Le rapport de la Banque mondiale sur l’économie cambodgienne

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 05/07/2022 à 02:00 | Mis à jour le 05/07/2022 à 02:00
rapport banque mondiale

Selon les dernières projections de la Banque mondiale, le Cambodge connaîtra une croissance de 4,5 % en 2022. Si le rapport  montre que si l'activité économique intérieure et les exportations de biens continuent de se remettre de la crise COVID, la croissance reste inégale et la guerre en Ukraine est le moteur de l’inflation.

 

La reprise économique du Cambodge

 

Le rapport indique qu'au cours du premier trimestre de 2022, les exportations de marchandises ont atteint 4,8 milliards de dollars, soit une hausse de 26 % par rapport à l'année dernière. Les moteurs de croissance traditionnels, notamment les vêtements, les articles de voyage et les chaussures, continuent de se développer, mais de nouvelles industries manufacturières, telles que les pièces électriques et les pièces de véhicules, sont également en train d'émerger, tandis que les exportations vers les États-Unis sont en plein essor.

 

Le poids de la conjoncture

 

Bien que la dynamique économique intérieure soit forte, la reprise est freinée par la détérioration de la demande mondiale. La hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires alimente l'inflation et, au Cambodge, les ménages pauvres et vulnérables, dont l'épargne est limitée, risquent de subir de plein fouet le choc des prix du pétrole. Le déficit budgétaire devrait se creuser pour atteindre 6,3 % du PIB, car le gouvernement devra poursuivre ses programmes de dépenses pour soutenir les pauvres.

 

 

"Le fait que le gouvernement vive avec la stratégie COVID-19 a permis au Cambodge de rouvrir, favorisant ainsi la reprise économique", a déclaré Maryam Salim, directrice pays de la Banque mondiale pour le Cambodge. 

 

al-Maryam-Salim_remittances_berat-
Maryam Salim, directrice pays de la Banque mondiale pour le Cambodge

 

Cependant, la route à suivre reste peu claire. La hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires due à la guerre en Ukraine impose des charges supplémentaires aux pauvres, ce qui ralentira le rythme de la réduction de la pauvreté. Le programme de transferts monétaires du gouvernement, qui a été vital pour les ménages pauvres pendant la pandémie, restera nécessaire.

 

Les recommandations de la banque mondiale

 

À moyen terme, l'économie devrait connaître une croissance annuelle d'environ 6 %, la nouvelle loi sur les investissements et les accords de libre-échange contribuant à stimuler les investissements et les échanges.

 Le rapport recommande des politiques qui peuvent contribuer à soutenir la reprise économique. Il s'agit notamment de la poursuite des efforts visant à contenir le COVID-19, du renforcement de la confiance des consommateurs et des investisseurs, de la promotion des exportations, notamment de produits agricoles, en facilitant les échanges et en réduisant le coût des affaires, et de la stabilisation des prix de détail.

 

Le rapport comprend également une section spéciale sur les perturbations de la chaîne d'approvisionnement post-pandémique. Il proposait des stratégies pour réduire les coûts logistiques.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale