Le photographe Matthias Hoch présente “l’Entracte” au Goethe Institut

Par Capucine Canonne | Publié le 22/06/2022 à 17:50 | Mis à jour le 22/06/2022 à 17:50
Photo : Le photogrpahe Matthias Hoch à Paris
Matthias Hoch présente son exposition à Paris

 

Photographe renommé allemand, Matthias Hoch propose, jusqu’à début septembre 2022, deux séries à l’Institut Goethe à Paris. Vivez le temps qui se fige à travers la photo et la vidéo…

 

Dans le prestigieux 16ème arrondissement de Paris, rendez-vous jusqu’au 6 septembre 2022 au Goethe-Institut de Paris. L’organisme, qui a pour objectif de promouvoir la langue et la culture allemande, propose une exposition au nom énigmatique « L’entracte ». 

 

Le temps suspendu en photo et vidéo , par Matthias Hoch 

Sur les œuvres de l’artiste Matthias Hoch, pas une âme qui vive, mais des sols scotchés, des murs inachevés, des échafaudages, des fils qui pendent, ou des sièges d’attente du nouvel aéroport de Berlin « Brandenburg ». Sur trois écrans au mur, des vidéos passent en boucle sur fond de musique sans mélodie, calme, presque anxiogène. C’est la première fois que le photographe utilise l’image en mouvement, en s’aidant d’une caméra qui traverse lentement des scènes de vie, sans vie ni bruit, ne serait-ce que des pas ou une annonce de vol. 

L’ensemble des œuvres, prises entre 2017 et 2020, nous ramènent presque malgré nous aux souvenirs des confinements sanitaires. Contraste sans doute saisissant si l’on photographiait l’aéroport de Berlin aujourd’hui, puisque, depuis son inauguration en octobre 2020 (29 ans après le lancement officiel du projet), le hub accueille jusqu’à 27 millions de passagers chaque année. D’ici 2040, le hub devrait compter jusqu’à 45 millions de voyageurs. 

 

exposition l'entracte de Matthias Hoch

 

 

Dans une seconde salle au sous-sol, une série est proposée autour de la Philharmonie de Paris. Ici, l’artiste s’attarde sur le détail et les matières des façades ou de l’intérieur, toujours sans protagonistes. 

 

Un projet photo autour des rails désaffectés à Liepzig 

Ce que Matthias Hoch cherche à montrer dans l’exposition « L’Entracte », c’est une architecture mise en en scène, un monde qui mute et qui se transforme. Ses œuvres photographiques (et maintenant vidéos) cherchent à présenter l’urbanisme contemporain et nous poussent à se poser la question de l’après : la construction va-t-elle se terminer ? Va-t-elle vivre ?

Interrogé sur son prochain projet, l’artiste reste vague et évoque des rails ferroviaires abandonnés de 6 kilomètres dans et autour de la ville de Liepzig, en Allemagne. Une nouvelle façon, pour lui, de présenter la transformation de la ville et la vie (sans vie humaine) autour du chemin de fer, aujourd’hui inutilisé. Nous n’en saurons pas plus… En attendant, rendez-vous à l’exposition « l’Entracte » au Goethe-Institut de Paris, jusqu’en septembre 2022. 

 

exposition l'entracte de Matthias Hoch

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Après 10 ans d’expérience en marketing média, Capucine se reconvertit en journalisme. Ancienne expatriée et fondatrice de l’édition lepetitjournal.com de Chennai en 2019, elle intègre la rédaction internationale à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique