Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ils font 8600 kilomètres en vélo pour amener des lunettes au Cambodge

Par Pierre Motin | Publié le 07/01/2019 à 20:00 | Mis à jour le 08/01/2019 à 10:40
Photo : Emilie Dubus et Alexis Barratte sur leur tandem. Crédits : onebikefortwo
onebikefortwo

Emilie Dubus et Alexis Barratte, un couple de Français originaires de Lille, ont relié la France et le Cambodge en tandem afin de livrer près de 800 paires de lunettes au Cambodge.

« Un vélo pour deux, des lunettes pour tous ». C’est le nom du projet d’Emilie Dubus et Alexis Barratte, qui sont arrivés vendredi 4 janvier à Phnom Penh, au terme de plus de 8600 kilomètres de voyage en vélo. Le couple de trentenaires, après avoir voyagé en tandem en Europe à plusieurs reprises, a eu l’idée de ce projet en 2015. Opticien de métier, Alexis Barratte a contacté des ONG en Asie du Sud-Est pour leur proposer de leur amener des lunettes de seconde main équipées de verres correcteurs.

C’est finalement l’ONG Solidarité Bretagne Cambodge qui a exprimé son intérêt, s’engageant à distribuer par la suite les lunettes aux Cambodgiens. Le royaume manque en effet cruellement d’opticiens et d’ophtalmologistes, et la population a un accès très limité aux lunettes, surtout dans les campagnes. Le couple communique autour de son projet, et parvient à réunir 797 paires de lunettes, qui seront stockées dans une remorque à l’arrière du tandem. « Nous aurions bien sûr pu envoyer les lunettes par colis, admet Emilie Dubus, mais si les choses sont trop rapides ou trop simples, on perd l’intérêt du public pour notre projet. Avec une initiative originale, nous avons donné envie aux gens de s’y intéresser, ce qui nous a permis d’obtenir davantage de lunettes. Nous avions déjà l'idée de réaliser ce long voyage en tandem, mais avons décidé de rajouter une utilité humanitaire à ce voyage. »

 

tandem

 

Pour rallier le Cambodge à partir de Lille, Emilie et Alexis sont passés par la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Pologne et les pays baltes, avant de traverser la Russie, la Mongolie, la Chine et le Vietnam. En choisissant cet itinéraire, le couple a privilégié les routes goudronnées et évité les reliefs, afin de réduire les risques que les lunettes soient endommagées par les chocs. « Nous avons dû prendre des trains en Russie et en Chine, précise Alexis Barratte. Etant donné que nous ne pouvions à chaque fois bénéficier que de visas d’un mois, nous n’avions pas assez de temps pour traverser les pays uniquement en tandem. » Leur meilleur souvenir : une semaine de tandem dans le désert de Gobi en Mongolie, nomades parmi les nomades. Un des principaux défis auxquels ils ont été confrontés a été de faire franchir leur chargement de lunettes à chaque frontière, une fois quittée l’Union européenne. « Nous avons systématiquement contacté les attachés douaniers des ambassades françaises des pays que nous avons traversé afin que les lunettes puissent passer les frontières légalement. Nous tenons à les remercier ! », indique Emilie Dubus.

Près de sept mois après leur départ, les Lillois ont enfin livré leurs lunettes début janvier près de Takeo, dans le village de Angk Ta Saom, à 80 kilomètres au sud de Phnom Penh. Désormais, Emilie Dubus et Alexis Barratte vont continuer leur voyage au Cambodge, pour notamment livrer leurs dernières paires de lunettes à l’ONG Pour les yeux du monde qui gère un bateau-hôpital sur le lac du Tonlé Sap, puis pédaleront jusqu’au Laos et en Thaïlande, avant de retourner en France.

Plus d’informations sur leur page Facebook.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ECONOMIE

Le Cambodge va supprimer sept jours fériés

Le ministère de l’industrie et de l’artisanat cambodgien a déclaré la semaine dernière qu’il souhaitait supprimer sept jours fériés afin de rendre l’économie cambodgienne plus compétitive.