Mardi 25 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LYCÉES FRANÇAIS : Une pétition recueille des milliers de signatures

Par Marie-Pierre Parlange | Publié le 20/03/2018 à 18:00 | Mis à jour le 21/03/2018 à 10:00
Pétition lycées français du monde AEFE

Les parents inquiets se mobilisent pour la défense des lycées français du monde. La pétition adressée au président de la République lancée par le Collectif « Avenir des Lycées Français du Monde en Danger », formé à l’origine par des parents d’élèves du lycée français de Madrid a déjà recueilli près de 11.000 signatures.

Le collectif s’est formé à la suite de l’annulation de 33 millions d’euros de crédits du budget de l’ AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’étranger). « Les annonces de coupe budgétaire qui entrainent entre autres la suppression de contrats d'enseignants titulaires - 512 postes annoncés sur 3 ans - ainsi que la transformation de contrats de professeurs résidents de plus en plus remplacés par des recrutements de professeurs en contrat local, nous alarment. » peut-on lire sur le texte de la pétition diffusée sur le site Change.org.

Le collectif demande à Emmanuel Macron de s'engager à « maintenir les postes d'enseignants titulaires » et à « stabiliser les frais de scolarité ». M. Hassan Hassan et Mme Katia Velasco, à l'initiative de ce mouvement, estiment que « depuis des années, tous les décideurs autour de l’AEFE ont abandonné les familles, que ce soit l’Agence elle-même du fait des baisses budgétaires répétées, le Ministère des Affaires Etrangères et le Ministère des Finances, qui siègent au Conseil d’Administration de l’Agence, ainsi que les députés des Français de l’étranger qui sont en existence depuis 2012. Tous ces décideurs doivent prendre leur responsabilité concernant les besoins du réseau des écoles française à l’étranger qu’ils vantent tant dans la parole, mais qu’ils ne soutiennent pas dans les actes. »

En cette semaine de la francophonie, le collectif insiste: « Comment pouvez-vous déclarer soutenir la francophonie alors que vous abandonnez les lycées français de l’étranger ? »

La scolarité, un enjeu majeur pour les Français de l'étranger

La question de la scolarité sera sans doute cruciale dans le résultat des élections législatives partielles qui doivent se jouer dans la 5e circonscription (Espagne, Portugal, Andorre, Monaco) les 8 et 22 avril prochains. Trois candidats déclarés sont en lien avec l'enseignement à l'étranger: la sortante Samantha Cazebonne, LREM, est l’ex-directrice d'établissement du lycée français de Palma de Majorque. Elle était en charge de l’épineux dossier de l’enseignement français à l’étranger avant l’invalidation de son mandat. Mehdi Benlahcen, candidat du Parti socialiste, est professeur au lycée de Lisbonne. François Ralle-Andreoli, soutenu par EELV-La France insoumise-Générations, est professeur au lycée français de Madrid.

Nous vous recommandons

Marie Pierre Parlange

Marie-Pierre Parlange

Diplômée de l'EM Lyon, de chinois et d’Histoire de l'Art, elle a vécu de nombreuses expatriations, de Milan à Singapour en passant par Istanbul, Casablanca, Pékin ou Bangkok. Elle a rejoint lepetitjournal.com en 2008 et en est la directrice éditoriale.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités Expat & Politique

INTERVIEW

ANNE GENETET – "Les non-résidents ne sont pas des nantis"

Changer l’image "galvaudée" des Français de l’étranger et leur faciliter la vie, tel est l’objectif du rapport remis par la députée Anne Genetet au Premier ministre. Fiscalité, protection sociale...

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ