Catalogues en ligne et drives : pourquoi ont-ils eu un tel succès ?

Par Article Partenaire | Publié le 23/06/2020 à 10:06 | Mis à jour le 29/06/2020 à 09:49
kimbino

Catalogues en ligne et drives, pourquoi ont-ils eu un tel succès pendant la crise du Covid-19 ? Quelles grandes surfaces ont été les plus recherchées ?

A la sortie du confinement plus de 78% des Français, selon une étude de l’Observatoire Cetelem, pensent que sur le plan économique le plus gros de la crise reste à venir. 65% d’entre eux pensent que la crise sanitaire est dépassée.

L’économie française inquiète la majorité des sondés.

Certains vont garder des habitudes qu’ils ont pris pendant le confinement comme le fait de préparer son pain, aller moins souvent au supermarché, consommer local, etc. Cependant, il faut se l’avouer, c’est surtout les gens les plus aisés qui peuvent se permettre de tels luxes. La plupart des familles vont continuer à faire leurs courses dans les hypermarchés ou supermarchés qui, il faut le dire, ont été les « grands gagnants » pendant cette période inédite de l’Histoire moderne. Souvenez-vous les caissières qu’on applaudissait des balcons en même temps que les professionnels de la santé, tous les soirs à 20h, en guise de remerciement pour leur courage et dévouement face à la pandémie.

Les grandes enseignes de l’alimentaire ont acquis pendant les deux mois de confinement un statut de « sauveurs » auprès de la population dans un premier temps en ayant toujours des rayons plus ou moins pleins, puis en proposant des masques à prix coûtant afin de pouvoir se protéger soi-même et son entourage.

Deux outils se sont distingués pendant la crise sanitaire : les catalogues en ligne et le drive.

Catalogues en ligne 

Le confinement a vu augmenter sensiblement la consultation des catalogues en ligne. Les bons vieux prospectus papier n’étant plus distribués pendant cette période, c’est le numérique qui a pris le relais. Numérique, qui soit dit en passant, a pris le relais de nombreuses activités non seulement les alimentaires mais aussi : le télétravail, l’école, le sport, les apéros virtuels, etc. Le monde s’est retrouvé plus connecté que jamais.

Tous les moyens ont été utilisés pour consulter les catalogues en ligne : ordinateur, tablette ou smartphone.

Le site kimbino.fr, spécialisé dans les catalogues en ligne, révèle que :  

 

  • 62% des usagers se sont servi d’un smartphone pour consulter un prospectus en ligne
  • 28% d’un ordinateur
  • 12% d’une tablette

kimbino

Source : kimbino.fr

Le top 5 des catalogues les plus consultés sur les derniers cinq mois sont : Action, Lidl, Tupperware, Stanhome, Intermarché.

Les prospectus en ligne sont populaires car ils permettent de voir en quelques clics quels sont les produits disponibles et de préparer sa liste de courses. Ainsi, surtout en période de crise sanitaire, on ne perd pas de temps à déambuler dans les rayons à la recherche des produits, du coup on garde son masque moins longtemps ce qui n’est pas plus mal !

Pour les familles qui ont un budget serré les catalogues en ligne offrent souvent des coupons de réduction et mettent en avant les promos du moment.

Les consulter en étant tranquillement installé à la maison permet de calculer à l’avance quel sera le montant à payer et ainsi ne pas avoir de surprises indues lors du passage en caisse. 

Le drive

Les Français pendant le confinement ont découvert le drive, surtout dans la ruralité. C’était un mode assez répandu dans les villes mais à la campagne ce mode de retrait de courses n’était pas vraiment populaire. Peut-être parce que hors des grandes agglomérations les gens se déplacent en voiture, ils ont donc l’habitude de s’arrêter en revenant du travail à l’hyper près de chez eux. 

Pendant le confinement, pour éviter au maximum les contaminations, le drive est devenu la solution idéale. Toutes les grandes surfaces ont augmenté leur capacité de délivrance. Depuis le déconfinement la tendance se poursuit, le consommateur y trouvant son compte. Tout bénef pour la grande distribution !

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition internationale