#Actyourwage, ou l’art de mettre des limites au travail 

Par Anne-Claire Voss | Publié le 16/01/2023 à 18:00 | Mis à jour le 18/01/2023 à 09:49
Dire stop aux heures supplémentaires non rémunérées. C’est ce que prône Act your Wage. Né sur le réseau social TikTok, ce mouvement commence tout juste à se faire une place dans le monde du travail.

Dire stop aux heures supplémentaires non rémunérées. Stop aux réunions tardives. Et surtout, stop à l’exploitation des jeunes salariés. C’est ce que prône Act your Wage. Né sur le réseau social TikTok, ce mouvement - qui s’adresse à la jeunesse - commence tout juste à se faire une place dans le monde du travail. 

 

Après la vague du quiet quitting - acte consistant à se détacher de la prédominance de notre travail dans nos vies - place à #actyouwage. Ce mouvement, qui se répand comme une traînée de poudre sur TikTok, commence à se faire entendre dans le monde du travail. Wage en anglais signifie salaire. “Act your Wage” se traduit donc littéralement par “Agir à la hauteur de ton salaire”. 

 

#Actyourwage : un investissement équitable à son salaire

À la différence du quiet quitting, ce jeune mouvement n'incite en aucun cas à travailler moins ou mal. #actyourwage encourage les salariés à ne pas se faire surexploiter, en refusant les réunions tardives, ou un travail qui déborderait sur sa vie privée pour un “petit” salaire. Entre autres, il prône un investissement équitable à son salaire. J’ai un salaire moyen, mon investissement sera donc moyen. 

 

@saraisthreads #greenscreen Larry is literally sliding down the icy street, Karen. #fyp #work #working #corporate #corporatelife #corporatetiktok #corporateamerica #corporatehumor #office #officelife #manager #managersbelike #career #quietquit #actyourwage #skit #funny #sketch #quietquitting #veronica #blizzard #ice #inclementweather #blizzard2022 ♬ original sound - Sarai Marie

 

 

#Actyourwage, un mouvement né sur les réseaux sociaux

Né sur TikTok, Act your Wage est incarné principalement par l’influenceuse Saraï Marie. Cette jeune Américaine cumule à ce jour 2,3 millions de followers, en plus de 96,1 millions de j’aime. Elle déclare : "Nous allons continuer d’agir en accord avec notre rémunération jusqu’à ce que vous preniez soin de vos employés et que vous nous traitiez de manière juste et équitable". Sa stratégie de communication : se filmer en incarnant différentes jeunes employées face à un.e chef qui abuserait de leurs bonnes volontés. 

 

Sans grande surprise et dans un monde où l’inflation augmente pendant que des salaires stagnent, ce mouvement semble séduire. Plusieurs salariés racontent désormais leur quotidien au travail, avec un hashtag dénonçant des abus systémiques et décomplexés. 

 

Les nouveaux enjeux du monde du travail 


Au-delà de #actyourwage, une étude a également mis en exergue les grands défis auxquels sont confrontés les salariés à travers le monde. Ce rapport de l'indice mondial de compétitivité des talents s’est basé sur de nombreux critères, tels que l’apprentissage des habitants tout au long de la vie, l'ouverture sur l'extérieur, le degré d'employabilité, la capacité à retenir les talents, le bien-être social en entreprise… lepetitjournal.com vous propose son résumé.

Que pensez-vous du mouvement "Act your wage" ?
Je soutiens ce mouvement, il y a trop d'abus dans le monde du travail !
50% (1 vote)
Grâce à ce mouvement, je me suis rendu.e compte que mes employeurs abusaient !
50% (1 vote)
Je ne pense rien de ce mouvement.
0% (1 vote)
Je ne vois pas l'intérêt de se plaindre.
0% (1 vote)
Nombre de votes: 2
Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale