TEST: 2245

ESCAPADES - Guide Vert Michelin: Targoviste, ancienne capitale valaque

Par Escapades en Roumanie | Publié le 01/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/02/2019 à 00:00
Photo : Pxhere - https://pxhere.com/es/photo/420747
curtea-domneasca-targoviste-eglise-roumanie

Votre Guide Vert Michelin vous propose aujourd'hui de découvrir Targoviste, résidence princière et capitale valaque entre 1396 et 1714, qui a été, pendant plus de trois siècles, le plus important centre économique, militaire, politique, culturel et artistique de la Valachie.

 

 

Les sites archéologiques ont révélé que le territoire et les alentours de la ville avaient été habités depuis la période du Néolithique. La première mention de ville date de 1396 et le premier document officiel, appartenant au voïvode Mircea cel Bătrân, a été issu en 1406. L’histoire de Târgoviște reste fortement liée aux batailles contre les Ottomans, au fameux voïvode Vlad Ţepeş (1456) et son image terrifiante due à ses méthodes cruelles de punition des ennemis, au voïvode Mihai Viteazul et sa première tentative d’union des trois provinces roumaines (Valachie, Moldavie et Transylvanie) en 1600, et à la révolte de 1821 de Tudor Vladimirescu. La ville représente aujourd’hui un lieu chargé d’histoire, avec un charme à part.

 

targoviste-roumanie-curtea-domneasca

 

L'objectif touristique le plus connu de Târgoviște reste l’Ensemble de la Cour Princière (Curtea Domnească) qui regroupe des monuments datant des 14e-17e siècles, formés par : les églises, les maisons princières, la maison de Doamna Bălașa, la Tour du Couchant, les bains, les remparts, la maison Dionisie Lupu (abritant le Musée de l’Imprimerie) et la tour de garde de l’entrée. Abandonnée au 18e siècle, et ayant subi de nombreux tremblements de terre, la Cour Princière est devenue une ruine. Il faudra attendre les années 60 pour que l’ensemble soit restauré et devienne la principale attraction de la ville.

 

targoviste-guide-michelin-roumanie

 

Faisant partie de l’ensemble de la Cour, la Tour du Couchant (Turnul Chindiei), dont la silhouette sera facilement reconnaissable, accueille les visiteurs à l’entrée du site. Ayant changé de fonction à travers les siècles, elle a été beffroi (aux 14e–15e siècles), tour de garde et de défense (15e-16e siècles), tour d’horloge (durant le 17e siècle) et tour à feu (en 1853). Pour arriver jusqu’en haut de cette tour qui fait 27m en hauteur, le visiteur devra grimper 122 escaliers, mais le panorama en vaut la peine ! La Tour du Couchant abrite aujourd’hui une exposition de documents sur la personnalité du voïvode Vlad Ţepeş.

 

targoviste-roumanie-guide-michelin

 

Erigée à la fin du 14e siècle sous le voïvode Mircea cel Bătrân, la Cour Princière a été la résidence de trente-trois voïvodes valaques (entre 1418 et 1659). Le Palais Princier (Palatul Domnesc), considérablement agrandi au 16e siècle, fut détruit par les Turcs en 1655, avant que la Cour entière ne soit définitivement abandonnée en 1714, suite à la mort du voïvode Constantin Brâncoveanu.

Dans la partie Sud de l’ensemble, l’Eglise Princière (Biserica Domnească), bâtie en plan byzantin, en 1580, fut largement remaniée par Constantin Brâncoveanu en 1699. Au moment où sa construction était finalisée, celle-ci était le plus grand monument religieux de la Valachie. Ses fresques, très bien conservées, représentent la plus grande galerie de portraits de voïvodes valaques. 

 

targoviste-roumanie-biserica-domneasca-guide-michelin

 

Plus loin, vers la partie Est de la ville, se trouve une autre église qui date du 15e siècle, dédiée à Sainte Parascève, l’Eglise Sf. Vineri.

targoviste-roumanie-guide-michelin

targoviste-roumanie-guide-michelin

 

Juste à côté de l’Eglise Princière, vous trouverez le Musée de l’Imprimerie et du Livre Roumain (Muzeul Tiparului și al Cărții Românești) qui présente l’évolution historique de l’imprimerie en Roumanie. Le musée abrite aussi des manuscrits et de livres religieux qui datent du 16e siècle.

 

targoviste-roumanie-guide-michelin

 

A 6 km au Nord de la ville de Târgoviște, vous pouvez faire une halte au Monastère de Dealu (Mănăstirea Dealu), une de plus anciennes constructions des voïvodes de la Valachie. Le monastère existait déjà en 1430, mais il fut reconstruit sous le règne du voïvode Radu cel Mare (1495-1508), qui a également érigé une nouvelle église principale. L’église du monastère, qui fut la source d’inspiration du voïvode Neagoe Basarab pour la construction de l’église de Curtea de Argeș, impressionne par sa hauteur, sa sobriété, sa riche broderie en pierre et par ses éléments d’architecture; le cordon (brâul) en pierre qui sépare les rangées d’arcades représente un des éléments architecturaux traditionnels des églises de la Valachie et de la Moldavie. La peinture originale n’a pas survécu à l'épreuve du temps, et la  peinture actuelle des murs intérieurs a été réalisée entre 1955 et 1989 par le peintre Iosif Keber (l’autel et l’iconostase) et l’archimandrite Sofian Boghiu. L’église représente aussi une importante nécropole des voïvodes valaques ; on y trouve le tombeau du voïvode Radu cel Mare et le reliquaire contenant la tête du voïvode Mihai Viteazul (les deux sarcophages en marbre ont été sculptés par Frederic Storck).  

 

targoviste-roumanie-monastere-dealu-guide-michelin

En revenant vers Bucarest, vous pouvez profiter d’un arrêt à Potlogi, pour admirer le Palais bâti par Constantin Brâncoveanu, en 1698. Le bâtiment principal, ainsi que le parc, les annexes et l’église ont été rénovés en 2015. C’est une occasion idéale pour se plonger dans l’atmosphère d’une cour princière médiévale de Valachie.      

 

 

Pour les arrêts nécessaires nous vous recommandons :

Hébergement: King, B-dul Carol I nr. 7; Dâmbovița, B-dul Libertății nr. 1.

 

Restauration: Belvedere, str. Al. I. Cuza nr. 22A ; Bistro Alexo, Calea Domnească nr. 179.

 

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet: https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

 

Equipe d’Edition et Photos:

Andra-Florentina Ostafi

Raluca-Elena Iarca

Theodor Cepraga

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale