TEST: 2248

Le Cambodge va renvoyer 1600 tonnes de déchets en Amérique du Nord

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 23/07/2019 à 20:00 | Mis à jour le 24/07/2019 à 09:37
Photo : Des conteneurs de déchets plastiques saisis dans le port de Sihanoukville. Crédits : ministère de l'environnement cambodgien
déchets plastiques importation cambodge

1600 tonnes de déchets plastiques ont été découverts mardi 18 juillet dans le port de Sihanoukville. Les 83 conteneurs proviennent du Canada et des Etats-Unis.

1600 tonnes de déchets plastiques ont été découverts mardi 18 juillet dans le port de Sihanoukville. D’après Radio Free Asia, les déchets auraient été progressivement acheminés depuis le Canada et les Etats-Unis depuis octobre 2018 dans 83 conteneurs (70 des Etats-Unis et 13 du Canada). 

D’après un responsable des douanes, les autorités cambodgiennes n’ont pas eu connaissance ni approuvé le transport des déchets.

L'identité de l'entreprise ayant importé ces déchets n'est pas encore clairement établie. Kun Nhim, directeur général des douanes du Cambodge, a d'abord affirmé vendredi 19 juillet à Reuters qu'il s'agissait d'une entreprise chinoise présente au Cambodge appelée Chingyuen Plastics. Dimanche dernier, il déclarait au Phnom Penh Post que les autorités enquêtaient sur l'entreprise, qui employait des travailleurs chinois, afin de déterminer si elle était bien détenue par des ressortissants chinois.

Le Cambodge a annoncé qu’il allait renvoyer les 1600 tonnes de déchets plastiques aux Etats-Unis et au Canada. Plusieurs pays d’Asie du Sud-Est - dont la Malaisie, les Philippines et l’Indonésie - ont récemment refusé de recevoir des déchets provenant des pays industrialisés occidentaux.

L’Asie du Sud-Est a connu une forte augmentation des livraisons de déchets plastiques après que la Chine, qui était la principale importatrice de déchets plastiques, a interdit ces importations début 2018 à cause de la pollution qu’ils engendraient.

La pollution plastique est très importante au Cambodge, où la surconsommation de plastique se traduit par des monticules de déchets, aussi bien dans les villes que dans les campagnes. A Phnom Penh uniquement, chaque habitant consomme en moyenne 2000 sacs en plastique par an, soit 10 fois plus que dans l’Union européenne, selon une étude de l’ONG italienne ACRA publiée en 2015.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale