Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Législatives 2024 - Alexandra Pourchet (R!): "C'est important d'écouter les Français"

Dans la perspective des prochaines élections législatives, les 29 juin et 6 juillet 2024, lepetitjournal.com est allé à la rencontre des candidats. Alexandra Pourchet, candidate du parti Reconquête! pour la 1ère circonscription (Etats Unis et Canada), a répondu à nos questions.

alexandraalexandra
Écrit par Léa Degay
Publié le 24 juin 2024, mis à jour le 11 juillet 2024

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis enseignante, j’ai 37 ans et j’ai quitté la métropole il y a déjà quelques temps car je ne reconnais plus le pays dans lequel j’ai grandi. Je souhaitais élever mes futurs enfants dans un environnement plus sûr.

 

Pourquoi avez-vous souhaité vous présenter aux prochaines élections législatives ?

Devant ce qu’est devenue la France, je souhaite pouvoir agir, à mon niveau, à mon échelle, avec mes convictions. C’est trop facile de critiquer et d’avoir de belles idées, mais il est important à mes yeux d’écouter les Français, de proposer les améliorations et l’adaptation de leur quotidien à la France et au monde d’aujourd’hui, et de modifier ou proposer des lois en conséquence.

 

Quel est votre rapport avec cette circonscription ?

Etre députée, c’est être une élue de la nation. Vivant moi-même à l’étranger, et grande voyageuse, je connais les défis rencontrés par les Français de l’étranger que je côtoie quotidiennement.

Ce sont les mêmes partout, modulés par l’efficacité et les moyens donnés au personnel consulaire local et le décalage horaire pour rentrer en relation avec nos services en France.

 

En quoi votre parcours est-il marqué par les préoccupations des Français de l'étranger ?

Pour vivre à l’étranger, c’est au quotidien que je constate ce que vivent les FDE. En tant que militante active de Reconquête, j’échange régulièrement avec les adhérents et sympathisants de nos différentes circonscriptions des Français de l’étranger. Je les écoute et entends leurs besoins. Comme dit plus haut, ils ont très souvent les mêmes besoins portant sur les mes sujets, et le même attachement à la France, qu’ils voient décliner et se désagréger sous les coups de butoir de l’immigration incontrôlée, de l’insécurité, de l’appauvrissement, de la baisse des services publics. C’est donc riche de mon vécu mais aussi de celui de mes compatriotes, que je me présente à la 1ere circo FDE.

 

Comment voyez-vous le mandat de députée ?

C’est une énorme responsabilité. J’aurai la possibilité de me rendre régulièrement à Paris donc mon idée est d’y être active et faire entendre la voix des FDE auprès de mes collègues députés, au sein des différentes commissions, mais aussi auprès des médias, afin de changer l’image du Français de l’étranger, riche expatrié ou exilé fiscal, alors que nombre d’entre eux, sont comme moi, des salariés du privé, cuisiniers, infirmiers, enseignants, graphistes, ou des indépendants, commerçants, entrepreneurs indépendants.   

 

Quels sont, selon vous, les défis qui attendent les Français de votre circonscription ?

À vivre loin de l’Hexagone, on peut parfois avoir une image erronée de ce qui s’y passe. Pour être régulièrement en métropole pour voir ma famille, j’ai conscience de l’enjeu de cette élection et d’éviter d’avoir un gouvernement d’extrême-gauche dont le programme serait suicidaire pour la France.

Il est donc important pour nos compatriotes de la 1e circonscription, d’avoir un regard lucide sur la la réalité de la situation en France. Seul Éric Zemmour a le courage de leur dire la vérité.

 

Comment est organisée votre campagne et qui sont vos soutiens ?

Nous sommes soudés avec l’ensemble des candidats Reconquête! des Français de l’étranger, avec l’aide importante de notre délégué Romain Boquillon et de cadres comme Philippe Tissot, lui-même candidat dans la 6ème circonscription (Suisse et Liechtenstein). Je peux de plus compter sur mon suppléant, François Betbèze, qui a le courage de s’investir dans cette campagne et de se présenter avec moi.

 

Quels sont les axes de travail que vous souhaitez mener à bien si vous êtes élue ?

Lorsque je serai élue, je porterai la voix des FDE, et principalement de la 1ere circo de l’étranger. Je travaillerai également à l’union des droites avec mes collègues députés, afin de préparer les élections présidentielles, et surtout une des raisons pour lesquelles je soutiens Éric Zemmour et Reconquête !

 

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions