Jeudi 29 juillet 2021

Guide Vert Michelin- Les maisons de trois personnalités marquantes

Par Escapades en Roumanie | Publié le 05/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 05/03/2021 à 00:00
Photo : Wikipedia / Andrei Stroe
maisons écrivains roumanie

Ce mois-ci le Guide Vert Michelin vous invite à la découverte de trois maisons appartenant à des personnalités marquantes de l’histoire et de la culture de Roumanie, une véritable incursion dans leurs vies et leurs œuvres, qui vous permettra d'en découvrir plus sur l’histoire, la musique et la littérature roumaines. En route!

 

 

Le Musée Mémorial Nicolae Bălcescu

Localisé dans le village Valea Bălcească (dans la commune Nicolae Bălcescu, dép. de Vâlcea), ce musée-mémorial comprend le manoir de la famille Bălcescu, un parc et une église en bois construite à la fin du 18e siècle, qui a été transférée ici (en 1974) depuis le village Gâltofani.

Ecrivain, historien et grand révolutionnaire roumain, avec un rôle important dans la Révolution de 1848 en Valachie, Nicolae Bălcescu reste une des personnalités marquantes de la vie politique et culturelle roumaine. Né en 1819, à Bucarest, il est mort en 1852, à Palerme, à l'âge de 33 ans. Malgré sa courte vie, il a réussi à laisser une trace dans l’histoire de la Roumanie, notamment en ce qui concerne les premiers pas dans la formation de l’état roumain moderne.      

La construction du manoir été lancée en 1824 par Iancu et Zinca Bălcescu (la mère de Nicolae Bălcescu), pour être finalisée en 1937. Le bâtiment a été construit dans le style architectural brancovien (brâncovenesc), avec des influences gothiques et Renaissance.

Le manoir, où on retrouve encore une atmosphère d'époque, comprend onze chambres d'exposition divisées en deux parties, où vous pourrez admirer des souvenirs de la famille, des œuvres d'art décoratives, de la poterie artisanale peinte, des objets traditionnels (des tapis d’Olténie), des tableaux, des meubles Biedermeier, etc.

Dans la première partie du manoir, qui comprend le remarquable salon littéraire, les bureaux, la chambre de Zinca et la salle à manger, vous pourrez découvrir plusieurs détails de la vie familiale de Nicolae Bălcescu. Les portraits de la famille Bălcescu, parmi lesquels ceux de Zinca et de Nicolae sont exposés ici. Dans la deuxième partie, vous trouverez l’exposition des manuscrits, des lettres et des études publiés dans le « Magazine Historique pour la Dacie », preuve de l’importance de l’œuvre de l’écrivain.

Actuellement, le musée mémorial est en cours de rénovation.

nicolae-balcescu-maison
memorialulbalcescu.ro

 

La maison de George Enescu de Sinaia

Abritant aussi un musée-mémorial, la maison de George Enescu de Sinaia (dans le quartier de Cumpătu, sur la rue Yehudi Menuhin), dép. (județ) de Prahova, invite ses visiteurs à la découverte de la vie et de l’œuvre du grand musicien roumain.

maison-george-enescu-roumanie

 

Né en 1881, dans le village Liveni-Vârnav (à présent nommé d'après le musicien et étant situé dans le dép. de Botoșani), George Enescu montra depuis l’enfance un talent exceptionnel pour la musique, devenant, après plusieurs années d’étude à Iași, Vienne et Paris, un grand compositeur, chef d’orchestre, pédagogue (parmi ses élèves on compte le célèbre violoniste et chef d’orchestre Yehudi Menuhin), pianiste et un violoniste virtuose. Durant sa vie, il a donné plusieurs concerts dans des grandes villes européennes et aux Etats-Unis ; son œuvre artistique ayant beaucoup influencé la vie culturelle et la musique roumaine et internationale. Personnalité artistique marquante du 20e siècle, George Enescu est mort à Paris, en 1955, et est enterré dans le cimetière Père-Lachaise.  Aujourd’hui, le Festival International de Musique « George Enescu » porte hommage à son œuvre.

La Villa Clairière (Vila Luminiș) a été construite par l’architecte Radu Dudescu, dans le style architectural néo-roumain, entre 1923 et 1926, d'qprès la vision du musicien. L’intérieur dégage une atmosphère chaleureuse, harmonisant d’une manière raffinée les objets et les meubles traditionnels roumains avec les meubles Biedermeier et des éléments orientaux. Dans le salon, vous pourrez voir le piano (Ibach, réalisé à Lausanne) utilisé par le maître musicien pour composer ses œuvres et enchanter ses proches. Vous pourrez aussi constater le contraste entre sa chambre (modeste, meublée dans le style traditionnel) et les autres salles.

La maison fait partie du Musée National « George Enescu » qui comprend aussi le célèbre Palais Cantacuzène de Bucarest, le musicien étant marié à Marie Cantacuzène (née Tescanu-Rosetti).

 

La maison de Lucian Blaga

Située dans le village de Lancrăm, à environs 10 kilomètres au sud d'Alba Iulia, la maison de Lucian Blaga abrite le musée-mémorial d’une de plus importantes personnalités culturelles de Roumanie. La maison, peinte dans une nuance de bleu clair, est le lieu où est né en 1895 le poète, le théologien et le philosophe Lucian Blaga. Le bâtiment a été construit par ses grands-parents puis ses parents en ont hérité. Lorsque le père de Lucian Blaga est mort en 1908, sa mère a dû vendre la maison pour couvrir les frais d'éducation de ses enfants. La maison n'a été achetée par l'État roumain qu'en 1995, à l'occasion du centenaire du poète, étant restaurée et transformée en musée (en 1998).

maison-lucian-blaga-roumanie


 

Pour l'agencement des intérieurs, on a collecté des objets appartenant à des proches du poète, à des personnalités littéraires, ainsi qu'à certaines institutions. L’exposition comprend aujourd’hui des manuscrits et des volumes signés, des documents, des meubles, des portraits, des photographies et des objets personnels.

Dans la maison, une petite bibliothèque et une salle multifonctionnelle ont été aménagées, pour accueillir les manifestations culturelles organisées annuellement, au début du mois de mai, dans le cadre du Festival International « Lucian Blaga ».

Essayiste, philosophe, poète, dramaturge, journaliste, professeur universitaire et diplomate, Lucian Blaga a étudié la théologie et la philosophie, en Roumanie et à Vienne. Influencé par l’expressionnisme, il a créé une profonde œuvre littéraire et philosophique, étant un représentant de la philosophie de la culture. Dans ses études, il s'intéresse aussi à des éléments de métaphysique.   

Parmi les œuvres de Lucian Blaga publiées en France, on mentionne : « Les Poèmes de la lumière », « Dans le grand passage », « Trilogie de la culture », « Trilogie de la connaissance », « Cours de philosophie de la religion », « L’étoile la plus triste ».

maison-lucian-blaga-roumanie

 

 Pour découvrir plusieurs destinations remarquables, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et le site Internet : https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi;

Ecaterina-Paula Cepraga;

Theodor Cepraga.

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir