Les présidents roumain et français abordent Schengen et la guerre en Ukraine

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 16/06/2022 à 00:00 | Mis à jour le 16/06/2022 à 11:09
Photo : Presidency.ro
klaus iohannis emmanuel macron échanges Schengen guerre Ukraine

Le président français Emmanuel Macron et son homologue roumain Klaus Iohannis se sont rencontrés mercredi matin 15 juin à la base aérienne Mihail Kogălniceanu en Roumanie, où sont stationnés environ 500 soldats français. Les deux responsables ont discuté de plusieurs sujets lors de leur entretien en tête-à-tête, notamment l'adhésion de la Roumanie à Schengen, la situation sécuritaire dans la région et les effets de la guerre en Ukraine.

 

A l'issue de la rencontre, Klaus Iohannis a déclaré que la coopération franco-roumaine en matière de sécurité s'était récemment intensifiée, principalement à la suite de l'agression militaire de la Russie en Ukraine. Il a également remercié Emmanuel Macron pour le déploiement des troupes françaises en Roumanie et pour la France assumant le statut de leader du Groupe de combat de l'OTAN dans le pays.

"Un sujet de discussion particulier était lié à la préparation du sommet de l'OTAN à Madrid, qui prendra des décisions clés pour l'avenir de l'Alliance et notre sécurité commune. Ainsi, nous avons discuté, en priorité, de la nécessité de renforcer le position de dissuasion et de défense sur le flanc oriental, en particulier, bien sûr, sur la mer Noire, le nouveau concept stratégique, le soutien des partenaires de l'Alliance et les perspectives d'adhésion de la Suède et de la Finlande", a déclaré le président roumain lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue français.

A son tour, Emmanuel Macron a également salué la collaboration entre la Roumanie et la France, affirmant que l'alliance des deux Etats "repose sur une amitié de deux siècles". "Nous l'avons mentionné ensemble et à de nombreuses reprises. Face aux graves crises menaçant sa sécurité, la Roumanie pouvait compter sur la fraternité de la France. Je suis fier de poursuivre aujourd'hui cette tradition historique", a-t-il déclaré, selon Digi24.

Le dirigeant français a également déclaré que les deux pays travaillaient ensemble sur "un plan ambitieux de soutien aux forces navales roumaines". En outre, il a déclaré que la présence de l'OTAN en Roumanie serait élargie.

L'agression russe en Ukraine et ses conséquences ont également été un sujet de discussion important, notamment l'insécurité alimentaire due à l'impossibilité d'exporter les récoltes agricoles ukrainiennes.

« La Roumanie déploie des efforts soutenus et multidimensionnels pour soutenir l'Ukraine en offrant des routes pour les exportations de céréales, notamment via le port de la mer Noire de Constanta et via les ports roumains sur le Danube. Nos autorités recherchent des solutions intégrées pour rendre ce transit aussi efficace que possible y compris avec le soutien de nos partenaires extérieurs. Nous avons donc convenu de travailler en étroite collaboration pour atteindre cet objectif », a déclaré le président roumain.

Dans le même contexte, les discussions ont également porté sur la sécurité énergétique et les moyens de réduire la dépendance de l'Union européenne vis-à-vis de la Russie. "J'ai souligné que la Roumanie est prête à jouer un rôle actif dans la réalisation des objectifs stratégiques de l'Union et mettra tout en œuvre pour assurer la résilience à long terme du secteur de l'énergie", a déclaré Iohannis.

Les deux présidents ont également évoqué d'autres dossiers européens, notamment l'espace Schengen et la candidature de la Roumanie à l'adhésion. Le président roumain a déclaré avoir expliqué "l'attente légitime de la Roumanie concernant l'adhésion", ajoutant que l'élargissement de l'espace Schengen "contribuerait à renforcer la sécurité et la résilience de l'Union dans son ensemble et à renforcer la compétitivité du marché unique au profit des citoyens européens ."

"Nous sommes convaincus que nous pourrons compter sur le soutien de la France pour débloquer le processus d'adhésion de notre pays à Schengen", a déclaré Klaus Iohannis.

A son tour, le président français Emmanuel Macron a confirmé le soutien de son pays à l'adhésion de la Roumanie à Schengen et a déclaré que "la France se tient aux côtés de la Roumanie".

Emmanuel Macron est arrivé en Roumanie mardi soir, le 14 juin, accueilli par le Premier ministre roumain Nicolae Ciuca à la base aérienne de Mihail Kogălniceanu.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale