Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2261

Botticelli au musée d'art de Hong Kong

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 27/11/2020 à 14:00 | Mis à jour le 27/11/2020 à 14:00
Photo : Botticelli à l'honneur, au Museum of Art de Hong Kong - Photo@Wikimedia Commons
Hong Kong Botticelli

Depuis quelques jours, le musée d’art à Tsim Sha Tsui met en lumière un des plus grands peintres de la Renaissance : Botticelli. Offrez-vous un voyage à Florence, sans quitter Hong Kong.

Vous aimez l’Italie ? Vous avez toujours rêvé de visiter Florence, vous perdre dans ses ruelles et dans les salles de la Galerie des Offices ? Le tout nouveau Hong Kong Museum of Arts accueille au sein de son institution 40 œuvres, arrivées directement de la Galerie des Offices.

Présentant une sélection de grandes œuvres de Sandro Botticelli et de quelques autres maîtres de l'époque tels que, par exemple, Filippo Lippi, cette exposition vous permettra de découvrir ou redécouvrir les grands maîtres de la Renaissance et leur univers.

Une première collaboration entre Hong Kong et Florence

La galerie des Offices est l’un des musées les plus connus d’Italie. Fondé en 1581, le musée abrite des chefs d’œuvres intemporels tels que La Naissance de Vénus de Botticelli, des tableaux et statues de Michel-Ange et Raphaël, ou encore des œuvres de Caravage, Giotto, Léonard de Vinci, de Rembrandt et bien d’autres.

Pour l’exposition, qui durera jusqu’en février 2021, la galerie italienne a donc prêté au Musée d'art de Hong Kong 42 peintures du peintre italien de la Renaissance Sandro Botticelli et de ses contemporains, inaugurant ainsi une première collaboration à grande échelle entre les deux institutions.

 

Botticelli Hong Kong
La galerie des Offices, musée mythique, en collaboration avec Hong Kong - Photo@Wikimedia Commons

Botticelli, un grand maître de la peinture

Né en 1445 à Florence, Sandro Botticelli, de son vrai nom Alessandro di Mariano di Vanni Filipepi, grandit  dans une famille modeste, avant de commencer à 20 ans, un apprentissage au sein de l’atelier de Fra Filippo Lippi. Aux côtés de ce moine et peintre florentin, Sandro sera alors initié notamment à l’orfèvrerie, la gravure et à la ciselure.

En 1470, alors qu’il ouvre son propre atelier, il reçoit sa première commande publique: le tribunal de Florence lui commande une peinture représentant "la Force". C’est le début du succès et Sandro est alors régulièrement sollicité. Il se rapproche alors de la famille Médicis, famille de marchands et banquiers florentins, qui font alors régulièrement appel à ses services. Pour eux, il peindra notamment L'Adoration des mages, en 1475.

 

 

A la suite de ses divers succès, Botticelli est alors appelé à Rome, en 1481, sous les ordres du pape Sixte IV. Celui-ci lui confie notamment une partie de la décoration de la chapelle Sixtine. Malheureusement, son travail ne reçoit pas l’accueil espéré. En effet, à cause de la rivalité qui existe entre le pape, un Della Rovere et les Médicis, ses mécènes, son talent n'est pas reconnu, et Sandro décide alors de rentrer à Florence et de ne plus jamais quitter sa ville natale.

De retour au bercail, il se remet au travail. Il peint alors ses deux œuvres les plus connues : Le Printemps en 1482 et La Naissance de Vénus vers 1485. Pour leur réalisation, il s’inspire notamment de Simonetta Vespucci, considérée comme la plus belle femme de Florence.  

 

Botticelli Hong Kong
La naissance de Vénus, de Botticelli, dont la Vénus est inspirée de Simonetta Vespucci - Photo@Wikicommons

 

Quelques années plus tard, en 1497, le moine Jérôme Savonarole devient de plus en plus populaire. Prêchant contre "la corruption morale du clergé catholique", il érige alors dans la cité le bûcher des Vanités. Le 7 février 1497, les disciples du moines rassemblent alors des milliers d’objets pour les brûler. Parmi eux, les croyants détruiront des bijoux, des miroirs, des cosmétiques (touchant à la vanité), mais aussi des livres considérés comme immoraux, des textes de chansons non religieuses, ainsi que plusieurs chefs-d’œuvre de la peinture florentine.

Botticelli, qui lui-même est un adepte de Savonarole, amène alors au bûcher plusieurs de ses propres peintures, regrettant publiquement "d'avoir sacrifié au goût du paganisme". L’artiste se plonge alors corps et âme dans la secte de Savonarole. Il cesse de travailler… perd sa fortune et ses mécènes, les Médicis, cessent alors de le soutenir.

Il mourra infirme et fortement diminué, en 1510, dans la maison de la Via della Porcellenna où il a travaillé toute sa vie.

Plusieurs tableaux à ne pas manquer

Tout au long de l’exposition, vous pourrez en apprendre plus sur la Renaissance, l’Italie à cette époque et sur Botticelli lui-même. Mais vous pourrez également admirer de visu plusieurs œuvres mythiques, telles que L'Adoration des mages, Le portrait d'un jeune homme avec un Mazzocchio, ou encore Saint Augustin dans son cabinet de travail.

De plus, l'exposition se veut interactive et familiale, proposant diverses activités pour les jeunes amateurs d'art.

Parrainée par le Hong Kong Jockey Club Charities Trust, l'exposition HKMoA x Uffizi Galleries a été organisée conjointement avec the Leisure and Cultural Services Department et le ministère du Patrimoine et des activités culturels et du tourisme d'Italie, et a sa place dans le cadre du festival Italia Mia à Hong Kong.

Pour en savoir plus : https://hk.art.museum/en_US/web/ma/exhibitions-and-events/botticelli-and-his-times-masterworks-from-the-uffizi.html

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons
Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman. Elle est Rédactrice en Chef du Petit Journal
0 Commentaire (s) Réagir

Trophées Hong Kong

TROPHÉES 2021

Grand Prix du Public des Trophées : votez pour votre candidat préféré

A l’occasion des Trophées des Français de Hong Kong, élisez vos 3 finalistes préférés. Le participant ayant obtenu le plus de voix se verra attribuer le Prix du Public Banque Transatlantique.