Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 3
  • 0

Qui est Franck Riester, le nouveau ministre délégué aux Français de l’étranger ?

Près d’un mois après le premier remaniement ministériel, le gouvernement de Gabriel Attal est au complet. Parmi les changements, l’ancien ministre délégué aux Français de l’étranger Olivier Becht laisse sa place à Franck Riester. Présentation de ce fidèle d’Emmanuel Macron.

qui est franck riester ministre français de l'étrangerqui est franck riester ministre français de l'étranger
Écrit par Teddy Perez
Publié le 9 février 2024, mis à jour le 15 février 2024

Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence de la République en mai 2017, Franck Riester a collectionné les fonctions à l’Assemblée nationale et au gouvernement. Le 8 février, il devient le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité, de la Francophonie et des Français de l’étranger. Il travaille sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, assuré par Stéphane Séjourné.

Du 6 juillet 2020 au 4 juillet 2022, Franck Riester a précédemment occupé le poste de ministre du Commerce extérieur et de l’Attractivité. À cette époque, ses fonctions ne s’étendaient ni à la Francophonie ni aux Français de l’étranger. Lors de ce remaniement ministériel, il récupère ainsi les carnets d’adresses d’Olivier Becht et de Chrysoula Zacharopoulou - ex-Secrétaire d'État chargée du Développement et des Partenariats internationaux.

 

 

 

Franck Riester, président du parti Agir

Favorable aux idées de la République en Marche lors de son accession au pouvoir et craignant pour l’avenir du parti Les Républicains, Franck Riester a fondé - avec plusieurs sénateurs et députés - le groupe politique Agir en novembre 2017.

Il en est aujourd’hui le président avec, pour porte-parole, son prédécesseur au ministère délégué chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité et des Français de l’étranger, Olivier Becht.

Le groupe Agir, qui a pour slogan “la droite constructive” s’est rapproché du camp d’Emmanuel Macron au Parlement, en s’alliant pour former la majorité présidentielle “Renaissance” en septembre 2022. Une force politique qui partage des idées “pro-européennes, libérales et humanistes”.

 

Des faux-pas à la Culture et lors de la réforme des retraites

Ex-député de la cinquième circonscription de Seine-et-Marne (de 2007 à 2018) et ancien maire de Coulommiers (2008 à 2017), l’homme politique de 50 ans est aussi passé par le ministère de la Culture sous le gouvernement Édouard Philippe - d’octobre 2018 à juillet 2020.

Arrivé dans l’indifférence Rue de Valois, Franck Riester n’a pas marqué les esprits à la Culture. Parmi les quelques réformes proposées, il a été au cœur du lancement d'une nouvelle autorité administrative indépendante, l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM), le résultat d’une fusion entre le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et de l'Hadopi42. En période Covid-19, et alors que la Culture était mise à mal, Franck Riester a laissé son ministère à Roselyne Bachelot en juillet 2020 sous le nouveau gouvernement mené par Jean Castex.

Avant d’occuper ce nouveau poste au sein du gouvernement Attal, Franck Riester a été ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement de juillet 2022 à janvier 2024. Durant cette période, il s’est fait remarquer à cause de son avis critique sur la réforme des retraites qui a su cristalliser le pays début 2023. Une réforme engagée par la majorité et pour laquelle il avouait en janvier 2023 que “les femmes étaient un peu pénalisées” par le report de l’âge légal. Un an après, cet impair a été sans conséquence puisqu’il garde un siège au gouvernement.

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024