Mardi 19 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Musées français à l’étranger : le softpower tricolore

Par Damien Bouhours | Publié le 08/11/2019 à 08:30 | Mis à jour le 11/11/2019 à 10:03
Photo : Le Centre Pompidou présentera l'art contemporain français et international aux visiteurs chinois
musee français étranger

Se développer à l’international, tel est l’enjeu des musées français. Après un lancement à Malaga, le Centre Pompidou vient d'ouvrir ses portes à Shanghai et à l'art français en Chine. 

 

Le président Emmanuel Macron en a fait l’expérience lors de sa visite en Chine, la culture à la française a le vent en Poupe dans l’empire du Milieu. Il a notamment pu visiter le tout nouveau Centre Pompidou West Bund Museum Project. Cette nouvelle antenne du musée d’art contemporain parisien, 25000 m2 sur les berges du fleuve Huang Pu, proposera trois expositions annuelles et deux expositions temporaires par an. Le tout devrait rapporter 1,4 million d’euros chaque année au musée. Le Centre Pompidou n’en est pas à son coup d’essai puisque sa branche à Malaga lui rapporte déjà 1 million d’euros. Une ouverture à Bruxelles est également prévue pour 2023.

 

 

Les antennes françaises à l’étranger

Le musée Rodin souhaite également se développer en Chine avec l’ouverture d’une antenne à Shenzhen. Quant au Louvre, il a ouvert une branche à Abu Dhabi, qui accueille pour 70% des touristes. Une manne financière pour le Louvre qui est cependant ternie par un rapport de la Cour des comptes qui souligne que le contrat qui unit le musée et les autorités émiraties désavantage les Français.

Mais les institutions culturelles françaises ne se contentent pas d’ouvrir des succursales. Le musée Picasso, le musée d’Orsay, celui du Quai Branly-Jacques Chirac ou encore le Château de Versailles ont des expositions itinérantes qui parcourent le monde, de New York à Tokyo, en passant par Abidjan. Des festivals français organisés à l’étranger par les institutionnels localement ou bien suite à des initiatives privées font également résonner la culture tricolore à l’international. On notera par exemple les rencontres d’Arles implantées à Xiamen, ou encore le Festival des Lumières de Hong Kong.

 

La culture française comme softpower

Avec ses millions de visiteurs, les musées français et notamment parisiens sont dotés d'une expertise sans égal en termes d’organisation, de muséographie mais également d’acquisition d’oeuvres. L’exportation de ce savoir-faire permet également de mettre en valeur les trésors enfouis dans les archives de nos musées. Ces antennes locales sont d’incroyables vitrines pour leur modèle d’origine et devraient permettre d’attirer encore davantage de touristes. La France fait en particulier les yeux doux à la Chine et ses millions de touristes potentiels qui dépensent sans compter.  

Nous vous recommandons

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur produits.
0 Commentaire (s)Réagir

Société

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Ma Vie d'Expat

1e édition forum professionnel : les alumni de l'ALFM se retrouvent !

Parce qu’ils sont estimés à plus de 600 000 personnes sur le globe, les anciens élèves des lycées français du monde constituent une communauté d’almuni des plus prometteuses à fédérer

Culture

Tokyo Appercu
DÉCOUVERTE

Le christianisme au Japon et les sites chrétiens cachés de Nagasaki

Le 30 juin 2018, soit près de 150 ans après "la Découverte des chrétiens cachés", douze sites de la région de Nagasaki ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Sur le même sujet