Vendredi 14 décembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Conjoint expatrié : 6 règles à appliquer pour réussir son expatriation

Par Ophélie Terrien | Publié le 05/09/2018 à 18:00 | Mis à jour le 05/09/2018 à 18:41
Happy-expat coaching Ophélie Terrien

Commencer une expatriation dans un nouveau pays, c’est être face à l’inconnu. C’est un peu comme arriver à une soirée où on ne connait personne. Tant qu’à être là, autant passer un bon moment. Cependant le démarrage peut être un peu lent. On ne sait pas vers qui aller, quoi faire, comment se comporter. Voici une check list des règles à adopter pour passer une bonne soirée, mais surtout s’épanouir en expat.

 

La femme étant encore à 92% le membre du couple qui accompagne son conjoint en expatriation, cet article sera principalement dirigé au féminin. Cependant ces règles s’adressent bien évidemment à tout le monde.

 

Soyez curieuse

Tout d’abord, soyez curieuse. Osez sortir de chez vous et partez explorer. La langue, la culture, la gastronomie, l’histoire. Plus vous serez curieuse, plus vous en apprendrez. Et plus vous en apprendrez, plus vous aurez en main les clés pour comprendre votre nouveau pays. Il y a certes un monde entre comprendre et s’adapter. Cependant, comprendre vous permettra de prendre du recul sur des comportements qui vous agaçaient de prime abord. Et en les comprenant, ils vous agaceront certainement toujours un peu, mais vous en connaîtrez le sens et serez moins irritée.

 

Soyez ouverte

Oui certaines choses sont différentes. Et oui certaines choses vous manqueront. Cependant vous découvrirez avec enchantement d’autres éléments et vous vous demanderez comment vous avez pu vivre si longtemps sans même soupçonner qu’ils existaient ! Soyez ouverte par rapport à tous ces changements. Vous êtes dans un nouvel environnement. Prêtez-vous donc aux nouvelles expériences et aux découvertes. Evitez de juger et de critiquer en expliquant à tout va que chez vous, c’est quand même mieux. Rappelez-vous que c’est vous qui êtes venue. Personne ne vous a rien demandé (en tout cas, pas vos concitoyens d’adoption !), donc observez, respectez et apprenez.

 

Soyez dans le présent

Plus facile à dire qu’à faire. Surtout lorsque l’on entre dans le creux de la vague (le choc culturel). A ce moment là on a plutôt envie de plonger dans le passé à la recherche des souvenirs de tout ce qui constituait notre quotidien et qui nous manque désormais terriblement. Cependant rappelez-vous que l’expatriation est un cadeau. Et elle ne dure pas éternellement. (C’est une immigration sinon !) Profitez donc du « maintenant » avant de rentrer et de regretter tout ce que vous n’avez pas fait quand vous étiez dans ce pays.

 

Dites-vous la vérité

Ce n’est pas parce que vos amis vous jalousent et que l’expatriation est un cadeau que tous les jours ressemblent à un générique Disney avec des licornes et des paillettes. Non. L’expatriation a ses moments durs. Tout a changé autour de vous. Vous n’avez plus vos repères, vos piliers ne sont plus joignables à n’importe quelle heure pour cause de décalage horaire. Et si vous avez quitté votre travail pour accompagner votre conjoint vous êtes certainement en quête de sens à votre quotidien.  La politique de l’autruche ne sert à rien. Soyez honnête avec vous-même. Et soyez indulgente également. On a toutes des coups de blues qui ne demandent qu’à être chassés. Cependant, les enfouir et les ignorer ne fera qu’augmenter leur intensité la prochaine fois qu’ils réapparaitront. Donc prenez le temps. Donnez-vous le temps. Evaluer ce qui va et ce qui ne va pas. Trouvez vos solutions pour que ça aille mieux. Pas seulement en mettant un pansement, mais en trouvant de vraies solutions pérennes !

 

Soyez entourée

Quoi de mieux d’ailleurs pour mettre fin à certains de ces maux que de vous recréer un cocon sur place avec des personnes qui vous comprendront et vous aideront à passer les moments difficiles ? Des personnes qui sont passées par les mêmes périodes et qui auront les bons mots pour vous aider à aller de l’avant. En général en expatriation, il y a une grande solidarité au sein de la communauté. Faut-il encore faire le premier pas vers cette communauté. Rester seule chez vous à vivre votre vie française au travers des réseaux sociaux ne va pas vous aider. Aller vers les autres va, au contraire, vous permettre de voir les choses différemment et vous donnera des ailes !

 

Ayez en tête votre « Pourquoi »

De la même manière qu’être entourée va vous faire le plus grand bien, avoir votre pourquoi va également faire « sa part du chemin ». Votre pourquoi, c’est la raison qui vous a fait dire « oui » à l’expatriation. Parce que, en soi, on a toujours le choix. Prenez donc du temps pour vous et réfléchissez. Qu’est-ce qui vous a amenée ici ? Autant de personnes que de raisons bien évidemment. Et votre pourquoi peut avoir plusieurs facteurs. Ne pas vouloir de séparation géographique. Avoir la possibilité de passer du temps avec vos enfants sans travailler. Prendre du temps pour vous et faire un point sur votre vie professionnelle. Vous immerger dans cette culture qui vous a toujours fasciné.

Avoir votre « pourquoi » en tête vous aidera à garder le moral lorsque vous aurez un coup de moins bien. Il vous boostera également à faire des choses incroyables pendant ces années.

 

Si malgré ces 6 règles, vous ne parvenez pas à trouver votre place dans votre nouvel environnement expatrié, appliquez la règle 4. Dites-vous la vérité. Ne jetez pas au loin les choses qui ne vont pas en vous disant que ça passera. Je vous souhaite bien évidemment que ça passe. Mais je vous le souhaite à long terme. Pas pour que le coup de blues revienne trois jours plus tard.

Expatriés ou non, nous portons tous un masque de temps à autre. Ne vous fiez pas à vos impressions en ayant le sentiment que tout le monde arrive à s’adapter sauf vous. Il vous manque certainement juste un petit quelque chose que vous ne voyez pas pour le moment. Le coaching peut vous aider à voir la situation sous un nouvel angle afin que vous trouviez votre place et votre équilibre en expatriation.

Nous vous recommandons

Ophelie-Depasse-tes-Frontieres-coaching-expatriation

Ophélie Terrien

Après 5 expatriations sur 3 continents, Ophélie a fondé Dépasse tes Frontières afin d’accompagner les conjoints expatriés à retrouver leur équilibre personnel et professionnel en expatriation.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

David ven 07/09/2018 - 06:39

Bonjour et merci pour l’article Il est vrai que l’on peut se sentir seul J’ai décidé de quitter mon entreprise pour accompagner mon conjoint c’est une belle expérience mais , pour moi je n’ai jamais appris l’anglais à l’école donc je rencontre une difficulté pour comprendre les choses Merci

Répondre
Commentaire avatar

Ophélie jeu 13/09/2018 - 23:58

Bonjour David, Ne pas parler la langue est certainement la plus grande difficulté lorsque l'on arrive dans un nouveau pays. Cependant il existe beaucoup de méthodes pour apprendre, je suis sûre que vous trouverez la vôtre! De plus, s'inscrire dans une de ces écoles est un excellent facteur d'intégration puisque vous serez entouré de personnes dans le même cas que vous! Bonne adaptation à vous, et souvenez-vous que l'expatriation est un cadeau :) Ophélie

Répondre

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ
Sur le même sujet