Samedi 5 décembre 2020

Conférence : La danse du Cambodge, d'aujourd'hui à hier par P. KERSALE

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 11/11/2020 à 23:00 | Mis à jour le 12/11/2020 à 10:45
Patrick Kersalé danse cambodge

Au Cambodge, depuis deux millénaires, divinités, rois et paysans dansent. Mais où, pourquoi, pour qui, quand, comment ? Patrick Kersalé effectuera un décryptage à la lumière de ses propres recherches dimanche 15 novembre à 18h00 à L’Annexe à Siem Reap.

Danse savante, danse classique, danse populaire, danse folklorique, danse de possession… autant de qualificatifs pour désigner la diversité formelle d'un phénomène social dont les origines remontent aux origines de l'humanité.

Au Cambodge, la plus incontestable illustration de l'importance de la danse remonte à 2008, lorsque l'UNESCO inscrit le Ballet royal sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Mais comment en est-on arrivé là ?


Les bas-reliefs des temples angkoriens représentent la danse sous diverses formes et l'épigraphie parle de danseuses. Mais de quoi s'agit-il réellement ? Quelles informations tangibles peut-on extraire de cet imbroglio de données ? Où dansait-on, pourquoi, pour qui, quand, comment ?
L'ethno-archéo-musicologue Patrick Kersalé tentera, pour la première fois, un décryptage à la lumière de dix années de recherches, le dimanche 15 novembre 2020 à 18h00 au restaurant l'Annexe, 108 Sok San road, Siem Reap (Avec projection vidéo et surprise !).

 

Danseuse bas relief Khmer


Patrick Kersalé ethno-archéo-musicologue et musicien. Au cours des trois dernières décennies, il a œuvré dans une quarantaine de pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique et d’Asie pour photographier, enregistrer, filmer les musiciens traditionnels et étudier leur musique. Musicien, conférencier, pédagogue, il est l’auteur de centaines publications consacrés aux musiques traditionnelles. Depuis 2009, il étudie les instruments de musique et la danse de l'époque angkorienne à travers l'iconographie, l’épigraphie et les objets archéologiques. Sur la base de cette recherche, il a reconstruit des instruments disparus, notamment des harpes, des cithares, des tambours, des trompes et des
conques.

Retrouvez ses travaux sur sa chaine youtube en cliquant ici : Tuk-Tuk TV

 

Danseuse bas relief Khmer

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir