Dimanche 23 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quelles études après une école internationale?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 26/07/2010 à 00:00 | Mis à jour le 24/01/2018 à 15:33
etudiants quelles études après une école internationale

Peut-on intégrer une université française avec le Bac International ? Comment poursuivre ses études supérieures aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne? Lepetitjournal.com vous donne quelques pistes


Le Bac International (BI)
Certaines écoles internationales préparent au Bac International. Ce diplôme d'études secondaires est reconnu dans plusieurs pays du monde. Pourtant il ne permet  pas l'accès systématique à l'université en France (AFP), tout comme les autres diplômes de fin d'études secondaires à travers le monde. Le programme du BI s'étend sur deux ans pour des élèves de 16 à 19 ans, et est proposé en trois langues officielles : anglais, espagnol et français. Les épreuves de ce baccalauréat ne correspondent pas au programme français. Délivré par l'office du baccalauréat international à Genève, c'est un diplôme de nature privée, très différent du baccalauréat français, car il se concentre sur très peu de matières au choix. Cela explique qu'il n'ait pas toujours très bonne réputation auprès de certaines universités françaises. Les diplômés, quelle que soit leur nationalité, restent donc soumis à la procédure d'inscription sur dossier pour intégrer l'enseignement supérieur en France. Pourtant, il semble que les dossiers des titulaires français du baccalauréat international fassent l'objet d'un examen bienveillant par les établissements d'enseignement supérieur, dès lors qu'il apparaît que ces candidats se trouvaient dans l'impossibilité matérielle, faute d'établissement d'enseignement français dans leur proximité, de se présenter aux épreuves du baccalauréat français.(1) Bien entendu, les élèves des écoles internationales peuvent également choisir de poursuivre leurs études dans les universités américaines ou britanniques par exemple.

Partir étudier à l'étranger
- Universités britanniques
Certaines universités britanniques acceptent les bacheliers français mais sous condition de niveau d'anglais (TOEFL). En général on trouve cette information sur leur site dans la section "international qualifications". Les inscriptions en universités se font via un organisme, UCAS, en ligne (www.ucas.com) : on peut exprimer 5 choix (4 quand on demande médecine, véto ou dentiste) et Oxford OU Cambridge). C'est cet organisme qui gère les candidatures.
La date limite de dépôt des dossiers est le 15 janvier. Il est possible de faire une demande plus tard, mais compte tenu de la compétition pour entrer dans les bonnes universités mieux vaut respecter cette date. La compétition est féroce pour les bonnes universités, une bonne préparation des dossiers est donc essentielle. Certaines écoles internationales offrent un excellent soutien dans le choix et la préparation de ces dossiers.
Pour les élèves du système français,  ce sont en général les bulletins et l'entretien qui déterminent ensuite l'admission dans les universités britanniques, avec conditions de notes au bac pour valider l'admission. Intégrer le King's college, à Oxford, par exemple, serait possible pour un élève ayant un excellent dossier s'il obtient 16 en anglais au bac et 14 de moyenne générale.
On trouve sur le site www.unistats.com, tout un tas d'infos sur les universités et les sujets offerts, les classements faits par les étudiants. Attention, pour payer le tarif européen dans les universités britanniques, il faut que les parents aient résidé dans l'UE au moins 3 ans précédant l'entrée de l'élève à la fac. Sinon, c'est le tarif international, beaucoup plus cher, qui prévaut!

- Universités américaines
Sans le diplôme d'études secondaires américain, le "high school diploma", les candidats aux universités américaines doivent passer des tests de langues (GMAT ) et le SAT reasoning test, un examen standardisé utilisé sur une base nationale pour l'admission aux collèges et aux universités aux États-Unis.  Les scores à cet examen varient de 600 à 2400 points, répartis sur 3 matières : maths, lecture critique, et écriture). C'est ensuite sur CV que se fait la différence, d'où l'importance du sport et de la participation à des associations (caritatives ou autres).

Les Français résidant aux Etats-Unis bénéficient dans les lycées français de cours leur permettant d'obtenir le high school diploma en plus du Bac. Certaines matières/options enseignées aux lycées français peuvent donner droit à des crédits supplémentaires en fonction des accords passés avec les universités. Le Québec ayant un accord avec la France, l'université Mc Guill, établie à Montréal, reconnait le baccalauréat.

Marie-Pierre Parlange (www.lepetitjournal.com) lundi 22 mars 2010

(1) Cf réponse du Ministère de l'éducation nationale publiée dans le JO Sénat du 17/09/2009 - page 2206 suite à une question écrite n° 07721 de M. Richard Yung (Français établis hors de France - SOC) publiée dans le JO Sénat du 05/03/2009 - page 544

 

0 Commentaire (s)Réagir

Education

Jakarta Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une école gratuite pour former les informaticiens arrive à Jakarta

Le secrétaire d’état chargé du numérique Mounir Mahjoubi était de passage à Jakarta ce lundi.Un accord de coopération entre l’école dite de type 42 et la Yayasan Academie a été signé.

Sur le même sujet