Jeudi 13 mai 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

COACHING - Une tribu pour soutenir votre recherche d’emploi

Par Expat Communication | Publié le 14/04/2021 à 18:00 | Mis à jour le 14/04/2021 à 18:20
Des jeunes chercheurs d'emploi

La semaine dernière, un message m’a fait réfléchir sur le rôle joué par notre entourage dans notre recherche d’emploi. Surtout pour les expatriés, et encore plus pour les conjoints expatriés. Voilà ce que disait ce mail : « Je voulais te dire que j’ai trouvé du travail, et que tu y as largement contribué ». Cette phrase m’a surprise car je n’ai aucun souvenir d’avoir aidé cette jeune femme… « En effet, poursuit-elle, il y a 5 ans, au cours d’une conférence, tu avais expliqué que malgré 8 mobilités, tu avais toujours travaillé à l’étranger. Ce témoignage m’a marqué. Je m’y suis toujours accrochée, même si ici en Inde, c’est compliqué pour les conjoints expatriés. Heureusement, mon mari, m’a toujours soutenue. Et j’ai soigneusement choisi les amis auxquels j’en parlais ».

En quelques mots, cette femme, nommons-la Valentine, a mis le doigt sur trois points essentiels pour bien s’entourer lors d’une recherche d’emploi.

1. Se nourrir de l’exemple de personnes inspirantes

Vous tous qui luttez pour trouver du travail à l’étranger, souvenez-vous que vous explorez des voies encore peu fréquentées. Il n’est pas évident de rencontrer des personnes qui ont réussi à concilier carrière et mobilité internationale. Et encore plus, carrière, mobilité et couple comme c’est le cas pour les conjoints expatriés. En effet, ces parcours demeurent rares.

Or il est plus facile de relever un défi si on peut s’identifier à des personnes qui ont déjà réussi à le surmonter. Défricher un chemin est difficile. L’expérience des autres nous donne des pratiques à imiter mais surtout la certitude qu’il est possible de réussir dans cette entreprise. Cet appui s’avère essentiel car dans votre parcours, il y aura de grands moments de doute.

Premier conseil donc : repérer des personnes qui ont réussi à travailler dans votre pays d’accueil, ou en expatriation en général. N’hésitez pas à les contacter pour les interroger sur leur parcours, leurs doutes, leurs bonnes pratiques. Cramponnez-vous à leur exemple quand ça secoue.

2. S’assurer du soutien de votre garde rapprochée

Dans les accompagnements à la recherche d’emploi, l’ombre des conjoints, voire des parents, apparaît systématiquement. Souvent comme des alliés. « Heureusement, mon mari m’encourage chaque fois que je doute. ».  Parfois comme des opposants déterminés « ma mère m’a encore expliqué que mon fils a besoin de moi et que ce n’est pas une bonne idée de travailler ». Parfois aussi comme des saboteurs inconscients « tu as raison de chercher du travail mon chéri, je te soutiens. Mais pendant les vacances, je compte vraiment sur toi pour gérer les enfants. »

Ces attitudes positives ou négatives ont un impact déterminant sur notre capacité à nous motiver, à croire dans notre projet, surtout dans les moments où on hésite à renoncer. Bien sûr, il est plus facile de se changer soi-même que de changer les autres. Néanmoins, leurs messages ont une influence essentielle pour vous. Alors pour maximiser vos chances d’être soutenu conformément à vos besoins, prenez le temps d’une explication en profondeur avec vos proches pour leur expliquer vos besoins et vos projets. Vous n’arriverez sans doute pas à transformer la vision de votre belle-mère, mais elle fera peut-être un premier pas … Et vous aiderez sûrement votre conjoint à prendre conscience de ses propres ambiguïtés dans le soutien qu’il vous apporte.

Vous pouvez ainsi vous créer un cocon personnel favorable.

3. Constituez votre tribu de recherche

Au-delà de ce premier cercle déterminant, on trouve vos fréquentations quotidiennes. Certes, il ne s’agit pas de transformer le regard de tous ceux qui vous entourent. Néanmoins, vous savez bien que parmi vos relations, certains ont une influence positive sur votre moral et votre recherche d’emploi. D’autres s’avèrent complètement démotivants. Rien de plus contagieux que l’optimisme, ou le découragement.

Dans cette seconde catégorie, les amis qui se lamentent sur la difficulté du marché risquent de vous démotiver. Ceux qui ont renoncé et que cela arrangerait secrètement que vous le fassiez aussi. Ceux qui vivent très bien sans travailler et vous entrainent dans des activités qui vous distraient sans cesse de votre recherche d’emploi (dans certains milieux expatriés, cela existe). Ces amis peuvent être précieux pour beaucoup de pans de votre vie, mais ils risquent d’avoir une influence toxique sur votre recherche d’emploi.

Vous aurez donc besoin de vous entourer régulièrement aussi de personnes qui partagent votre objectif. Ensemble, vous créerez une dynamique d’énergie, d’échanges, de bonnes pratiques qui vous encouragera et vous stimulera. C’est un leitmotiv des coachs de la Coach Academy d’Expat Communication ; ne restez pas seuls dans votre recherche d’emploi, mais veillez à être BIEN entouré.

Pour allez plus loin dans cette dynamique, vous pouvez rejoindre un groupe de bilan de compétences et de recherche d’emploi 100% en ligne pour expatriés. Ces « Job booster cocoons » vous permettront de bénéficier pendant 4 mois d’un réseau bienveillant de 4 à 6 autres expatriés. Vous aurez aussi l’appui de 10 coachs spécialisés dans l’accompagnement des carrières internationales (et atypiques). La structure pédagogique d’un programme de 34 heures et une plateforme de coaching avec des dizaines d’outils complètent ce programme à la fois booster et cocoon.

Je finis avec ce souvenir de Catherine, une ancienne du Job Booster Cocoon : " ne jamais faire l'économie de demander un coup de main. Les gens sont presque toujours heureux d'apporter leur contribution. Il faut juste savoir comment les approcher et quoi leur demander...et ça vous l'apprendrez au JBC!!!! »

Pour participer à une réunion d’information sur le Job Booster Cocoon, rendez-vous ici

 

Alix Carnot, auteur de « Chéri(e ) on s’expatrie, guide de survie à l’usage des couples expatriés », et directrice associée d’Expat Communication.

Nous vous recommandons

expat communication

Expat Communication

Service d'accompagnement et d'aide au changement pour les expatriés, leur famille et les RH : Expatriation, Formation, Coaching...
0 Commentaire (s)Réagir

Coaching

COACHING

Entreprenariat, expat et confinement : comment gérer ?

Depuis maintenant une bonne année, la vie nous amène de nombreux challenges à relever. Au-delà de l’aspect santé, notre façon de travailler et de gérer notre famille a nécessité de l'adaptabilité.

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ