l’arche de Noé qui trône au beau milieu du parc.

 

Noah's ark Tsing Yi sous le pont
Noah's Ark - Wikimedia Commons

 

En 2000, l’île comptait environ 800 habitants, avec son pont reliant les trois îles et son nouveau complexe résidentiel, elle est passée en peu de temps de quelques centaines à environ 15 000 habitants. Les habitants de Man Wan Old village sont expulsés par le gouvernement en 2011 après le rachat de cette zone. On découvrira plus tard que la construction du Ma Wan Park n’était qu’un prétexte pour forcer la population à partir en vue d’y bâtir un projet résidentiel de luxe. Quelques signes de protestation sont encore affichés à l’extérieur des maisons, comme vestiges du mécontentent d’une partie de la population qui a dû quitter leur résidence.

 

Ma Wan Village Hong Kong
Wikimedia Commons - Roger Price

 

En 2012, les frères Kwok, à la tête du géant de l'immobilier de Hong Kong, Sun Hung Kai, ont été accusés de corruption, Thomas Kwok a été condamné à cinq ans de prison. Lors de son procès, un mémorandum écrit par lui a été révélé, dans celui-ci il écrit : « nous savons tous que ce parc est juste une excuse pour la relocalisation du village, notre cible principale est le complexe résidentiel ».

Depuis lors, cette zone est tombée aux oubliettes pendant que de nombreux litiges fonciers se succédaient. Un village qui décrépit doucement tandis que les arbres se réapproprient les environs, fusion graduelle entre nature et civilisation.  

 

Ma Wan Village Hong Kong maisons abandonnées
photo@Wikimedia Commons (Underwaterbuffalo)

 

Autour du village abandonné

Lorsqu’on arrive en ferry, on a une vue sur la plage Tung Wan qui est abruptement coupée par l’arche, comme si elle venait juste de s’échouer sur la plage, ses animaux quittant le vaisseau.  En débarquant, on se retrouve en face du Nature Garden qu’on peut visiter de manière gratuite, tout comme le Ma Wan Heritage Centre, où l’on peut découvrir le passé de l’île, ainsi que les répliques des découvertes datant du Néolithique.

À côté du musée se dresse the Solar Tower, où l’on peut voir l’activité de la surface solaire en temps réel grâce à son télescope d’un diamètre de 350 mm. En face du jardin se déploie l’arche, on y trouve un cinéma, un hôtel et des expositions interactives.

 

Des produits sèchent au soleil dans le village de Ma Wan
photo@Wikimedia Commons (Chong Fat)

 

Visiter l’ancien village

*Afin de préserver et de restaurer les bâtiments historiques et le patrimoine architectural, il n’y a plus d’accès au Ma Wan Old Village. La période de fermeture va du 1 avril 2021 au 31 mars 2024.

On traverse donc l’île d’est en ouest pour parvenir à l’ancien village. De ce côté de l’île, en parallèle de l'ancienne grande rue du village on aperçoit encore des maisons sur pilotis, abritant une zone de pisciculture allant du Tam Shui Wan au Shek Tsai Wan, zone réputée pour sa production de pâte de crevettes, qu’on peut encore voir sécher sur des treillis en bois.

L’ancienne vie du village est presque disparue si ce n’est dans ce recoin de l’île où le village flottant rappelle cette communauté, aujourd’hui volatilisée.  

En suivant Ma Wa Main St, le décor change, on remonte le temps pour revenir 10 ans en arrière, moment où les résidents ont dû partir. Les bâtonnets d’encens qui brûlent continuellement dans le Temple de Tin Hau, au beau milieu de Ma Wan village, sont plantés çà et là comme seuls vestiges d’une vie figée à jamais.  

 

Le village sur l'eau à Ma Wan Hong Kong
Tam Shui Wan - photo@Wikimedia Commons (Malcolm Koo)

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons
Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

JérômeT jeu 02/09/2021 - 07:42

Bonjour,
Cet article, publié la 1ere fois il y a quelque temps, n'est plus d'actualité.
La partie historique de Man Want fait l'objet d'un développement mobilier et est désormais inaccessible au public.
Merci de vérifier vos sources  lorsque vous exhumez des articles comme ceci..

 

 

 

 

Répondre

Que faire à Hong Kong ?

ACTIVITÉS SPORTIVES

Essayez-vous aux patins à roulettes en salle à Hong Kong !

Lepetitjournal.com est allé se tester aux patins à roulettes, le nouveau lieu branché des jeunes proche de North Point. On a enfilé coudières, genouillères, casque etc. Chaud devant, on arrive !

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne