1,3 million d’euros accordés au STAFE

Par Anne-Claire Voss | Publié le 17/03/2022 à 10:29 | Mis à jour le 17/03/2022 à 16:11
Le groupe Indépendants, Démocrates et Progressistes (IDP) de l’Assemblée des Français de l’étranger avait réclamé un réexamen des dossiers de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger

Le groupe Indépendants, Démocrates et Progressistes (IDP) de l’Assemblée des Français de l’étranger avait réclamé vendredi 11 mars un réexamen des dossiers de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE). Moins de 40% (795.000 euros) des deux millions budgétés par l’État avaient été alloués. Ce 16 mars, une seconde commission a été accordée.

 

À la demande du groupe Indépendants, Démocrates et Progressistes (IDP), une seconde réunion de la commission consultative du dispositif d’aide aux associations (STAFE) présidée par Jean-Baptiste Lemoyne, Ministre délégué aux Français de l’étranger, a été accordée. Lors de la première réunion de cette commission, le vendredi 11 mars, ses membres avaient passé en revue 242 dossiers préalablement étudiés et sélectionnés par les conseillers des Français de l’étranger. Les élues du groupe IDP, membres de cette commission, Élise Léger (Australie) et Marie-Christine Hartiçalde (Chili), avaient défendu ces dossiers cinq heures durant. Au terme de cette réunion, seuls 38 % des dossiers avaient été acceptés sur l’ensemble de ceux initialement retenus par les conseillers des Français de l’étranger (94 dossiers sur les 242) et 38 avaient été revus à la baisse. 795.000 euros de fonds avaient été alloués, soit moins de 40% des deux millions budgétés par l'État. Au total, 110 dossiers avaient été rejetés, équivalant à 1,1 million d’euros.

 

1,3 million d’euros finalement accordé pour favoriser les projets à l’étranger

Au terme de cette seconde réunion et sous réserve de confirmation finale par l’administration, 76 % des dossiers ont maintenant été acceptés (183 dossiers sur les 242) pour un montant total de 1,3 million d’euros. Neuf dossiers sont en cours de validation après examen de la faisabilité financière de leur projet. Certains dossiers ont cependant été rejetés dû à l’existence d’une autre ligne budgétaire et devront être redirigés. L’Assemblée des Français de l’étranger a demandé à l’administration d’accompagner ces associations pour qu’elles accèdent à ces fonds. Cela concerne les Organismes Locaux d’Entraide et de Solidarité (OLES) et les associations FLAM, pour lesquelles Samantha Cazebonne et Olivier Cadic, sénateurs des Français de l’étranger, ont obtenu qu’un budget d’un million d’euros leur soit dédié.

 

L’Assemblée des Français de l’étranger déclare : « Nous devons revenir à l’esprit original du STAFE tel que voulu par le Président de la République. »

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale