Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2248

Meurtre du militant de l’opposition assassiné à Phnom Penh, un suspect arrêté

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 26/11/2021 à 02:00 | Mis à jour le 26/11/2021 à 02:00
Photo : Facebook gendarmerie de Phnom Penh
Suspect assassinat Sin khon

La gendarmerie de Phnom Penh a publié une vidéo détaillant la version des faits que leur aurait racontée un suspect accusé d'avoir tué le militant de l’opposition assassiné dimanche à Phnom Penh.

 

La gendarmerie de Phnom Penh a arrêté le 22 novembre, un homme en relation avec le meurtre de Sin Khon, un ancien militant du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) qui a été brutalement tué à l'arme blanche aux premières heures du 21 novembre. Il ne s’agirait pas d'un crime à motivation politique.

 

Sean Chhorath, 29 ans, a été arrêté et est considéré comme le principal suspect du meurtre de Sin Khon, ont indiqué les autorités dans une vidéo mise en ligne le 24 novembre sur la page Facebook officielle de la gendarmerie de Phnom Penh. Selon la police, Chhorath, un ouvrier du bâtiment vivant dans le district de Chroy Changvar, à Phnom Penh,  aurait avoué avoir tué le militant du CNRP à la suite d'une confrontation verbale.

 

Une altercation à propos des clefs de la pagode de Wat Chas

 

La police a déclaré que le 20 novembre, troisième jour de la Fête de l'eau, Chhorath était en congé et aidait son jeune frère, un mécanicien de moto dont le bateau se trouve devant la porte de la pagode Wat Chas, près de l'endroit où Khon a été tué.

 

Selon la police, vers 21 heures, la victime s'est rendue dans le magasin du frère de Chhorath pour lui demander des clefs pour entrer dans la pagode. Le frère de Chhorath, qui n'a pas été nommé par la police, aurait dit à Khon à plusieurs reprises qu'il ne les avait pas.

 

 

Une altercation a éclaté après que trois personnes, que le frère de Chhorath a identifiées comme des amis de Khon, seraient venues lui montrer que la porte de la pagode était fermée. Mais Khon aurait persisté et commencer à enregistrer une vidéo, après quoi le jeune frère de Chhorath aurait pris le téléphone de Khon pour effacer la vidéo.

 

Sous l’emprise de l’alcool Chhorath aurait pris une machette

 

Selon la police, Chhorath a admis qu'il avait bu avant de prendre sa moto pour rejoindre un ami, puis de se rendre dans le magasin de son frère où il a trouvé Khon en train de se disputer.

 

 

La police n'explique pas clairement pourquoi la première réaction de Chhorath a été de prendre une machette, mais elle a déclaré que Chhorath "n'a pas pu résister" et a pris une machette dans la maison d'un ami. L'ami, qui n'est pas non plus nommé dans la vidéo de la police, n'aurait pas su que Chhorath lui avait pris cette machette.

 

 

 

Chhorath aurait ensuite tailladé Khon à quatre reprises alors que le militant du CNRP tentait de s'enfuir. La vidéo de la police suggère que deux des blessures ont été infligées alors que Khon courait, les deux autres après qu'il soit tombé au sol.

 

La police a affirmé qu’après avoir réalisé qu'il avait tué Khon, Chhorath s'était enfui dans sa ville natale, dans la province de Prey Veng, mais on ignore comment la police a retrouvé Chhorath et comment elle a pu le lier à ce que beaucoup considèrent comme un meurtre à motivation politique.

 

De nombreuses attaques et meurtres de militants du CNRP, ainsi que de dissidents déclarés, n'ont pas fait l'objet d'enquête, n'ont pas été élucidés ou ont été imputés de manière peu convaincante à des personnes largement considérées comme innocentes.

 

La police a déclaré avoir déposé un dossier auprès du tribunal et a noté que Chhorath avait déjà purgé une peine en 2019 pour avoir volé un tuk-tuk à un chauffeur de PassApp.

 

 arrestation Suspect assassinat Sin khon
Facebook Gendarmerie de Phnom Penh

 

 

Phoung Vantha 

Article précédemment paru sur Cambodianess.com

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir