Lundi 27 septembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Jeux Olympiques 2021 à Tokyo : qui sont les espoirs français ?

Par Caroline Chambon | Publié le 23/07/2021 à 18:00 | Mis à jour le 23/07/2021 à 18:00
Photo : L'équipe de France lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, le 23 juillet 2021.
L'équipe de France lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, le 23 juillet 2021

Le coup d’envoi des JO 2021 de Tokyo a été donné vendredi 23 juillet, dans une ambiance particulière. Jeunes, insolites ou expérimentés : qui sont les espoirs français de ces Jeux Olympiques ?

 

Alors même que la cérémonie d’ouverture des JO 2021 à Tokyo a lieu le vendredi 23 juillet, certaines épreuves ont déjà débuté depuis plusieurs jours, comme c’est le cas du softball. Lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, en 2016, la France avait raflé 42 médailles, dont 10 en or. L’objectif pour les athlètes tricolores à Tokyo est donc d’égaler, voire de dépasser, ce palmarès. Mais qui sont les espoirs de médailles français ? Expérimentés, jeunes pousses ou encore adeptes de sports insolites, voici une liste non-exhaustive des pépites françaises.

 

Teddy Riner, Renaud Lavillenie… Les habitués des projecteurs seront au rendez-vous

Teddy Riner, double champion olympique de judo dans la catégorie des plus de 100 kilogrammes, sera de retour à Tokyo. Après avoir gagné l’or à Londres et à Rio, il tentera d’aller chercher le triplé. S’il a été moins actif ces derniers mois, il a remporté son dernier tournoi, à Doha. Dans les bassins, Mélanie Hénique est attendue. Si la nageuse de 50 mètres nage libre et 50 mètres papillon n’a jamais atteint le podium aux Jeux, sa médaille d’or aux championnats d’Europe en petit bassin à Glasgow en 2019 laisse espérer un bon résultat.

Quant à Renaud Lavillenie, perchiste français star, il visera la première marche du podium pour égaler sa performance à Londres. L’athlète français avait terminé deuxième aux Jeux de Rio. Mais il se remet à peine d’une blessure à la cheville, et devra faire face à la concurrence d’Armand Duplantis, Suédois qui a arraché le record du monde à Lavillenie en survolant 1 mètre 18 en février 2020.

Même si l’équitation n’est pas le sport le plus populaire de la compétition, elle présente de fortes chances de médailles cette année. En équipe, Pénélope Leprévost, cavalière de saut d’obstacles qui fêtera ses 41 ans en août, tentera d’égaler la médaille d’or obtenue en 2016 à Rio avec ses coéquipiers. En concours complet, Thomas Carlile, célèbre dans le milieu, pourrait bien aller chercher le podium.

 

De belles chances en sports collectifs

Du côté des sports collectifs, les handballeuses et handballeurs français seront au rendez-vous. Les premières avaient obtenu l’argent à Rio en 2016, tandis que leurs homologues masculins étaient repartis avec l’or. Les deux équipes viendront donc défendre leur statut à Tokyo. Au basket, les femmes tenteront de faire encore mieux qu’en 2016, où elles avaient terminé au pied du podium.

 

Marine Boyer, Mélanie de Jesus dos Santos : ces jeunes qui pourraient surprendre

La nouvelle génération n’est pas en reste. En gymnastique artistique, plusieurs jeunes recrues au grand talent sont déterminées à aller chercher le podium. Marine Boyer, 21 ans, originaire de La Réunion, est l’une des favorite de la discipline. Sa coéquipière, Mélanie de Jesus dos Santos, également âgée de 21 ans et originaire de Martinique, sera à ses côtés. Enfin, sur le banc, Célia Serber, jeune pousse guadeloupéenne de 17 ans, endossera le rôle de remplaçante.

Le badminton français n’a jamais autant brillé à l’international. En double mixte, Thom Gicquel et Delphine Delrue, tous deux âgés de 22 ans, ont connu une ascension fulgurante au sein du classement mondial au cours des deux dernières années. Seules les 16 meilleures paires au monde sont qualifiées pour les Jeux. Numéro 10 au classement, les deux Français pourraient bien renverser la tendance, comme ils l’ont fait par le passé.

 

Surf, escalade, skateboard… les nouvelles disciplines débarquent à Tokyo

Ces Jeux de Tokyo sont portés par le vent de la nouveauté, puisque plusieurs disciplines y font leur entrée. C’est le cas du surf, de l’escalade, du skateboard, du basket 3x3 et du karaté. Le baseball et le softball font également le retour après 13 ans hors des terrains olympiques.

L’épreuve de surf se déroulera sur la plage de Tsurigasaki, et consistera en trois manches de 30 minutes de shortboard, durant lesquelles les athlètes feront tout pour impressionner le jury. Si les favoris sont les Brésiliens Italo Ferreira et Gabriel Medina, plusieurs surfeurs tricolores se sont qualifiés. Chez les femmes, Johanne Defay et Pauline Ado tenteront de créer la surprise, tandis que Jérémy Florès et Michel Bourez seront les représentants masculins de la discipline.

En escalade, la compétition sera constituée de trois épreuves : vitesse, difficulté, et bloc. Le classement final sera donné par la combinaison des résultats obtenus par chaque grimpeur aux trois épreuves. Julia Chanourdie et Anouck Jaubert représenteront la France chez les femmes, et les frères Michael et Bassa Mawem chez les hommes.

 

Le coup d’envoi officiel a été donné vendredi 23 juillet pour une compétition, pour la première fois sans public, qui s’étendra jusqu’au 8 août. Avec l’arrêt des compétitions pendant plusieurs mois due à la crise sanitaire, ces Jeux devraient se dérouler dans une ambiance particulière.

 

Nous vous recommandons
Caroline Chambon

Caroline Chambon

Etudiante en relations internationales à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Caroline a rejoint lepetitjournal.com en mars 2021 en tant que stagiaire à la rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir

Gastronomie

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.