Samedi 19 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

8 merveilles de Roumanie inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO

Par Grégory Rateau | Publié le 17/12/2018 à 00:00 | Mis à jour le 17/12/2018 à 12:14
merveilles-roumanie

La liste du patrimoine mondial de l'UNESCO comprend un ensemble de biens culturels et naturels considérés comme ayant une valeur universelle exceptionnelle pour l'héritage commun de l'humanité. Notre rédaction a donc voulu vous faire découvrir 8 merveilles de la Roumanie, notre cadeau de Noël pour vous. Bonnes fêtes!

 

 

 

Les églises de Moldavie

 

xxx

Wilkipedia/Alex Moise

 

Ces huit églises du nord de la Moldavie ("Taierea Capului Sfantului Ioan Botezatorul" du village Arbore, l'église "Adormirea Maicii Domnului" et l'église "Sfantul Gheorghe" du monastère Humor, l'église "Buna Vestire" de Moldovita, l'église "Sfanta Cruce" de Patrauti, l'église "Sfantul Nicolae" du Monastère de Probota, l'église "Sfantul Gheorghe" de Suceava et l'église ”Sfantul Gheorghe” du monastère de Voronet) ont toutes été inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993 et datent de la fin du XVe siècle à la fin du XVIe siècle. Leurs fresques extérieures, véritables chef-d'oeuvres inspirés de l’art byzantin, ont été très bien conservées. Représentant différents thèmes religieux, elles sont remarquables de par leurs couleurs, à noter le bleu particulier de l'église Voronet, leur composition exceptionnelle et l'élégance des personnages. A noter tout particulièrement les murs intérieurs et extérieurs de l'église du monastère de Suceviţa qui sont entièrement décorés de peintures murales de la fin du XVIe siècle. Cette église est aussi la seule où on trouve une représentation de l'Echelle de saint Jean Climaque.

 

 

L'ensemble des Églises en bois de Maramureş

 

ccc

Wilkipedia/Idobi

 

Les églises en bois du Maramures, inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999, comprennent l'église «Intrarea in Biserica a Maicii Domnului» (Barsana), l'église «Sfantul Nicolae» (Budesti), l'église «Sfanta Paraschiva» (Desesti), l'église "Nasterea Maicii Domnului" (Ieud-Deal), l'église "Sfantul Arhanghel" (Plopis), l'église "Sfanta Paraschiva" (Poienile Izei), l'église "Sfantul Arhanghel "(Rogoz) et l'église" Sfantul Arhanghel "( Surdesti). Ces constructions en bois hautes et étroites, dotées d’un clocher élancé et de toits simples ou doubles couverts de bardeaux, sont des portraits vivants de l’ingéniosité et du talent des artisans de cette région et des exemples de l'architecture religieuse spécifique au Maramures.

 

 

Les forteresses daces des monts d’Orastie

 

xxx

Wilkipedia/Cosmin Stefanescu

 

Depuis 1999, les forteresses daces des montagnes d’Orastie, dans le comté de Hunedoara, font également partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Etant constituées de six ouvrages défensifs imposants, elles ont été construites aux premiers siècles av. et apr. J.-C.. Sarmisegetuza Regia était la capitale de l'état dace avant l'invasion romaine et représentait la plus grande des forteresses et le noyau de leur système défensif. Aujourd'hui, ces vestiges spectaculaires sont très bien préservés et présentent une image remarquable d'une civilisation fascinante mais pas assez connue. Vous pourrez y observer, entre autres, le Calendrier Circulaire, l’un des plus importants sanctuaires circulaires. La capitale dace a connu son apogée sous le roi Decebal, défait par les Romains durant le règne de l’empereur Traian.

 

 

Le Delta du Danube

 

xxx

Wilkimediacommons/Ioan Cepaliga

 

Figurant depuis 1991 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le delta du Danube représente le plus vaste et le mieux préservé des deltas européens. Riche en lacs et en marais, c'est un véritable monument naturel de par la diversité de sa faune et de sa flore, abritant plus de 300 espèces d'oiseaux et 45 espèces de poissons d'eau douce, dont beaucoup sont rares. Le labyrinthe de canaux bordés de roseaux, de saules et de chênes empêtrés dans des lianes constitue le terreau idéal pour d'innombrables espèces d'oiseaux, dont certains viennent de Chine et d'Afrique. Quelques 15 000 personnes vivent dans la région du Delta, réparties sur 28 villages et une ville (Sulina), qui est le point le plus oriental de la Roumanie.

 


Le centre historique de Sighisoara

 

xxx

https://pixabay/Jwalters7

 

Faisant partie du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999, cette petite ville médiévale fortifiée a été fondée par des artisans et des marchands allemands, également connus sous le nom de Saxons de Transylvanie. Parmi les attractions de la ville, on compte la Tour de l'Horloge, haute de 210 mètres et construite au XIVe siècle, et les murs fortifiés, construits aux XIVe et XVe siècles.

 

 

Forêts primaires et anciennes de hêtres des Carpates et d'autres régions d'Europe

 

xxxx

pixabay/Kapa65
 

Ce bien transnationale s’étend sur pas moins de 12 pays. Le hêtre d’Europe s’est répandu, depuis la fin de la dernière période glaciaire, à partir de quelques refuges isolés dans les Alpes, les Carpates, les Dinarides, la Méditerranée et les Pyrénées, en l’espace de quelques milliers d’années. Ce processus se poursuit encore aujourd’hui. Le succès de sa progression s’explique en grande partie par son adaptabilité et sa tolérance à différentes conditions géographiques, physiques mais surtout climatiques.

 

 


Sites villageois avec églises fortifiées de Transylvanie

 

xxxWilkimediacommons/Mihai Raducanu

 

Une des plus belles régions du pays, celle qui peut véritablement impressionner tous les touristes, est sans aucun doute possible la Transylvanie. Les colonies saxonnes sont représentatives de l’histoire et de la culture de la Transylvanie méridionale et sont encore plus uniques en raison de la présence d’églises fortifiées médiévales. Les villages ruraux de Câlnic, Prejmer, Viscri, Dârjiu, Saschiz, Biertan et Valea Viilor sont inclus à l’UNESCO depuis 1993. Les sept villages classés, fondés donc par les Saxons de Transylvanie, se caractérisent surtout par leur système particulier d'aménagement du territoire, le schéma des foyers de peuplement et l'organisation des unités agricoles familiales très bien préservée et cela depuis la fin du Moyen Âge.

 

 

 

Le monastère de Horezu

 

xxxx

Flickr/fusion-of-horizons

 

 

Article écrit par Grégory Rateau

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir