Mercredi 25 novembre 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

Doit-on standardiser l’écriture de la langue vietnamienne ?

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 16/06/2020 à 06:24 | Mis à jour le 16/06/2020 à 11:27
ecriture langue vietnamienne

Suite à la suspension de publication d’un célèbre dictionnaire par son éditeur, le débat sur la nécessité d’une loi de standardisation pour l’écriture de la langue vietnamienne a refait surface. 

 

La maison d’édition de l’Université nationale de Hanoi a décidé de suspendre la publication du dictionnaire T đin chính t tiếng vit mercredi 10 juin après avoir reçu de nombreuses critiques au sujet d’erreurs orthographiques. 

Actuellement il n’existe pas au Vietnam d’institution de standardisation de l’écriture vietnamienne comme le dictionnaire de l’Académie française ou celui du Larousse en France. Il est donc possible de recourir à plusieurs orthographes pour un seul et même mot ou expression selon les régions, et sans que cela soit considéré comme une erreur. Plusieurs chercheurs s’accordent sur le fait que de nombreux cas peuvent être discutés puisqu’il n’y a pas de convention, citant entre autres, « giao động » et « dao động » (agiter/osciller) ou encore « trời » et « giời » (Dieu). Toutes ces orthographes sont donc communément acceptées.

Cependant d’après Hoàng Tuấn Công, linguiste, certaines orthographes peuvent tout de même être considérées comme des fautes. D’après lui, le dictionnaire T đin chính t tiếng vit est loin d’être un cas isolé. Depuis six ans, il a mis au jour plusieurs dizaines d’ouvrages contenant des milliers d’erreurs grossières. 

 

« L’orthographe conventionnelle doit être abordée de façon tolérante et selon plusieurs standards »

La maison d’édition qui s’est dédouanée de toute responsabilité quant à la quarantaine d’erreurs et non-sens grammaticaux repérés dans le dictionnaire, a donc suspendu la publication de ce dernier et a décidé de prendre son temps pour débattre avec ses auteurs, le professeur Hà Quang Năng et Hà Thị Quế Hương. Ces derniers, au courant des possibles controverses avant la sortie de leur oeuvre, affirment avoir délibérément compilé plusieurs formes orthographiques et grammaticales afin de montrer la diversité de la langue vietnamienne. 

Ainsi écrivait Hà Quang Năng dans son introduction : « (…) En raison d’un développement inégal de la langue vietnamienne aujourd’hui, les lois de l’orthographe doivent être assouplies. L’orthographe  conventionnelle doit être abordée de façon tolérante et selon plusieurs standards. »

 

Phan Thanh Bình, président du Comité de la Culture, de l'Education et de la Jeunesse de l’Assemblée nationale,  a déclaré après un échange avec le Premier ministre, que celui-ci soutenait la « nécessité de développer une loi pour standardiser et protéger la langue vietnamienne »

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

M sam 20/06/2020 - 18:38

Pourquoi pas un trait d'union pour les noms composés, notamment sino-vietnamiens?

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
LE SAVIEZ-VOUS

3 infos pour comprendre le fuseau horaire singulier de l’Inde

+3h30 l’été, +4h30 l’Hiver : c’est le décalage horaire entre la France à l’Inde D’où vient cette petite demi-heure supplémentaire ? Le continent a-t-il plusieurs fuseaux au vu de sa taille ?