TEST: inter

Stage étudiant à l’étranger : que devient l’allocation logement ?

Par Article Partenaire | Publié le 28/12/2021 à 16:05 | Mis à jour le 28/12/2021 à 16:05
étudiant avec un livre dans une bibliothèque universitaire

Les étudiants sont de plus en plus amenés à partir à l’étranger pour suivre un stage ou une formation. Pour autant, ce type de séjour ne s’improvise pas. Choix du pays et du cursus, vie sur place, financement… De nombreux paramètres sont à prendre en compte plusieurs mois avant le départ.

 

L’allocation logement est-elle maintenue ?

La question du maintien de l’allocation logement durant un stage à l’étranger revient régulièrement. Il faut savoir que ce séjour peut avoir des conséquences pour les allocataires de la CAF et leurs familles. Concrètement, deux situations sont à distinguer.

 

Le stage à l’étranger dure moins de 4 mois

Dans ce cas, l’étudiant peut continuer à percevoir l’allocation logement. Les droits à prestations du foyer sont intégralement maintenus.

 

Le stage à l’étranger s’étend au-delà de 4 mois

On peut lire sur le site de la CAF de Lyon que les droits sont maintenus dès lors qu’il s’agit d’un séjour à l’étranger lié aux études, à une formation professionnelle, à la délivrance de soins exigés par l’état de santé de l’intéressé, ou si le stage est effectué dans un pays de l’Espace Economique Européen (EEE) ou la Suisse.

 

L’étudiant qui bénéficie de l’allocation logement n’est plus considéré comme étant à charge de ses parents. Les droits de ces derniers peuvent donc être revus en conséquence.

 

Ainsi, les étudiants qui perçoivent une ou plusieurs aides de la CAF et qui projettent de partir à l’étranger doivent penser à en informer leur organisme pour ne pas avoir à rembourser les sommes qu’ils auraient indûment reçues.

 

Ce qu’il faut savoir avant de partir étudier à l’étranger

Le bac en poche, de nombreux étudiants se voient déjà dans une université outre-Atlantique pour développer leurs compétences ou apprendre une nouvelle langue. Partir faire ses études dans un autre pays est une réelle opportunité qui peut faire la différence sur le CV.

 

Pour démarrer ce projet dans les meilleures conditions, il est conseillé de tout miser sur la préparation. Filière artisanale, université privée, école d’ingénieur, cursus de langues… Les possibilités d’études étant infinies, il faut s’y pencher dès le début de la terminale pour prendre le temps de choisir un programme universitaire adapté. Quant au choix du pays, il a toute son importance. En effet, toutes les filières ne se valent pas. Avant de partir étudier à l’étranger, il est recommandé de vérifier que l’université concernée est bien reconnue par l’État. Il arrive fréquemment que des étudiants, de retour d’un stage réalisé à l’étranger, s’aperçoivent que le diplôme qu’ils ont obtenu n’est pas reconnu sur le marché du travail.

 

L’autre partie à ne pas négliger concerne le financement. Plusieurs aides visent à favoriser les stages et séjours d’études à l’international dont le programme d’échange Erasmus, l’aide à la mobilité internationale d’un étudiant ou encore la bourse Mermoz du Conseil Régional.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique