Vendredi 27 novembre 2020

Descartes : Une rentrée scolaire 2020 pas comme les autres

Par Virginie Vallée | Publié le 03/09/2020 à 05:04 | Mis à jour le 08/09/2020 à 12:20
Lycée Descartes Rentrée 2020 COVID Protocole sanitaire

Plus de cinq mois déjà sans que les élèves du Lycée Français René Descartes n’aient pu se rendre à l’école. La rentrée, conditionnée par un protocole sanitaire lourd se fait en plusieurs étapes. 

Cette année la rentrée se fait sur deux jours. En effet si le secondaire est entré le 2 , Deux groupes ont été constitués au primaire.Les arrivées dans l’établissement furent échelonnée dans la matinée. Il en sera d’ailleurs de même pour les récréations et la pause déjeuner. 

L’équipe de direction du Lycée Français René Descartes, avec à sa tête un nouveau directeur, M. Gilles Périnet, a élaboré un protocole sanitaire inédit dont les 46 pages ont été adressées à toutes les familles pour qu’elles puissent en prendre connaissance. 

Ce protocole a été partagé avec toutes les écoles françaises du Cambodge ainsi que certaines écoles internationales (à leur demande). 

Traduit en khmer, il a aussi été envoyé aux écoles cambodgiennes à la demande du MEYS du Cambodge (Ministry of Education, Youth and Sport). 

L’équipe de direction du Lycée tient à remercier le Ministre S.E. DR. HANG CHUON NARON pour la confiance qu’il lui a accordé.

 

Un protocole sanitaire contraignant

 

Le ton est donné avant même d’entrer dans l’établissement. Des élèves masqués, aucun parent, des empreintes sont dessinées devant les différentes entrées pour respecter les distances de sécurité. 

Un règlement est affiché en français et en anglais devant chacune des entrées. On peut y lire le protocole de sécurité à respecter. 

Le trois septembre la majorité des parents devront embrasser leurs enfants sur le trottoir, pas question pour eux d’entrer dans l’école. Seuls les parents des enfants de Petite Section, pourront les accompagner jusqu’en classe pour leur première rentrée. Les classes qui comptent chacune une vingtaine d’élèves pour le secondaire et une dizaine en primaire ont été aménagées de façon à laisser un mètre entre les élèves. Les effectifs réduits garantissent une première rentrée plus sereine malgré le protocole.

Rentrée scolaire masque COVID Lycée DESCARTES

Les déplacements seront limités au maximum. Les élèves ne changent pas de classe. Un sens de circulation au sein de l’établissement a été mis en place. 

La cantine aussi connait des modifications spécifiques. Au revoir le self,. 

Dorénavant le personnel servira des plateaux individuels aux enfants qui devront respecter des heures précises pour se rendre à l’extérieur du réfectoire.

Dès le 3 septembre, un service de panier repas sera mis en place. Pour limiter les déplacements et garantir la distanciation sociale, les élèves de primaire prendront désormais leur repas dans leurs classes sous la surveillance de l’équipe de la Vie Scolaire Primaire dont les effectifs ont été renforcés pour garantir la sécurité des élèves. Le LFRD a fait l’acquisition de boîtes repas en métal pour limiter les déchets. Des séparations en plexiglas ont été installées quand cela semblait nécessaire. 

Les activités extra-scolaires reprendront bientôt elles aussi excepté les sports de contact comme le rugby.  

Des élèves motivés et la crainte du retour au télétravail

Chaque année, après les deux mois de vacances d’été, les sentiments des élèves sont partagés sur la rentrée des classes. Certains sont excités à l’idée de retrouver les copains et de découvrir qui sera le prof de maths quand d’autres auraient bien prolongé les grasses matinées. Et parfois tout ça en même temps. 

Les élèves n’ont plus mis les pieds à l’école depuis le 14 mars. Ceux qui reprennent le chemin de l’école aujourd’hui espèrent tous que ça n’arrive plus jamais. 

Alix rentre en première. Heureuse de retrouver les copains, elle l’est moins de son emploi du temps « j’ai quatre heures de trou le mercredi et je termine à 18h », s’agace-t’elle. Il a bien fallu caser tout le monde. Pour ce qui est du télétravail, c’est une expérience qu’elle ne souhaite pas réitérer.

« Ce n’est pas que les cours étaient plus compliqués, le problème était de se motiver pour travailler toute seule, d’organiser mon emploi du temps moi-même »

, explique la jeune fille. Pour que ça n’arrive plus elle est tout à fait d’accord pour suivre le protocole sanitaire imposé par le lycée.

Louis rentre en troisième, les nouvelles contraintes sanitaires ne sont pas non plus un problème pour lui. Il se dit prêt à respecter les règles et a d’autres préoccupations : le brevet des collèges,

« je suis heureux de commencer une nouvelle année et n’ai pas envie de recommencer le télétravail, cette année c’est le brevet, c’est sérieux ».

Pour Anthéa qui rentre en première, elle est un peu angoissée. « Je suis sceptique sur le protocole, est-ce qu’il va être respecté ? », s’inquiète-t-elle, et d'ajouter :« je ne veux pas recommencer le télétravail et passer le bac une année où il est donné, c’est le genre de chose qui te suit toute ta vie ».

Le proviseur du LFRD tient à rassurer les élèves sur la valeur du bac: 

« Tout a été fait pour que le bac reste un diplôme reconnu. Je comprends la frustration du manque de rite de passage. Et je tiens à assurer que si le contexte nous obligeait à une fermeture ponctuelle, tous les outils sont en place pour rendre l’éducation et l’évaluation à distance efficace et juste. »

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

A ne pas rater : la TVA 100% remboursée sur vos prochains achats !

On a tous vu nos projets de voyage quelque peu bousculés cette année, et beaucoup d’entre vous, qui aviez prévu de revenir en France cet été, ont dû annuler leurs vacances… C’est pas de chance !...

Communauté

ARTISANAT

Phnom Penh - Alice nous ouvre les portes de son atelier

Alice Varini accueille ses clients dans la bonne humeur et la simplicité dans un lieu qui lui ressemble. L’atelier est ouvert au public tous les après-midi du lundi au samedi depuis un mois.

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

APPEL A TÉMOINS - Allez-vous rentrer en France pour Noël ?

Allez-vous tout de même rentrer en France pour les fêtes ? Quel est votre état d’esprit à l’approche de Noël et du nouvel an ? Si vous restez dans votre pays de résidence, qu’avez-vous prévu ?