Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Guide Vert Michelin: Maramureș, une destination idéale pour Pâques

Par Escapades en Roumanie | Publié le 23/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 23/04/2019 à 00:00
Mocanita Roumanie Maramures pâques

Situé dans l’extrémité Nord de la Roumanie, le Maramureş est parmi les plus belles régions de la Roumanie: authentique et pittoresque. Renommée pour ses traditions inaltérées transmises de génération en génération jusqu’à nos jours, la région du Maramures nous accueille pour un voyage hors du temps.

 

 

 

Les fêtes de Pâques, une de plus grandes célébrations religieuses du pays, offrent une occasion idéale pour faire connaissance avec les coutumes, l’artisanat, la musique, la mocănița (petit train forestier à vapeur), les costumes traditionnels et les plats gastronomiques d’un village traditionnel.

 

Mocania

 

C’est l’endroit parfait pour découvrir le travail traditionnel du bois, véritable art chez les Maramureşeni (les habitants du Maramureș) – une union harmonieuse entre talent artistique et sens pratique. Les portails monumentaux, les outils, les objets ménagers et les églises, sont tous autant de preuves d’une maîtrise unique de cet art par la population locale. 

 

Les églises en bois du Maramureș – héritage UNESCO

Le Maramureș est reconnu pour posséder de nombreuses églises en bois, dont huit classées, à partir de 1999, dans le Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Les plus vieilles d’entre elles datent du XVIIe et du XVIIIe siècles. D’après les historiens, ces églises furent construites selon de modèles très anciens.

 

L’Eglise en bois de Bârsana fut érigée au début du XVIIIe siècle pour faire partie du monastère de même nom (qui fut fermé en 1791 par les Autrichiens). Elle a été déplacée vers sa position actuelle en 1806 ; à cette occasion, l’intérieur de l’église a été décoré avec des peintures d’inspiration baroque.

 

Sur son lieu d’origine, un nouveau monastère, qui reçoit aujourd'hui une multitude de pèlerins, a été construit en 1993.

 

Barsana

 

Barsana Noua

 

L’Eglise de Poienile Izei, dédiée à la Pieuse Parascève, fut construite en 1632 sur une colline ombragée et fut agrandie pendant le XVIIIe et le XIXe siècles. Etant une des plus belles et des mieux conservées églises en bois du Maramureș, elle représente un bon exemple de l'évolution à travers les temps de ce type architectural.

 

L’Eglise sur la Colline (Biserica din Deal) de Ieud date du début du XVIIe siècle. C’est ici qu’en 1921, dans son grenier, le Codex de Ieud a été trouvé – un document écrit qui contient la Légende du Dimanche (Legenda Duminicii) et deux sermons pour le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques. Initialement considéré comme étant le plus vieux texte écrit dans la langue roumaine (étant daté de la fin du XIVe siècle), les dernières recherches historiques et scientifiques ont néanmoins prouvé que le document date du début du XVIIe siècle.

 

L’Eglise de Budești Josani, construite en 1643, a comme Saint-Patron le Saint Nicolas. La peinture de la nef, réalisée en 1762, et celle de l’abside, datant de 1832, sont impressionnantes. La construction garde encore aujourd'hui le clocher original constitué de quatre petites tourelles autour d’une flèche pyramidale centrale dominée par une croix. L’église abrite une vieille icône de Jean le Baptiste (d’avant le XVe siècle) et la cotte de mailles (cămașa de zale) de Grigore Pintea, un fameux haïdouk de la fin du XVIIe siècle.

 

L’Eglise de Desești, du village du même nom, a comme Saint-Patron la Pieuse Parascève et fut élevée en 1770. Elle est située sur une colline dont les versants sont dominés par un cimetière plein de fleurs. La construction a été réalisée entièrement en bois, sans aucun joint en métal. A l’extérieur, on peut observer un cordon tressé sculpté en bois - élément décoratif symbolique, ainsi que des consoles à têtes de chevaux.

              

L’Eglise des Sts Archanges de Șurdești est l’une de plus hautes églises du monde, ayant une flèche qui atteint 54 m. Bâtie en 1766 par l’artisan local Ion Macarie, elle se remarque par des proportions harmonieuses et par son beau véranda. Les peintures et l’iconostase ont été réalisées en 1783.

 

Surdesti

    

Surdesti

 

L’Eglise de Plopiș, située dans la commune de Șișești, fut érigée par les villageois, entre 1796 et 1798, avec des poutres en bois assemblées dans le système « Blockbau ». La peinture, préservée encore sur la voûte de la nef, date de 1812. 

 

L’Eglise des Sts Archanges de Rogoz fut bâtie en 1663, deux ans après l’invasion tatare de la région. Elle impressionne par le plan architectural spécifique, ayant à l’extérieur une corde tressée en bois.  

 

Les traditions et les coutumes du Maramureș

A l'occasion des fêtes de Pâques, les gens revêtent de beaux costumes traditionnels (en blanc, noir, rouge et bleu, avec d’amples chemises et des éléments spécifiques), parfois très vieux, transmis d’une génération à l’autre.

 

costumes traditionnels

 

costumes traditionnels

 

L’église devient l’espace qui accueille la communauté venue pour célébrer la Messe de Pâques.

La décoration des œufs (încondeierea, împistrirea ouălor) de Pâques est une forme d’artisanat populaire qu'on retrouve dans plusieurs pays. En tant que symbole de la renaissance, de la vie, la fécondité, l'image de l'œuf a des racines préchrétiennes. Les motifs et la technique de la peinture varient d’une région à l’autre. Dans le Maramureș, la peinture est faite avec plusieurs applications de cire et des bains de teintes successifs ; chaque motif et couleur (on utilise souvent le rouge, le noir, le blanc, le bleu et l’ocre) a de significations différentes (par exemple la ligne droite verticale symbolise la vie, la ligne droite horizontale symbolise la mort et la ligne double droite symbolise l’éternité). Les motifs géométriques se combinent avec ceux de la nature pour représenter la foi, la renaissance, la purification et le cycle de la vie et de la mort. La peinture d’un seul œuf peut prendre entre une ou plusieurs heures de travail, selon la complexité du modèle.

 

Paysages de Maramureș

 

L’histoire et les paysages de Maramureș

Pour une incursion dans l'histoire et pour voir les traces que les évènements historiques et politiques ont laissé sur cette superbe région, vous pouvez visiter le Mémorial des Victimes du Communisme et de la Résistance de Sighetu Marmației.

 

Mémorial des Victimes

 

Mémorial des Victimes

 

Pour faire connaissance avec la culture, le mode de vie et les particularités des villages appartenant à cette région, le Musée Ethnographique du Maramureş (avec son annexe en plein air) de Sighetu Marmației est l’endroit idéal.

 

le Musée Ethnographique du Maramureş

 

Après avoir parcouru des paysages ruraux magnifiques, une visite dans le Cimetière Joyeux de Săpânța s'impose pour vous faire découvrir une nouvelle forme d’art populaire et un type d’humour bien particulier.

 

Cimètiere Joyeux de Săpânța

 

Les traditions, les costumes traditionnels, la délicieuse gastronomie régionale, les œufs peints, les paysages, l’histoire, les gens… voilà autant des raisons pour visiter cette magnifique région pendant les fêtes de Pâques.

 

Le Maramures

 

Pour les arrêts nécessaires, nous vous recommandons à Baia Mare et à Sighetu Marmației:

Hébergement : Rivulus, Str. Culturii nr. 3, au coin de la Str. Gh. Șincai, Baia Mare ; Diafan, Piața Libertății nr. 14, Baia Mare ; Hotel Grădina Morii, Str. Mihai Eminescu nr. 97, Sighetu Marmației; Casa Iurca de Călinești, Str. Dragoș Vodă nr. 14, à côté de la maison natale d’Elie Wiesel, Sighetu Marmației.

 

Restauration: Millenium, Piața Libertății nr. 5, Baia Mare; Butoiașu’ cu Bere, Str. Gh. Șincai nr. 15, Baia Mare; Casa Tiple, Str. Iuliu Maniu nr. 27, Sighetu Marmației ; Curtea Veche, Piața Libertății, entre les Str. Traian et Str. Ioan Mihaly de Apșa, Sighetu Marmației.

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet: https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition:

Andra-Florentina Ostafi,

Raluca-Elena Iarca,

Theodor Cepraga.

 

Photos:

Claudiu Spiridon,

Leonard Pandrea.

 

Plan de Région: Cartographie Michelin.

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

VINE 21 - Travaillez et vivez autrement en Roumanie

Arthur Bergeret et Hugo Pillegand, deux amis lyonnais ayant beaucoup voyagé, sont finalement tombés amoureux de la Roumanie et ont décidé de poser leurs sacs à dos et de s'installer à Bucarest. En 201