Iohannis condamne l'appel de Poutine à mobiliser davantage de troupes en Ukraine

Par Grégory Rateau | Publié le 22/09/2022 à 17:30 | Mis à jour le 23/09/2022 à 05:56
Photo : Presidency.ro
Iohannis condamne l'appel de Poutine à mobiliser davantage de troupes en Ukraine

Des responsables roumains, dont le président Klaus Iohannis et le Premier ministre Nicolae Ciuca, se sont joints à d'autres dirigeants mondiaux pour condamner l'appel du président russe à la mobilisation partielle des réservistes militaires, qui, selon eux, représente une escalade de la guerre en Ukraine.

 

Peu après l'appel de Vladimir Poutine le mercredi 21 septembre, le président Klaus Iohannis a déclaré sur Twitter : "La Roumanie condamne fermement l'annonce du président Poutine concernant les prochaines étapes de la Russie vers une nouvelle escalade de sa guerre illégale contre l'Ukraine. La Roumanie réitère son appel à la Russie pour qu'elle cesse immédiatement son agression contre l'Ukraine et qu'elle retire complètement toutes ses forces armées."

A son tour, le Premier ministre Nicolae Ciuca a ouvert la réunion gouvernementale de la journée en réagissant à la même annonce, affirmant avoir pris note "avec inquiétude" de la déclaration du dirigeant russe.

"Nous maintenons une attitude équilibrée et continuerons à analyser calmement l'évolution de la situation avec nos alliés de l'OTAN et nos partenaires de l'Union européenne. J'exprime également mon espoir que la situation dans la zone de conflit ne dégénère pas", a déclaré le Premier ministre.

Bogdan Aurescu, le ministre roumain des Affaires étrangères, a également condamné les projets de mobilisation militaire de la Russie et les référendums proposés dans les régions occupées d'Ukraine. Il a écrit sur Twitter : "Lors de l'extraordinaire FMs Mtg aujourd'hui en marge de #UNGA, j'ai réitéré la ferme condamnation de RO de la nouvelle escalade de la guerre illégale contre l'UA, en prévoyant d'organiser des" référendums "illégaux dans les parties occupées de l'Ukraine, en décidant la mobilisation et en menaçant d'utiliser la force nucléaire."

Le ministre Auresucu a ensuite partagé un deuxième message qui disait: "J'ai également réitéré le soutien de l'OR à l'indépendance, à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues et j'ai plaidé pour l'adoption rapide d'un nouvel ensemble substantiel de sanctions de l'UE contre la Russie, en réponse à la récente escalade."

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné une mobilisation partielle des réservistes le 21 septembre pour augmenter les forces du pays en Ukraine. L'ordre, qui s'applique à 300 000 réservistes militaires, a déclenché des protestations en Russie et poussé certains à trouver des moyens de quitter le pays, a rapporté l'Associated Press. Environ 1 200 arrestations ont également été effectuées en Russie lors des manifestations de rue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale