Dimanche 25 février 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Phare Ponleu Selpak : Des étudiants bourrés de talent

Par Leïla PELLETIER | Publié le 13/09/2017 à 21:00 | Mis à jour le 25/09/2017 à 06:25
Photo : Image issue du court-métrage "Hair Zero" de Bor Hak
phare-ponleu-selpak

Mercredi 30 août dernier, les étudiants de l’école des Arts Visuels et Appliqués de Phare Ponleu Selpak ont présenté leurs travaux de fin d’année au National Institute of Education à Phnom Penh, des projets dans lesquels ils ont mis toute leur passion et leurs connaissances pendant près de neuf mois. LePetitJournal.com Cambodge est allé à leur rencontre pour découvrir leurs différents univers.

A notre arrivée, c’est Buth Sonrin, professeur en graphic design, qui nous guide parmi les stands des étudiants et nous en apprend un peu plus sur leur parcours. Illustration, animation, packaging, design… chacun a sa spécialisation et certains ont déjà créé leur propre marque.

Osman Khawaja, directeur exécutif de Phare Ponleu Selpak, partage son enthousiasme et se dit « très impressionné par la créativité et le travail fournit par les étudiants ». « Ce curriculum leur permet d’explorer les arts, d’exprimer leurs envies et de trouver leur centre d’intérêt que ce soit la danse, la musique, la peinture, le graphisme ou l’animation », ajoute-t-il.

Chaque projet a demandé un travail approfondi de recherches comme en témoignent les croquis et story-boards éparpillés sur les tables. Il est alors possible d’observer l’évolution de leur pensée qui se précise, tout comme leur coup de crayon.

Et comme derrière chaque création il y a une histoire, deux étudiants de Phare nous racontent la leur.

Bor Hak, 27 ans, étudiant en animation, a gagné le premier prix de la Cambodia DigiCon6 competition pour son court-métrage « Hair Zero ». Chhaiya Amatak, 17 ans, étudiant en graphic design, a déjà créé sa propre marque.

Pour en savoir plus sur Phare Ponleu Selpak, cliquez ici

Interview réalisée par Leïla Pelletier - Vidéo par Morgan Havet

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir

Que faire au Cambodge ?

EXPO

Passé, présent et avenir de Kep à l’Institut Français

Du petit port de pêche à un développement éco-responsable en passant par la “Saint-Tropez de l’Asie du Sud-Est” dans les années 60, Kep a connu de nombreux visages depuis l’époque du protectorat...