Samedi 4 décembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Quiz : Qu’est-ce que le wokisme et êtes-vous secrètement woke ?

Par Capucine Taconet | Publié le 21/10/2021 à 18:00 | Mis à jour le 21/10/2021 à 18:00
Photo : Manifestation Black Lives Matter à Londres, 2020.
Manifestation Black Lives Matter à Londres en 2020

Il y a quelques jours, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a déclenché une polémique en déclarant vouloir « lutter contre l’idéologie woke ». Le propos a été repris par de nombreux médias, et semble cristalliser un débat de société, à l’image de « l’islamo-gauchisme ». Mais qu’est-ce que le wokisme ?

 

Comme 86% des Français, vous n’aviez sans doute jamais entendu parler de wokisme avant que le mot devienne viral en octobre dans les médias et sur les réseaux sociaux. D’où vient le courant woke ? Pourquoi fait-il autant débat en France ? La France est-elle le seul pays à être agité par une polémique ? Ces quelques explications sauront vous aiguiller sur ce courant.

 

Marcus Garvey, militant Noir américain qui invite la communauté Noire à "se réveiller"
Marcus Garvey, militant Noir américain du XXème siècle qui invite la communauté Noire à "se réveiller"

Le courant woke aux États-Unis au XXème siècle

Le woke ou wokisme naît aux États-Unis au début du XXème siècle. Woke signifie « éveillé » en anglais, et qualifie ainsi une personne consciente des violences et discriminations exercées contre des minorités. À l’origine, le terme était employé pour désigner les Noirs américains conscients des violences qu’ils subissaient et des problèmes de justice sociale de la société étasunienne. En 1923, le philosophe et activiste jamaïcain Marcus Garvey invite la communauté noire à se réveiller partout dans le monde et à lutter pour ses droits, avec son appel « Wake Up Ethiopia ! Wake up Africa ! ». Martin Luther King, lui, utilise l’expression « stay woke » dans un discours en 1965 à l’université d’Oberlin dans l’Ohio, invitant les jeunes  à « rester éveillés », à être conscients des inégalités de la société étasunienne.

 

Manifestation Black Lives Matter aux États-Unis en 2020
Manifestation Black Lives Matter aux États-Unis en 2020

Black Lives Matter et la mondialisation du terme « wokisme »

Au XXIème siècle, un mouvement popularise largement le wokisme et fait connaître ce courant à l’international : Black Lives Matter. En 2014, suite à la mort de Michael Brown, un Noir américain tué par la police, « Rester éveillé » est devenu le mot d’ordre des manifestants dénonçant les violences policières sur la communauté noire. C’est ainsi qu’est né Black Lives Matter, dont les dénonciations de la violence policière sur les Noirs sont relayées sur les réseaux sociaux, aux États-Unis et ailleurs. Peu à peu, l’injonction « stay woke » est employée pour soutenir les luttes contre les discriminations non seulement raciales, mais plus largement sociales. Des chercheurs estiment que le terme « woke » a perdu de son sens initial, et qu’il n’est plus seulement employé par des personnes discriminées, mais aussi par des citoyens conscients des injustices sociales qui veulent sensibiliser l’opinion publique à ce sujet.

 

Jean Michel Blanquer inaugure le Laboratoire de la République pour lutter contre "l'idéologie woke"
Jean Michel Blanquer inaugure le Laboratoire de la République pour lutter contre "l'idéologie woke" le 13 octobre 2021 à Paris

Le wokisme en débat sur la scène politique française

Le 13 octobre 2021, le wokisme fait son entrée dans la sphère politique française, suite au retentissement des propos de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation. Dans une interview accordée au Monde, le ministre annonce la création du Laboratoire de la République, un cercle de réflexion censé lutter contre « l’idéologie woke ». Il estime que celle-ci « fragmente et divise » en essentialisant les différences, et qu’elle propose « un logiciel victimaire au détriment des fondements démocratiques de notre société ». Des propos qui ont été la cible de vives critiques de la part d’une grande partie de la gauche française, arguant un flou de la notion, qui rappelle le « spectre de l’islamo-gauchisme ». Un terme « fourre-tout » qui ne relèverait pas d’un mouvement de pensée structuré, mais seulement d’une attaque vague contre ses adversaires politiques. Des critiques auxquelles le Laboratoire de la République va s’atteler à répondre, à moins que les débats présidentiels s’en chargent aussi…

 

Vous en savez désormais plus sur l’histoire du wokisme ! Mais seriez-vous woke sans le savoir ? lepetitjournal.com vous propose de le découvrir en répondant à ce quiz.

 

 

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs

Capucine Taconet

Capucine Taconet

Étudiante nantaise expatriée à Paris pour ses études de journalisme. Elle a connu lepetitjournal.com lors d’un échange universitaire à Bogota et rejoint la rédaction internationale en septembre 2021.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Vinh lun 25/10/2021 - 11:11

Il faut juste rappeler que le fait d'être "éveillé", voire "critique", "déconstructionniste", voire révolutionnaire (etc), ne fait pas de vous forcément quelqu'un de rationnel, de crédible ou de bienfaiteur. Dit autrement: être révolté, indigné, bienveillant, généreux, scientifique même, ne vous donne pas nécessairement la solution parfaite aux injustices ou aux malheurs dénoncés. On a déjà vu ce que pouvaient donner les belles idéologies généreuses dans l'Histoire, animées depuis toujours par des gens autoproclamés "gentils" ( ou "woke"....): Dieu, le Communisme, le Progrès, la Science, la Paix, etc. Par exemple, ceux qui détruisent des statues par haine (justifiée parfois) des personnages représentés, ne font qu'une une "table rase" symbolique (en brûlant des livres, parfois, en même temps) de l'histoire qui laissera un vide automatiquement comblé par d'autres interprétations. La question qui doit de poser est alors celle ci: quelle interprétation alternative donner à ces statues déboulonnées ? Si rien n'est proposé, le vide débouchera sur de nouvelles impostures militantes et partisanes. Ce ne sera pas mieux. Donc, le défi des "woke", c'est d'éviter d'être des vecteurs  "du vide" ! Et ce n'est pas gagné.... Grosso Modo: quelles solutions pour les prétendus "WOKE" ? C'est toujours la même histoire: détruire ce qui existe, c'est parfois nécessaire, mais les solutions alternatives sont parfois pires...

Répondre
Commentaire avatar

hm4915 ven 22/10/2021 - 03:57

Quand le ministre de l'education nationale lui-meme se met a jargonner franglais, on peut se dire que l'apprentissage du francais et la defense de la francophonie sont mal partis... Il se ridiculise juste un peu plus en voulant paraitre plus  "djeun" que sa calvitie le laisse croire...

Répondre

Gastronomie

Rome
TRADITIONS

Les plats traditionnels de Noël en Italie : Le Panettone

Les fêtes de Noël vont bientôt débuter dans la capitale italienne. Les plats typiques à Noël varient du nord au sud de l’Italie, pour le plus grand bonheur des gourmands.