Samedi 5 décembre 2020

Solidarité - 250 km le long du Mékong

Par Virginie Vallée | Publié le 20/11/2020 à 23:00 | Mis à jour le 20/11/2020 à 23:00
Photo : Véronique Messina
Véronique Messina Ptea Clara.

Véronique Messina se lance dans une course folle de 250 km, le long du Mekong, de Kratié à Phnom Penh du 27 au 30 décembre. L’intégralité des dons récoltés sera reversée à l’association Ptea Clara.

 

Depuis la fermeture des frontières, certains se lamentent sur ce qu’ils ne peuvent plus faire. D’autres, au contraire, créent leurs propres opportunités. Véronique Messina fait partie de la deuxième catégorie. Véronique est une orthophoniste nstallée au Cambodge depuis 2012.  Mais c’est aussi une ultra-traileuse qui parcourt le monde depuis de nombreuses années. Elle a couru au Sahara, dans le désert de Gobi, sur le lac Baïkal gelé, au Pérou, au Rajahstan, cheminé sur les traces de Saint Jacques de Compostelle et visité bien d’autres régions du monde. Chaque grande course est pour elle l’occasion de découvrir le monde et de dépasser ses limites.

250 Km le long du Mékong

Entre le report des Jeux Olympiques de Tokyo, les matchs de foot en huis clos ou les marathons annulés, l’année 2020 n’a pas été des plus riches en terme d’événement sportif.  « Plutôt que de regretter toutes les courses que je ne ferai pas, j’ai eu l’idée de vivre l’aventure au Cambodge », déclare la sportive qui pour ce challenge, a choisi de suivre le Mékong .  

Je ne me lasse pas chaque matin de voir se lever le soleil sur ce fleuve mythique de l’Asie  

confie-t-elle.

La course se fera en quatre étapes. Départ de Kratié le 27 décembre jusqu’à Krouch Chhmar, 70 km puis Krouch Chhmar, Kampong Cham, 53 km, Kampong Cham, Srey Santhor, 64 kmet  enfin, Srey Santhor, Phnom Penh, arrivée dans les locaux de Ptea Clara, 64 km. « Au total 250 km d’un parcours comme je les aime avec des pauses quotidiennes pour prendre le temps d’apprécier les scènes de vie et les paysages » précise la traileuse.

 

Mekong river

La course est ouverte à d’autre participants sur une étape ou sur la totalité du parcours à condition qu’ils soient très expérimentés et autonomes. Le parcours n’est pas balisé, il n’y a pas de ravitaillement 

précise Véronique. A l’heure où nous écrivons ces lignes une autre coureuse a décidé de se joindre à elle sur l’intégralité du parcours. Elles seront accompagnées par quelques participants à vélo pour gérer la logistique quotidienne et pour filmer leurs exploits.

Véronique s’impose elle-même une préparation physique rigoureuse de 2h par jour avec au menu soit de la course à pieds, du vélo, de la  musculation ou du yoga.

Collecte de fond pour Ptea Clara

Pour ajouter du challenge au challenge, la coureuse a décidé dédier cet événement une collecte de dons pour Ptea Clara une association qui lui tient à coeur.

Ptea Clara

Cette ONG créée en 2009 par Sandra et Gilles Rousseau accueille, en collaboration avec les autorités cambodgiennes, des enfants en difficultés familiales. Les motifs d’accueil sont variés :  violences familiales, des parents incarcérés ou malades mais aussi pour du soutien scolaire ou l’accueil en crèche qui permet aux parents de travailler sans que les enfants ne soient livrés à eux-même. L’association a de nombreux besoins. « Chaque mois ils consomment 11 sacs de 50 kg de riz mais ils ont aussi besoin de matériel informatique, sportif ainsi que d’une pompe. La leur a lâché récemment » explique Véronique qui souhaiterait organiser un repas festif au centre avec les enfants pour l’arrivée de la course.

 

On pourra suivre les préparatifs et la course sur Facebook   .

Les dons peuvent être effectués sur le site de la cagnotte en ligne Helloasso.

Ils seront entièrement reversés à l’association Ptea Clara.

 

0 Commentaire (s)Réagir