Elisabeth Borne nommée Première ministre à la place de Jean Castex

Par Anne-Claire Voss | Publié le 16/05/2022 à 17:59 | Mis à jour le 19/05/2022 à 09:45
Suite à la réélection d’Emmanuel Macron, Elisabeth Borne est nommée ce lundi 16 mai Première ministre pour les cinq années à venir

Suite à la réélection du président Emmanuel Macron, Elisabeth Borne a été nommée, ce lundi 16 mai 2022, Première ministre.

Emmanuel Macron a accepté la démission de Jean Castex, sans surprise, a précisé l’Elysée dans un communiqué. Il ajoute ainsi que : « Le président de la République a nommé Mme Elisabeth Borne Première ministre et l'a chargée de former un gouvernement ». L’ancien Premier ministre accueille ce soir à 18h30 Elisabeth Borne. Après un temps d'échange privé, il effectuera la passation dans la cour, comme il est d'usage, avant de quitter les lieux à pied.

 

 

Elisabeth Borne, de ministre à Première ministre

Née le 18 avril 1961 à Paris, Elisabeth Borne a su se distinguer tant comme haute fonctionnaire que comme femme politique française. Diplômée de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole nationale des ponts et chaussée, elle rejoint en 1987 le Ministère de l'équipement et intègre la direction régionale de l'équipement en Ile-de-France deux ans plus tard. Dans les années 1990, elle occupe différents postes de conseillère, d'abord pour le Ministère de l'éducation nationale, puis pour les transports en tant que conseillère technique. C’est au début des années 2000 que la SNCF lui confie le poste de directrice de la stratégie et, cinq ans plus tard, celui de directrice des concessions pour Eiffage.

 

De 2008 à 2013, elle est nommée directrice générale de l'urbanisme pour la mairie de Paris, puis préfète de la région Poitou-Charentes. Elle passe ensuite un an au Ministère de l'écologie, en tant que directrice du cabinet de Ségolène Royal avant d’occuper jusqu’en 2017 le poste de présidente de la RATP. Elle rejoindra La République En Marche cette même année. Sous la présidence d'Emmanuel Macron, elle sera également nommée Ministre chargée des transports auprès de Nicolas Hulot avant de devenir en 2019 ministre de la Transition écologique et solidaire, suite au départ de François de Rugy. En janvier 2020, elle intègre le parti Territoires de progrès créé par Jean-Yves le Drian avant d’être nommée ministre du Travail, de l'Emploi et de l’Insertion.

 

La deuxième femme nommée Première ministre sous la Ve République après Edith Cresson

Édith Cresson était jusqu’ici l’unique femme à avoir exercé en tant que Première ministre. Investie en mai 1991 par le président Mitterrand, elle succédait à Michel Rocard. Mais alors que le chômage en France avait atteint un niveau très élevé, et que la majorité avait perdu les élections cantonales et régionales, le président Mitterrand s’était résolu à lui demander sa démission en avril 1992.

 

Elle devient ensuite présidente de l'Institut d'études européennes. En 1994, elle est nommée commissaire européenne, chargée de la Science, de la Recherche, du Développement, de l'Education et de la Formation, fonction qu'elle exerce jusqu'en 1999. Elle est désormais la présidente de la Fondation pour les écoles de la deuxième chance ainsi que de la Commission scientifique de la fondation France-Israël et la Commission économique de l’association France Algérie.

 

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique