COVID-19: 200 centres de vaccination ouvriront bientôt à Bucarest

Par Grégory Rateau | Publié le 13/01/2021 à 00:00 | Mis à jour le 13/01/2021 à 00:00
Photo : Gov.ro
200 centres de vaccination bucarest

200 centres de vaccination ouvriront à Bucarest, a déclaré à G4media.ro, Oana Nicolescu, chef du département de santé publique de Bucarest (DSP).

 

Ces centres seront installés dans les hôpitaux publics, les cliniques privées, les lieux d'événements ou les centres commerciaux, a-t-elle expliqué. Les stades de la ville n’accueilleront pas de centres de vaccination car Bucarest accueillera plusieurs matchs du Championnat d’Europe de football ce printemps.

Selon G4media.ro, parmi les hôpitaux publics devant accueillir des centres de vaccination, on trouvera Obregia, Colentina, Colțea, l'hôpital d'urgence de Floreasca et Universitar (l'hôpital universitaire).

D'autres lieux accueilleront ces centres tels que Romexpo, le Metropolitan Circus ou encore le centre éducatif Palatul Copiilor (Palais des enfants).

Nicolescu a expliqué qu'environ 80 à 90 sites avaient été évalués au cours des sept à dix derniers jours et que ceux offrant les meilleures conditions avaient été sélectionnés.

Les centres devront être fonctionnels pour le 15 janvier au plus tard, date à laquelle la deuxième phase de la campagne de vaccination commencera. La deuxième phase cible les personnes de plus de 65 ans, les personnes atteintes de maladies chroniques et celles qui travaillent dans "des domaines essentiels".

La Roumanie a lancé la campagne de vaccination le 27 décembre. Elle en est actuellement à la première phase, couvrant les professionnels de la santé, avec 125 190 personnes ayant reçu le vaccin Pfizer BioNTech avant le 11 janvier.

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale