Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Purna, du fromage français à Kep

Par Virginie Vallée | Publié le 12/09/2019 à 09:03 | Mis à jour le 13/09/2019 à 11:29
Photo : Les fromages Purna. Photo fournie
fromage_francais_kep

Depuis le début de l’été 2019, quelques hôteliers privilégiés de la ville de Kep peuvent se fournir en fromage frais grâce à Sandrine Marin.

Sandrine Marin, 47 ans, a posé ses valises au Cambodge en mars 2017 alors qu’elle effectuait un tour du monde. Tombée sous le charme du pays, elle s’est d’abord arrêtée à Phnom Penh puis s’est récemment installée à Kep, ville dont la douceur de vivre lui correspond d’avantage que le vacarme de la capitale.

C’est pour « faire plaisir » à son frère Emmanuel et ses amis que Sandrine a commencé la fabrication de son fromage, dans sa cuisine, lors de ses insomnies. Rien ne prédestinait cette artisane en informatique à devenir fromagère. Et pourtant, après plusieurs tentatives ce sont ces mêmes amis qui lui ont conseillé de faire commerce de ces fromages, au poivre de Kampot ou aux fines herbes.

Baptisée Purna, la petite entreprise a débuté en août dernier, saison morte à Kep, lors de laquelle elle a fabriqué et vendu 35 fromages en trois semaines. La production peut aller jusqu’à 30 fromages par jour, livrés en 24 heures aux hôtels et bars-restaurants de la ville. Le fromage peut se conserver jusqu’à un mois s’il n’est pas entamé, ce qui d’après certains gourmets le rend encore meilleur. Le demi sec, pour les salades, est livré sous dix jours, affinage oblige.

Sandrine compte sur le bouche à oreille pour faire connaître ses produits qui plaisent aussi bien aux Français de passage dans la région qu’aux Cambodgiens, qui ont une préférence pour la version ail et fines herbes.

Le fromage n'est pas encore en vente pour les particuliers, mais les restaurateurs peuvent prendre contact par mail à l'adresse purnakep(at)gmail.com.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles