Samedi 10 avril 2021
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

31,8 millions de travailleurs touchés par la crise du Covid-19

Par Philippe Avocat | Publié le 08/10/2020 à 11:03 | Mis à jour le 27/10/2020 à 14:38
Photo : Adrien Jean Photography
vietnam emploi covid-19 crise 2020

Selon un rapport du General Statistics Office publié ce mardi 6 octobre, 31,8 millions de travailleurs âgés de plus de 15 ans ont été impactés directement par les conséquences du coronavirus depuis le début de l'année 2020.

Mardi 6 octobre, suite à une conférence de presse organisée à Hanoï, le General Statistics Office of Vietnam (GSO) a publié un rapport détaillant l'évolution du marché de l'emploi dans le pays entre janvier et septembre 2020. Selon ce rapport, 31,8 millions de travailleurs âgés de plus de 15 ans ont subi les conséquences du Covid-19 sur les 9 premiers mois de l'année 2020, ce qui représente 58 % de la population active ayant un emploi. Parmi ces 31,8 millions de travailleurs impactés, 69 % ont été contraints d'accepter une réduction de salaire, 40 % ont vu leur volume horaire diminuer et 14 % ont été licenciés ou envoyés en congés non payés.


Les services et l'industrie, premiers touchés par la crise

En termes de répartition sectorielle, la crise du coronavirus a touché 27 % des travailleurs du secteur primaire (agriculture, foresterie et pêche), 66 % des travailleurs du secteur secondaire (industries et construction) et 69 % des travailleurs du secteur tertiaire (services). Les employés les plus touchés travaillent dans les activités de divertissement (88 % des employés affectés), de l'hôtellerie restauration (82 %), de la logistique (80 %), de l'administration et autres services support (73 %) et de la production industrielle (70 %).

Selon ce même rapport, un tiers des entreprises ayant répondu à une enquête du GSO ont indiqué avoir été contraintes de licencier une partie de leurs salariés au cours des 9 derniers mois. Parmi les entreprises ayant le plus réduits leurs effectifs, celles de petite et moyenne taille et celles des secteurs de l'aviation, du tourisme et de l'hôtellerie figurent en tête de liste.
 

Un taux de chômage à la baisse

Signe d'une reprise progressive au terme d'un deuxième trimestre dévastateur pour le marché de l'emploi, le nombre de travailleurs a augmenté de 1,4 million entre juillet et septembre. Les premiers bénéficiaires de cette reprise sont les femmes (+4,1 %, soit 2,6 points de pourcentage de plus que les hommes) et les populations rurales (+3%, soit 0,8 points de pourcentage de plus que les zones urbaines), Ces deux groupes restent les plus impactés par la crise du Covid-19 sur les neuf premiers mois de l'année 2020.

Il faut cependant nuancer la reprise du marché de l'emploi, puisque le Vietnam a perdu 1,1 million de travailleurs entre le troisième trimestre de l'année 2020 et celui de l'année 2019. D'après les estimations du GSO, en l'absence de pandémie, la population active occupée aurait dû être de 56,4 millions au troisième trimestre 2020, soit 1,8 million de plus que les 54,6 millions réellement recensés à l'issue de ce trimestre.

Parmi la population active, 1,2 million de personnes étaient sans emploi au cours du troisième trimestre 2020, ce qui correspond à un taux de chômage de 2,5 %. Il s'agit là d'une diminution de 0,23 points de pourcentage par rapport au deuxième semestre, mais d'une hausse de 0,33 points de pourcentage par rapport au troisième trimestre de l'année 2019. Sur les 9 premiers mois de l'année 2020, le taux de chômage global est de 2,48 %, celui des jeunes entre 15 et 24 ans de 7,07 %.
 

Une reprise portée par l'économie informelle

Au cours du troisième trimestre 2020, le nombre de travailleurs informels était estimé à 20,7 millions, soit 1,2 million de plus qu'au second trimestre. Ainsi, entre le deuxième est le troisième trimestre, le nombre de travailleurs informels a augmenté de 5,8 %, celui des travailleurs officiels de 0,8 %. La reprise du marché de l'emploi est donc poussée par ces travailleurs aux conditions précaires, ne bénéficiant pas, pour la majorité, d'un accès aux systèmes de santé et de sécurité sociale.
 

Le sous-emploi perd du terrain

Le sous-emploi, c'est-à-dire les personnes travaillant à temps partiel ou réduit indépendamment de leur volonté, a baissé de 2,79 % au cours du troisième trimestre, ce qui représente une diminution de 1,3 millions de personnes par rapport au trimestre précédent, mais une hausse de 560 400 personnes par rapport au troisième trimestre de l'année 2019.

Si la moitié des personnes en situation de sous-emploi travaillent actuellement dans le secteur primaire, un quart dans le secteur secondaire et un quart dans le secteur tertiaire, cette tendance est néanmoins en train d'évoluer. En effet, entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, le sous-emploi a baissé de 26,1 points de pourcentage dans le secteur primaire mais augmenté de 17,6 et de 8,5 points de pourcentage respectivement dans les secteurs secondaire et tertiaire.
 

Les salaires remontent progressivement tandis que les inégalités persistent

Au troisième trimestre 2020, le salaire mensuel moyen des travailleurs était de 5,5 millions de VND (approximativement 200 €), soit une hausse de 258 000 VND par rapport au deuxième trimestre mais une baisse de 115 000 VND par rapport à la même période en 2019. Au cours des 9 derniers mois, le salaire moyen a baissé de 1,5 %, touchant d'abord les employés de l'administration et des services de support (-6,5 %), de l'hôtellerie-restauration (-5,9 %) et de la logistique (-4,9 %). Certaines activités ont néanmoins connu une hausse de salaire : les technologies de l'information et de la communication (+1,7 %), ainsi que la santé et les services sociaux (+3,3 %).

Les inégalités salariales sont également basées sur des critères sociaux-démographiques tels que le genre, le lieu ou encore l'ancienneté dans l'entreprise. Ainsi, au troisième trimestre 2020, le salaire moyen des hommes était 1,4 fois supérieur à celui des femmes (6,3 millions / 4,6 millions) et celui des travailleurs en zone urbaine 1,5 fois supérieur à celui des travailleurs en zone rurale (7 millions / 4,8 millions). Sur la même période, les nouveaux entrants sur le marché du travail ont été les plus touchés par ces réductions salariales (-0,6 % pour les employés ayant plus de 3 ans d'ancienneté, -3,8 % pour les employés ayant de 3 ans à 3 mois d'ancienneté, -42,6 % pour les employés ayant moins de 3 mois d'ancienneté).
 

On peut extraire de cette avalanche de statistiques une tendance claire : le marché du travail vietnamien reprend progressivement du poil de la bête au cours du troisième trimestre 2020, mais il reste tout de même fragile dans la mesure où il est porté par des emplois précaires et que tous les indicateurs affichent une perte de vitesse conséquente par rapport à l'année 2019.

téléchargement

Philippe Avocat

Directeur de l'édition d'Hô Chi Minh-Ville, j'aime écrire sur la vie locale et sur les expatriés au Vietnam de manière percutante, humaniste et humoristique.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

SANTÉ

Confinement : ces sports qui sauvent du burn-out

Finies les longueurs dans la piscine, les restrictions sanitaires ont eu raison du sport en salles. Reebok établit le palmarès des activités sportives favorites, pour éviter le burn-out à la maison.