Mardi 4 août 2020

COUPLE FRANCO-ROUMAIN - Hélène et Radu

Par Grégory Rateau | Publié le 13/07/2020 à 00:00 | Mis à jour le 13/07/2020 à 06:52
COUPLE FRANCO-ROUMAIN Hélène et Radu couple mixte

Cette semaine, notre rédaction vous présente un nouveau couple franco-roumain. Hélène est française et Radu est roumain, tous les deux vivent aujourd'hui en région parisienne et ont même eu ensemble un enfant, le petit Francis.

 

Grégory Rateau: Pouvez-vous nous présenter brièvement votre parcours?

Hélène : Cela fait cinq ans que j’enseigne l’anglais, j’ai commencé par l’école élémentaire, et actuellement j'enseigne au collège. Après deux ans en école primaire, j’ai décidé de m’installer à Londres avec Radu où j’ai obtenu un emploi dans la vente pour L’Oréal. Ce fut une très belle expérience mais le métier de professeur me manquait. A mon retour à Paris, j'ai poursuivi la vente pendant un an. Quand je suis devenue suppléante dans un collège à Sceaux (92), j’ai su que ce métier était fait pour moi. J’ai décidé de passer le concours du CAFEP que j’ai obtenu, l’année dernière, en parallèle de mon Master. Je suis désormais professeure d’anglais titulaire dans ce même établissement.

 

Radu : Après cinq années en tant qu’assureur chez Générali à Bucarest, j'ai décidé de partir pour Londres suite à la proposition d’une offre d’emploi en tant que vendeur pour une boutique de cosmétiques de luxe. Puis, j’ai déménagé en France avec Hélène, en région parisienne. Comme je ne parlais pas le français j’ai décidé de travailler en tant que vendeur en boulangerie pendant 1 an, bien que cela n’était pas ma formation initiale. Désormais, je me suis reconverti et je travaille comme surveillant scolaire au collège avec Hélène.

 


Parlez-nous de votre première rencontre ?

Notre rencontre eut lieu il y a quatre années de ça. Radu était vendeur et j’étais sa cliente. Je faisais du shopping à Covent Garden (un quartier de Londres) et je suis rentrée dans la boutique de cosmétiques où il travaillait. Nous nous sommes tout de suite très bien entendus. Nous avons très rapidement cohabité pendant quelques mois à Londres avant de décider de déménager en région parisienne. C’est alors que notre fils, Francis, est né en 2017, le fruit de notre bonheur. Radu lui parle en roumain et moi en français afin qu’il puisse acquérir au mieux ses deux cultures.

 


Qu’est-ce qui vous a plu chez l’autre ?

Hélène : J’ai tout de suite apprécié son sens de l’humour, il est aussi constamment de bonne humeur et il est très sociable.

Radu : Ce qui m’a plu chez Hélène, c’est son ouverture d’esprit qu'elle a sans aucun doute hérité de ses voyages. J'aime aussi échanger avec elle sur différents sujets d’actualité.

 


Hélène aviez-vous des a priori sur la Roumanie avant d'y venir pour la première fois?

Je n’avais pas vraiment d’a priori puisque je n’avais jamais vraiment regardé de documentaires ou entendu des choses négatives ou positives sur le pays. J’étais très curieuse et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Ce fut une très belle découverte.

 


Radu, vous vivez actuellement en France, comment s'est passée votre intégration ?

J’ai tout de suite été très bien intégré par l’entourage d’Hélène. Par ailleurs, j’ai trouvé difficile de chercher un appartement ou un emploi, lorsqu’on ne parle pas le français et que l’on est étranger.

 


Vous avez eu un fils ensemble, Francis. Comment vos familles respectives ont-elles réagi à votre union ?

Nos deux familles furent très heureuses et nous soutiennent à chaque instant. Ce qui est le plus difficile à vivre c’est notre séparation avec la famille de Radu qui demeure à Bucarest, ainsi, nous essayons de leur rendre visite plusieurs fois par an. 

 


De manière un peu plus légère, y-a-t-il chez l'autre un trait de caractère proprement français, et proprement roumain que vous aimez ou que vous détestez ?

Hélène : Radu a le sens de la fête, ce que j’affectionne, et je trouve que ce trait de caractère est très présent chez certaines personnes d’origine roumaine. Il a aussi le sens de la famille, ce que je retrouve lors de mes voyages en Roumanie chez les habitants.

Radu : J’apprécie chez Hélène sa curiosité et sa culture. En France, la culture est toujours mise en avant, notamment de part le nombre impressionnants de ses musées, je trouve cela particulièrement appréciable et enrichissant.

 


Une expression, un dicton que vous avez appris dans les deux cultures ?

Hélène : Ma doare la banana !

Radu : Tout vient à temps pour qui sait attendre.

 

 

Nous vous recommandons

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Saucisses roumaines

Comme toute cuisine nationale qui se respecte, la cuisine roumaine possède toute une série de produits du terroir à dénomination d'origine contrôlée. Parmi eux, les saucisses qui se différencient par

Expat Mag

Bombay Appercu
CULTURE

Le saviez-vous : l'Inde est à l'origine du tissu provençal

Le textile est à l’origine d’un lien historique entre l’Inde et la Provence et notamment Marseille. Retour sur les cotonnades indiennes et la naissance du tissu provençal.