Et si vous vous installiez en Normandie pour l’été ou définitivement ?

Par Capucine Canonne | Publié le 18/07/2022 à 17:45 | Mis à jour le 18/07/2022 à 17:55
Le majestueux mont saint michel en Normandie à marée basse

 

Bénéficiant d’une renommée internationale, la Normandie est même considérée comme la « 2e région la plus connue au monde après la Californie ». De retour d’expatriation, pour les vacances ou définitivement, la Normandie a des arguments pour plaire…

 

Connue surtout pour son histoire, son célèbre pont, le Mont Saint Michel, les falaises d’Etretat et ses plages du débarquement, la Normandie fait partie des régions les plus connues de France, voire du monde. A quelques heures de la capitale, les visiteurs oscillent entre villages emblématiques et bord de mer, entre fleuve et estuaire, entre grandes plages et falaises : « Entre terre et mer bat le cœur de Normandie ». Dans l’assiette comme dans le verre, le goût est identitaire grâce au camembert, au calvados, au trou normand et bien d’autres spécialités.

 

La normandie est connue pour ses falaises ses plages et le mont saint michel

 

La Normandie, une région où il fait bon s’installer 

Composée de cinq départements - la Seine-Maritime (76), l’Eure (27), le Calvados (14), la Manche (50) et l’Orne (61) – la Normandie représente 5% de la superficie française et 5,5% de la population totale du pays. Si vous la considérez comme une destination d’installation au retour d’expatriation, voici quelques éléments qui vous aideront à y voir plus clair :

- Selon les chiffres du marché du travail établis par Pôle Emploi, La population active occupée est composée, entre autres, 45% de CSP+ dont 13% de cadres supérieurs, et 6% d’artisans, commerçants, chefs d’entreprise. 

  • Près 1,2 million de salariés travaillent en Normandie, dont la moitié dans le secteur tertiaire marchand. C’est la Seine maritime puis le Calvados qui comptent le plus de salariés fin 2021
  • Selon l’Urssaf, les effectifs salariés du secteur privé dénombrés fin 2021 sont en hausse de 1,4% par rapport à fin 2019, soit 11.250 postes. Le salaire moyen est en hausse de 0,3 % et atteint 2 504 euros brut par mois. 
  • La région est particulièrement tournée vers l’international, et réalise 35% de son PIB à l’export.
  • Six villes sortent particulièrement du lot par leur dynamisme et leur attractivité économique : Caen ,Rouen, Le Havre, Evreux, Chebourg et Granville. Découvrez les en détail sur la carte intéractive : 
  •  

 

 

8,5 millions de voyages en Normandie en 2020

Au total, 8,5 millions de voyages ont été réalisés en 2020, un chiffre néanmoins en baisse par rapport à 2019 (-22,7%) dû à la crise sanitaire. Selon Atout France, 70% des Français de métropole envisagent de séjourner en France pour leurs vacances d’été 2022, et 89% des séjours auront lieu en Bretagne, en Normandie, au Centre et Pays de la Loire, en Auvergne, en Rhône-Alpes et en PACA. Venant de l’étranger, la France reste, en 2022, une destination de choix pour les Américains, les Belges, les Italiens et les Espagnols. Sur le podium de la clientèle internationale qui choisit la Normandie, on retrouve les Belges, les Néerlandais et les Britanniques. La raison ? Les évènements du 6 juin 1944 qui donnent un coup de projecteur particulier à la région.

Côté Français de l’étranger, près de la moitié avaient prévu de rentrer en France l’été dernier. Cette année, 60 % des Français prévoient désormais de s'évader pendant leurs congés estivaux. Mais difficile de savoir encore s’ils choisiront en nombre la Normandie. 

 

Yport, commune de seine maritime en Normandie
Yport en Seine Maritime

 

 

La Normandie, une région qui a des talents 

Mais la Normandie n’est pas forcément connue pour ses acteurs et ses talents normands. Dominique Krauskopf, journaliste et enfant normand, a décidé de les mettre en lumière dans son ouvrage La Normandie se découvre. La préface, écrite par l’écrivain Michel Bussi, résume bien l’esprit du livre : « La Normandie existe aussi loin de tous les clichés. Elle sait être créative, secrète, insolite et bien entendu gourmande. ». Dominique Krauskopf complète ce propos : « La Normandie est parfois trop dans l’ombre de Paris mais a tout de même une identité forte et j’ai toujours voulu mettre en avant les savoir-faire des normands. » 

Depuis trente ans, Dominique Krauskopf sillonne la Normandie. Il y rencontre beaucoup d’entrepreneurs normands, très souvent labellisés. Dans son livre, publié aux éditions Charles Corlet cette année, il raconte ces entreprises au savoir-faire normand et au rayonnement international. A l’image des Calvados de Christian Drouin, racontés et illustrés sur trois pages : « c’est une entreprise familiale qui se transmet de père en fils depuis trois générations qui œuvre à faire connaître le Calvados dans le monde entier. Ce sont d’excellents ambassadeurs de la région, ils ont su redonner les lettres de noblesse à un alcool qui était vu comme la boisson du bistrot du coin. » nous raconte Dominique Krauskopf.

 

Le calvados fabriqué par Christian Drouin et sa famille

 

Quelques pages plus tard, la Ferme des Peupliers présente son célèbre yaourt : « La Normandie tient dans un pot de yaourt, qui s’exporte aujourd’hui à l’étranger et sur les tables des chefs étoilés. » nous confie l’auteur. Il y a aussi l’histoire du village Saint-James, celle du jardin aux 12.000 pierres, du parapluie de Cherbourg, de la marque Kusmi Tea, de la manufacture Bohin, ou encore du vin Les Arpents du Soleil. Tant de talents qui constituent le patrimoine culturel, secret et insolite de la Normandie. A défaut de s’y rendre prochainement, le bel ouvrage illustré La Normandie se découvre vous donnera peut-être envie de programmer votre prochain voyage…

 

la normandie se découvre, un livre de Dominique Krauskopf
La Normandie se découvre, un livre de Dominique Krauskopf
Connaissez-vous la Normandie ?
Choices
Sur le même sujet
CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Après 10 ans d’expérience en marketing média, Capucine se reconvertit en journalisme. Ancienne expatriée et fondatrice de l’édition lepetitjournal.com de Chennai en 2019, elle intègre la rédaction internationale à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique