Mardi 30 novembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Conseils pour envoyer un cadeau depuis l’étranger

Par Article Partenaire | Publié le 26/10/2021 à 17:30 | Mis à jour le 26/10/2021 à 17:30
cadeau de noel

Noël en distanciel

Les mois d’automne annoncent déjà les fêtes ! Cette année, vous n’avez peut-être pas la possibilité de rentrer en France pour passer Noël en famille. Pour autant, pas question de négliger vos proches, et la distance est une raison supplémentaire de les gâter : vos idées cadeaux commencent à mûrir et c’est précisément le bon moment pour vous organiser ! Car fêtes réussies riment avec préparatifs anticipés, et d’autant plus quand l’on réside à l’étranger.

 

Que dit la réglementation ?

Entretenir le lien avec ses proches par-delà les kilomètres est devenu plus aisé grâce aux nombreux outils digitaux et à certaines applications de contact. Mais en période de fêtes, l’envie d’aller au-delà du dématérialisé se fait souvent sentir : quoi de mieux qu’un cadeau consciencieusement choisi pour envoyer son affection à l’échelle planétaire ? En prenant soin de connaître et de respecter certaines règles.

 

Tout d’abord, identifiez clairement votre envoi avec la mention « cadeau ». Pour la douane française, ce terme désigne un bien envoyé de particulier à particulier, en dehors de toute relation commerciale.

L’avantage ? Un cadeau est exonéré de droits de douanes et de TVA. Pour un envoi intra-communautaire, c’est-à-dire d’un pays membre de l’Union Européenne vers un autre, aucun droit de douane ni taxe ne s’appliquent.

En revanche, ils sont dus pour tout envoi entre un pays tiers et la France et même pour les échanges avec les DOM. Et si vous ne vous en êtes pas soucié, c’est votre destinataire qui devra les régler à la réception du paquet !

 

Pour bénéficier de l’exonération d’un cadeau identifié comme tel, la douane française fixe une limite de valeur : pour un échange entre un pays tiers et la France, le cadeau ne devra pas dépasser 45 €. Et dans le cas d’un échange entre les DOM et la métropole, les taxes Outre-mer et la TVA s’appliquent à partir d’une valeur de 205 €.

 

Enfin, quel que soit le pays émetteur ou destinataire, un cadeau doit provenir d’une personne physique, et être envoyé à une personne clairement nommée. Rien ne vous empêche de passer par votre entreprise pour l’expédition, mais dans ce cas, indiquez votre nom avant celui de la société.

 

On n’envoie pas n’importe comment

Vous avez achevé vos emplettes et c’est le moment d’empaqueter. Pour que votre cadeau arrive à destination dans de bonnes conditions, soigner l’emballage est une priorité !

Choisissez une boîte en carton de forme classique, autrement dit rectangulaire : en effet, les colis sont stockés sur des surfaces planes, et un emballage cylindrique ou de forme fantaisiste multiplie les risques d’abîmer contenant et contenu. De plus, il est fort probable que le transporteur refuse de l’acheminer.

 

La taille doit être appropriée : trop grande, elle laissera beaucoup d’espace vide avec un risque de flottement à l’intérieur. Trop petite, votre objet ne sera pas suffisamment isolé des parois et donc des chocs.

 

Ensuite : calez au maximum ! L’objet doit être protégé et ne doit pas bouger dans son paquet. Enroulez-le de papier bulle pour amortir les chocs ou de papier kraft s’il n’est pas particulièrement fragile. Puis, disposez-le dans le colis et rembourrez sans compter tous les espaces vides pour l’immobiliser. Des boules de papier journal ou de papier de récupération bien tassées en elles feront l’affaire : elles seront plus écologiques que les rembourrages en polystyrène ou les mousses de calage, et plus économiques que la frisure de carton. Sachez que pour certains produits délicats, notamment les bouteilles, il existe des emballages spécifiques que vous pouvez vous procurer auprès des services postaux, des transporteurs, ou de sociétés spécialisées.

 

Enfin, fermez et scellez votre colis à l’aide d’un ruban adhésif de bonne épaisseur (idéalement 5 cm). Apposez le ruban sur toute la longueur du carton avec un débord pour éviter qu’il ne se décolle. Protégez également les tranches et les coins afin de les renforcer. N’utilisez pas de ficelle, votre paquet serait refusé.

 

L’étiquetage doit être bien visible, et comporter toutes les informations nécessaires. Sur le bordereau, indiquez qu’il s’agit d’un cadeau et donnez la description la plus précise possible afin de faciliter son traitement par les douanes (un gain de temps pour vous).

 

On n’envoie pas n’importe quoi 

Il est évident que les marchandises périssables sont à proscrire, en particulier celles nécessitant d’être réfrigérées. Elles sont d’ailleurs refusées par la plupart des transporteurs.

 

De plus, certains produits sont limités en quantité : pour les douanes françaises par exemple, ce sera 1 litre pour la plupart des boissons alcoolisées, ou 25 centilitres pour une eau de toilette. Soyez vigilants également si votre cadeau doit voyager par avion : la réglementation du transport aérien interdit strictement certains envois, comme les briquets, produits explosifs, piles ou batteries au lithium, mais aussi la peinture à l’huile et le parfum !

 

La Poste française propose un Guide courrier-colis International et Outre-mer qu’il est recommandé de consulter afin de vous assurer que la marchandise expédiée n’est pas interdite dans le pays de destination.

 

Enfin, songez aux délais et anticipez pour que votre cadeau arrive à temps ! N’hésitez pas à utiliser un comparateur de transporteurs pour trouver la messagerie la plus appropriée à l’expédition de vos cadeaux. Et à votre tour, guettez l’arrivée du courrier : il se pourrait bien que vos proches aient eu la même idée !

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir