Anne Genetet, nouvelle présidente de la délégation française à l’AP-OTAN

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 25/09/2022 à 13:43 | Mis à jour le 25/09/2022 à 17:52
La députée Anne Genetet (Renaissance) a été élue présidente de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) ce 22 septembre

La députée Anne Genetet (Renaissance) a été élue présidente de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) ce 22 septembre. Dès la prochaine session de l’AP-OTAN à Madrid mi-novembre, elle portera au sein de l’OTAN la voix d’une France favorable à l’émergence d’une Europe de la défense partenaire.

 

Anne Genetet, députée Renaissance de la 11e circonscription des Français établis hors de France et Secrétaire de la Commission de la défense nationale et des forces armées, a été élue le 22 septembre présidente de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN), succédant ainsi au député MoDem Philippe Michel-Kleisbauer à la tête du groupe de 18 parlementaires députés et sénateurs.

 

L’AP-OTAN : l’organisation qui assure le lien entre l’OTAN et 44 nations

L’AP-OTAN est l’organisation interparlementaire qui assure le lien entre l’OTAN et les parlements des 30 pays membres et des 14 pays associés de l’Alliance atlantique. Les délégations de parlementaires se réunissent lors de deux sessions au printemps et à l’automne pour examiner en commission, discuter en séance plénière, puis éventuellement adopter des résolutions qui posent un diagnostic précis sur les principaux enjeux de la sécurité transatlantique. Ils formulent des recommandations pour relever les défis prioritaires, à commencer par le lien transatlantique, la défense européenne, la sécurité nucléaire ou encore la cyberdéfense. Les résolutions adoptées sont ensuite transmises au Conseil de l’Atlantique Nord.

 

« Favoriser l’émergence d’une Europe de défense »

« La prochaine session de l’AP-OTAN organisée à Madrid du 18 au 21 novembre se déroulera bien sûr à l’ombre de la guerre en Ukraine. Dans ce contexte stratégique et sécuritaire inédit, notre délégation portera la voix d’une France déterminée à favoriser l’émergence d’une Europe de la défense, partenaire de l’OTAN, plus forte et opérationnelle, de sorte de mieux remplir nos obligations de sécurité et de défense collectives », indique la nouvelle présidente, Anne Genetet. « Notre effort diplomatique et stratégique devra porter notamment sur les récits, à l’intérieur pour rassurer les pays de l’Est membres de l’OTAN sur notre projet, et à l’extérieur pour partager nos valeurs avec les opinions publiques dans et hors des frontières de l’UE et de l’OTAN », ajoute-elle.

 

Avant de conclure, Anne Genetet affirme que « l’enjeu politico-militaire est prégnant : nous devons être davantage acteurs de défense pour ne pas subir et mieux contribuer au maintien de la paix et de la sécurité internationales. »

0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale