Samedi 23 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Koompi, le premier ordinateur portable cambodgien

Par Paul Vernois | Publié le 04/02/2019 à 02:41 | Mis à jour le 04/02/2019 à 10:04
Photo : Rithy Thul, l'inventeur du Koompi. Crédits : Paul Vernois / Lepetitjournal.com Cambodge
rithy thul koompi

Rithy Thul, l’inventeur du Koompi, souhaite démocratiser l’utilisation de logiciels libres dans le pays en commercialisant le premier ordinateur portable fabriqué au Cambodge.

Depuis août 2018, l’ordinateur Koompi est en vente au Cambodge. Le premier ordinateur portable assemblé au Cambodge est le fruit du travail de Rithy Thul et de son équipe que l’on peut retrouver à Small World, un espace de coworking et un incubateur pour jeunes entrepreneurs cambodgiens situé à Phnom Penh.

L’équipe de Small World s’est agrandie depuis sa création en 2011 par Rithy Thul et son frère. « Nous avons été rejoints par des jeunes gens, tous intelligents qui pensaient comme nous que l’avenir se jouerait autour de la maîtrise des technologies en open source. Non seulement ils pensaient comme nous, mais en plus ils avaient envie de contribuer ».  Le projet de Rithy Thul gravite autour de la maîtrise des logiciels en open source, un terme qui indique la possibilité de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. Rithy Thul et son équipe souhaitent en effet sensibiliser les Cambodgiens à l’utilisation de ces logiciels.

D’après son concepteur, Koompi pourrait se traduire en khmer par livre de savoir. Le nom n’a pas été choisi par hasard, et laisse imaginer ce que l’ordinateur de Small World représente pour ses créateurs. Cet ordinateur est original pour plusieurs raisons, la première est qu’il est le premier ordinateur assemblé sur le territoire cambodgien, mais ce n’est pas le point que son créateur a particulièrement voulu souligner : « Notre fierté n’est pas tant de faire un produit cambodgien, mais de rendre cet ordinateur utile pour les gens, qu’il ait de la valeur, qu’il crée une opportunité. »

« Si tu maîtrises une langue, tu peux parler à beaucoup de personnes. Si tu parles le langage des ordinateurs, tu peux parler au monde entier »

De l’extérieur, le design du Koompi rappelle celui du célèbre MacBook Air d’Apple, mais c’est ce qui le compose qui intéresse tout particulièrement Rithy Thul et son grand projet. Le Koompi utilise Linux, un système d’exploitation open source, permettant d’avoir accès à tout autre logiciel libre et de le modifier en accédant au code-source. L’objectif de Rithy Thul est d’attirer l’attention du grand public sur l’importance du codage et du langage informatique en général. Rithy Thul est persuadé que ces compétences seront les outils de demain et permettront à beaucoup d’obtenir du travail. « Si tu maîtrises une langue, tu peux parler à beaucoup de personnes. Si tu parles le langage des ordinateurs, tu peux parler au monde entier, s’enthousiasme-t-il. Avec l’open source rien n’est impossible, nos capacités sont sans limites, seul le temps est un obstacle ».

Le prix de mise en vente de l’ordinateur portable de Small World est volontairement faible. Il est actuellement accessible à 369 dollars. Un prix faible, notamment dû au fait que les logiciels open source sont gratuits alors qu’une license pour utiliser un système d’exploitation commercial comme Windows peut coûter environ 200 dollars. « Nous essayons de maintenir un prix de vente relativement bas afin de rendre Koompi le plus accessible possible », explique-t-il.

L’accessibilité est un aspect prépondérant du projet de Small World. Une étude de l’Open Institute datant de 2016 estimait à 96% le taux de Cambodgiens possédant un téléphone portable, dont une moitié de smartphones. Pourtant, seulement 13% de la population possédait un ordinateur. Si ces chiffres ont pu évoluer depuis deux ans, Rithy Thul considère que le projet de sensibilisation du grand public aux logiciels open source passe par un produit accessible au plus grand nombre.

Cet ordinateur est conçu pour un usage grand public, notamment destiné aux étudiants et débutants en informatique. Un nouvel ordinateur est actuellement conçu par Rithy Thul et son équipe, une version plus puissante qui viserait les professionnels dont la sortie est annoncée pour la fin de l’année 2019. Small World compte également exporter son produit à l’étranger, les marchés indonésien et birman étant tout particulièrement visés.

Le travail de Small World et son Koompi ressemble à ceux de System 76 ou Manjaro, des fabricants d’ordinateurs dont la philosophie gravite également autour des logiciels open source. « J’ai pour projet de travailler avec eux » déclare Rithy Thul, avant d’ajouter « dans dix ans, je les rachète ! »

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Alain dim 10/02/2019 - 18:14

Toutes mes félicitations et encore bravo. J'espère que votre projet ira loin et sera bénéfique pour une grande partie de jeunes et moins jeunes. Bonne continuation et bon courage, Alain BNH.

Répondre
Commentaire avatar

Dara mer 06/02/2019 - 08:28

Bravo ! Toutes nos félicitations, futur "Bill Gates" khmer. Bien cordialement.

Répondre