Mercredi 30 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

STAFE 2020 : crédits réattribués et appel à projet supprimé

Par Damien Bouhours | Publié le 29/04/2020 à 17:14 | Mis à jour le 30/04/2020 à 11:02
STAFE 2020

Alors que la date de dépôt de dossier avait été repoussée dans un premier temps, le gouvernement a finalement supprimé l’appel à projet dans le cadre du dispositif STAFE 2020. Les crédits 2020 seront réattribués aux organismes locaux d’entraide et de solidarité.

 

Le gouvernement a annoncé hier la suppression de l’appel à projet pour le dispositif STAFE 2020. Les crédits seront attribués aux organismes locaux d’entraide et de solidarité (OLES), ce que l’on appelait avant les sociétés françaises de bienfaisance. L’appel à projet STAFE a été repoussé à la session 2021, laissant donc les associations françaises en suspend face à cette crise.

 

Qu’est-ce que le STAFE ?

Le STAFE, qui remplace la réserve parlementaire, a été mis en place pour appuyer les projets associatifs français à l’étranger, qui permettent de contribuer de manière  éducative, caritative, culturelle ou d’insertion socio-économique au rayonnement de la France et au soutien des Français à l’étranger et des publics francophones. En 2019, sur 371 dossiers de demande, 279 ont été validés par la commission pour un budget de 1978782 euros (le budget estimé était de 2 millions d’euros).

 

Les parlementaires exclus de la consultation

De nombreux représentants des Français de l’étranger se sont insurgés de ne pas avoir été consultés ou prévenus de la suppression de cette session 2020. La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam a déclaré sur Twitter : « OK pour que les aides du STAFE soient réorientées vers asso aidant les Français de l’étranger ds le besoin, mais on ne peut que déplorer l’absence de concertation et le manque de moyens (baisse d’un million d’€ par rapport à la réserve parlementaire ! »

Le sénateur Christophe Frassa s’est exprimé également : « Le Quai d’Orsay « réoriente » le soutien aux associations des Français à l’étranger.  Le programme STAFE de 2020 est reporté en 2021. Quel doux euphémisme pour dire que l’on déshabille Pierre pour habiller Paul...»  

Pour le sénateur Olivier Cadic : « La décision d’annulation de la procédure Stafe en 2020 sans consultation préalable des élus consulaires et de l’AFE apparaît comme un abus de pouvoir. Cette décision unilatérale venue d’en haut ne favorise pas le consensus et rappelle des pratiques anciennes justement contestées. »

Le sénateur Jean-Yves Leconte a pris à partie le gouvernement sur son blog : « Nous étions quelques-uns à proposer une accélération des procédures STAFE, afin de pouvoir répondre très rapidement à des besoins identifiés localement. Nous avons en particulier beaucoup d’inquiétudes sur la survie de certains programmes FLAM. Avec cette annulation de la procédure STAFE pour 2020 et l’annonce d’une transmission de l’enveloppe aux OLES, le gouvernement signifie qu’il est convaincu de savoir mieux que les Conseils consulaires ce dont les Français de l’étranger ont besoin dans cette période difficile. » Il ajoute : « Rappelons en effet que les subventions aux OLES sont décidées par la DFAE sans passer par le filtre et le contrôle de chaque Conseil consulaire qui délibère au plus près des Français de sa circonscription. En procédant ainsi, le gouvernement témoigne d’une méconnaissance du rôle des conseillers consulaires et des informations qu’ils peuvent apporter, surtout en période de crise, sur les difficultés des Français dont ils assument l’écoute et la représentation. »

 

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

SFBML jeu 30/04/2020 - 10:21

En tant que OLES (Association à but non lucratif à objet de secours social), pour le Nord-Est de l'Italie, nous sommes soulagés de pouvoir utiliser ces fonds pour des secours d'urgence en ce moment et de recevoir un supplémentaire de subvention MEAE plutôt que de demander un projet STAFE. Nos demandes d'aides sociales augmentent de manière exponentielle. Nous remercions nos représentants pour cette mesure et souhaitons à tous nos concitoyens un esprit d'entraide.

Répondre

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ