Les Etats-Unis restituent 30 oeuvres d’art au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 10/08/2022 à 03:20 | Mis à jour le 10/08/2022 à 04:09
Photo : Skanda sur un paon Ambassade du Cambodge aux Etats unis
Skanda sur un paon Ambassade du Cambodge aux Etats unis

Les États-Unis restituent au Cambodge 30 artefacts khmers saisis par les autorités américaines dans le cadre d'actions civiles de confiscation liées à des affaires de possession illégale d'objets.

 

Parmi eux figurent plusieurs œuvres bouddhistes et hindoues de premier plan, telles qu'une sculpture de Skanda sur un paon * et de Ganesh, qui ont été pillées il y a environ 20 ans à Koh Ker.

 

Les temples Khmers pillés pendant la guerre civile

De 928 à 944 de notre ère, Koh Ker fut la capitale de l’empire khmer. Sous le règne du roi Jayavarman IV, un vaste complexe de monuments sacrés y fut édifié. De nombreuses statues, dont le Skanda sur un paon, ornaient les temples. Le corps et la queue du paon sont décorés de motifs gravés complexes. Les experts pensent que le visage de Skanda pourrait en fait être le portrait d'un membre de la famille royale, comme Harshavarman II, le fils du roi Jayavarman IV.

 

Pendant la guerre civile, de nombreuses statues et d'autres objets ont été volés et sont entrés sur le marché international de l'art grâce à un réseau de pillage organisé. 

Cette statue, ainsi que plusieurs autres, a été volée à Prasat Krachap vers  1997 par des anciens Khmers rouges et vendue à la frontière thaïlandaise. Le marchand d'antiquités britannico-thaïlandais Douglas Latchford, s’est constitué un pactole dans ce trafic.

 

Retour à la maison des œuvres d’art.

Ces œuvres seront restituées dans le cadre du protocole d'accord entre les gouvernements cambodgien et américain le commerce de certaines catégories de matériel archéologique du Cambodge.

 

La ministre de la culture et des beaux-arts, Phoeurng Sackona, a déclaré que le Cambodge était ravi d'accueillir à nouveau ces précieux trésors.

Ils représentent l’ âme de générations d'ancêtres du pays et reflètent le passé impressionnant de l'empire khmer. 

Elle ajouté que le rapatriement a été rendu possible grâce à la coopération et aux efforts conjoints des deux gouvernements,

 

En 2021, la fille de Douglas Latchford avait restitué au Cambodge 125 œuvres d’art khmers, d’une valeur totale de 50 millions de dollars, qui constituaient la collection personnelle du trafiquant.

 

* Skanda est le dieu de la guerre. Ses temples sont interdits aux femmes. Il chevauche traditionnellement un paon.

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale