Les Roumains se mobilisent pour venir en aide aux réfugiés ukrainiens

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 28/02/2022 à 00:00 | Mis à jour le 28/02/2022 à 10:59
Photo : Julia M Cameron Pexels
Les Roumains mobilisent aide réfugiés ukrainiens

Un nombre total de 25000 citoyens ukrainiens se trouvaient hier sur le territoire roumain et 102 d'entre eux ont choisi de demander la protection de l'État roumain, en demandant l'asile, a déclaré dimanche le porte-parole du gouvernement, Dan Cărbunaru.

 

Dans ce contexte, de nombreuses organisations à but non lucratif (ONG), entreprises et particuliers roumains ont lancé des initiatives visant à aider les réfugiés ukrainiens fuyant la guerre dans leur pays. Certains offrent de l'hébergement et de la nourriture, tandis que d'autres proposent du transport, des biens de première nécessité ou encore le soutien et l'assistance aux animaux de compagnie. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de ces campagnes et initiatives.

 

Fight for Freedom fournit de l'hébergement et de la nourriture dans ses centres de Veresti et Burdujeni dans le dép. de Suceava. Ils partagent des mises à jour et des informations sur leur page Facebook.

 

L'homme d'affaires Stefan Mandachi propose un hébergement dans son hôtel de Suceava (places limitées), ainsi que des repas gratuits au restaurant Spartan du centre-ville (les Ukrainiens doivent présenter une pièce d'identité). De plus, ceux qui veulent faire des dons peuvent le faire dans le même restaurant, et l'homme d'affaires travaille également à la mise en place d'espaces spéciaux pour les animaux de compagnie. Il met à jour les informations sur sa page Facebook.

 

L'Association des galeries d'art contemporain roumaines a également publié un message annonçant un hébergement et un soutien financier aux artistes fuyant la guerre en Ukraine. Détails ici.

 

L'Association Caradja Cantacuzino à Bucarest collecte des colis contenant des biens de première nécessité pour les réfugiés ukrainiens. Les personnes intéressées peuvent aider avec des vêtements, des produits d'hygiène, des masques chirurgicaux, des produits pour les bébés, des couvertures ou des serviettes. Plus de détails ici.

 

L'organisation locale LOGS collecte des fonds pour les réfugiés ukrainiens. Plus de détails ici.

 

Le Romanian United Fund, avec le soutien de l'ambassade de Roumanie aux États-Unis, a également lancé une campagne de collecte de fonds pour les réfugiés ukrainiens venant en Roumanie. Ceux qui veulent faire un don à l'Ukrainian Peace Fund peuvent le faire ici.

 

La mairie de Iasi, dans l'est de la Roumanie, collecte également de la nourriture et des biens de première nécessité pour les réfugiés dans plusieurs points de la ville. Plus d'informations sur l'initiative ici.

 

La société de transport internationale Romfour propose des trajets en bus gratuits aux citoyens ukrainiens arrivant au point de douane du Siret qui souhaitent se rendre aux gares routières ou ferroviaires. Ils peuvent également transporter gratuitement des réfugiés vers l'Italie (tous les vendredis) et offrir des réductions sur d'autres itinéraires internationaux (comme la France ou l'Allemagne). Plus de détails ici.

 

L'entreprise de construction locale Gerald House Construct - Homes for Sale a annoncé qu'elle embauchait des travailleurs ukrainiens. Détails ici.

 

Les personnes parlant l'ukrainien en Roumanie peuvent contacter l'Association des étudiants de Maramures s'ils veulent aider à coordonner les réfugiés à la frontière. Plus de détails ici.

 

De nombreuses autres personnes, entreprises ou organisations se réunissent sur des groupes Facebook pour offrir un logement, de la nourriture, des fonds ou toute autre aide aux réfugiés ukrainiens. Deux de ces groupes sont Solidari cu Ucraina (Solidaires avec l'Ukraine) - ici et Uniti pentru Ucraina (Unis pour l'Ukraine) - ici.

 

 

 

 

source

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

PhilBri mar 01/03/2022 - 12:37

Merci, pour cette article.

Ma fille étudie à Cluj et je vais aller la voir.

Je cherchais comment aider.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale