Vendredi 14 août 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Paula Forteza - "Paris n’empiète pas sur mon travail de parlementaire"

Par Damien Bouhours | Publié le 20/01/2020 à 15:40 | Mis à jour le 05/03/2020 à 16:55
paula forteza demission

Suite au lancement d’une pétition demandant sa démission, la députée de la 2e circonscription des Français de l’étranger, Paula Forteza, souhaitait s’exprimer sur la polémique autour de sa candidature à la mairie du 19e arrondissement de Paris et son engagement auprès des Français d’Amérique latine.

 

lepetitjournal.com : Une pétition lancée par des conseillers consulaires demande votre démission, quelle a été votre réaction ?

Paula Forteza - Nous entrons dans un moment de campagne électorale avec la réélection des conseillers consulaires. Je constate que les premiers signataires de cette pétition sont des élus de l’opposition. Je vois donc cette pétition comme s’inscrivant dans une démarche politicienne et électoraliste. Cecile Lavergne que je connais par ailleurs, a toujours eu ce ton agressif à mon égard, alors que j’ai essayé tout au long de mon mandat de travailler avec les conseillers consulaires au delà des clivages politiques. Les questions des Français de l’étranger sont des questions assez techniques et concrètes. Nous pouvons y travailler ensemble au-delà des étiquettes politiques. C’est pour cela que nous avons ouvert des boucles de discussion et que nous avons mis en place des réunions pour travailler en concert. Avec cette personne, cela a toujours été difficile contrairement aux autres conseillers consulaires.

 

Cette pétition vous reproche votre manque de présence sur les questions liées à votre circonscription, que leur répondez-vous ?

Je reçois régulièrement des plaintes sur le fait que je ne suis pas assez présente. Etre députée des Français d’Amérique latine est structurellement assez frustrant pour moi et les citoyens. Je couvre 33 pays et il m’est physiquement impossible d’être présente partout et tout le temps alors que nous avons un agenda législatif très chargé.

Je suis cependant de très près ce qui se passe dans ma circonscription. Je suis en contact régulier avec les ambassadeurs et le ministère des Affaires étrangères pour m’assurer que les Français de l’étranger sont en sécurité et ne sont pas atteints directement par ces crises. Mon rôle n’est pas un rôle diplomatique, je n’ai pas à m’immiscer dans la politique locale. Mon rôle est d’être représentante des Français de l’étranger.

Je revendique la possibilité d’avoir une double appartenance.

Est-ce que l’on peut, selon vous, être une élue de proximité à la fois à Paris et dans une circonscription des Français à l’étranger ?

Je revendique la possibilité d’avoir une double appartenance. Je suis née à Paris, de parents argentins. J’ai habité en Argentine pendant 20 ans. Aujourd’hui, je travaille à Paris. Je crois que cette double appartenance dans un monde globalisé est de plus en plus courante et surtout pour les Français de l’étranger. Pour moi, il n’y a là aucun sujet. Je crois que c’est quelque chose que l’on peut montrer comme une richesse. Je me sens donc légitime pour avoir un engagement pour les Français de l’étranger et un engagement à Paris. D’autant plus que je me suis engagée pour suivre un candidat en qui je crois énormément. Cédric Villani porte des engagements pour plus de transition environnementale, pour plus de transition démocratique, qui sont des enjeux sur lesquels je travaille depuis longtemps.

Mon engagement à Paris, actuellement, se fait sur mon temps personnel. Cela n’empiète absolument pas sur mon travail de parlementaire. J’étais par ailleurs très engagée sur les questions liées au numérique avec la remise d’un rapport sur le quantique, un rapport en cours sur l’identité numérique mais aussi un travail législatif sur l’économie circulaire et beaucoup de travaux qui visent les Français de ma circonscription notamment sur la représentation des Français de l’étranger et la réforme de l’enseignement français à l’étranger.

Les gens qui me connaissent savent que je suis quelqu’un qui travaille beaucoup et que je suis au service de mon mandat.

Si vous êtes élue à la mairie du 19e arrondissement de Paris, comment imaginez-vous cumuler votre travail en circonscription et à Paris ?

Il s’agit du même rythme que celui que je tiens aujourd’hui. Je vis et travaille à Paris et je me déplace une fois par mois ou tous les deux mois en circonscription. Je m’engage à conserver ce rythme. Cela ne changera en rien mon engagement pour les Français de l’étranger. Il y a aussi la question de l’impact environnemental et du bilan carbone de ces aller-retours réguliers et avec mon équipe nous nous projetons sur des déplacements plus longs mais plus espacés.

Au delà de cela, nous avons également tout un tas de moyens pour pouvoir faire notre travail et être à la hauteur des enjeux. Nous avons notre newsletter que l’on fait partir tous les mois, ce qui permet de faire un point sur mon activité à l’Assemblée et sur mes déplacements. Les gens qui me connaissent savent que je suis quelqu’un qui travaille beaucoup et que je suis au service de mon mandat.

Nous vous recommandons

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
6 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Stephane sam 30/05/2020 - 20:39

Qu elle explique : - pourquoi si elle dit que 33 pays c est dur a gérer elle veut prendre plus de responsabilités... - "les personnes qui me connaissent savent que je travaille bcp" très bien, malheureusement pas grand monde la connait en amérique latine

Répondre
Commentaire avatar

Manuel lun 30/03/2020 - 17:42

La citoyenne Forteza a tort, elle a un problème moral et éthique qui doit être résolu, elle ne peut pas être députée du 2ème arrondissement AL ni candidate à la mairie de Paris. Elle a été élue avec un label politique et pour un certain poste maintenant si elle a l'intention de se présenter pour le 19e Arrond. doit démissionner de la charge politique qui a été élue dans la 2e circonscription d'AL. Renuncia Forteza.

Répondre
Commentaire avatar

Cur270 mar 21/01/2020 - 20:47

Bien que spécialiste du numérique et de l'informatique quantique, cette dame a un problème avec l'arithmétique. Si elle était à plein temps sur sa charge de députée, soit elle divise ce temps par deux pour s'occuper de la mairie de Paris, soit elle travaille 48h/jour. ¡Así de simple! :-)

Répondre
Commentaire avatar

KRISS jeu 23/01/2020 - 00:00

Ajoutez donc les 14/15 h de vols hémisphères nord sud et 6/8 heures de décalages horaires Est Ouest c’est superwoman une minette pareille ! Spécialiste quantique ? Ben ouai , cantiques LREM mezza voce qu’on nous chante accompagnés par les grandes orgues de COM et nos autres responsables politicards s’agenouillent de pétitions à confesse en attendant que le ciel nous tombe sur la tête ! Voilà le choix de la France qu'ils nous offrent aujourd’hui superwomen ou super blaireaux ! C'est pas fini vos bêtises?

Répondre
Commentaire avatar

cergy lun 20/01/2020 - 10:45

pauvre femme, pauvre démocratie, la France est malade de ces élus de parade.... Les français de l’etranger sont choqués non seulement d’imager ce cumul de poste et en plus cet justification infantile. Habiter Paris, être représentants de l’Amerique du Sud, empocher des indemnités, voyager gratuitement en avion...,, assez ! C’est une honte au bon sens, c’est un abus du bien collectif : Elle devrait être dénoncée plus vivement !!!

Répondre
Voir plus de réactions

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ