Berlin sur le podium des villes européennes pour le tourisme MICE

Par Emma Granier | Publié le 27/08/2022 à 19:29 | Mis à jour le 27/08/2022 à 20:35
Photo : Concert de Jocelyn B. Smith lors de l'ouverture du Bestival © visitBerlin - Photo : Mike Auerbach
Concert de Jocelyn B. Smith lors de l'ouverture du Bestival

Les 25 et 26 août derniers, se tenait le Bestival, un événement réunissant 800 professionnels du secteur du tourisme et de l’événementiel venus des quatre coins de l’Europe. Organisé par visitBerlin et parrainé par la Mairie de la ville, ce festival était l’occasion pour les autorités berlinoises de montrer que la capitale allemande n’a rien perdu de son attractivité après deux ans de pandémie.
 

Un secteur en évolution

Bien au contraire, même si les pratiques ont évolué, le tourisme en général et les activités MICE en particulier restent l’un des fers de lance de l’attractivité berlinoise. Selon Burkhard Kieker, directeur de visitBerlin, « l’image de marque de Berlin est toujours un aimant touristique ».

 

La provenance des visiteurs a peut-être évolué - avant la pandémie, une moitié venait de l’étranger, une autre du tourisme national, aujourd’hui, c’est seulement 36% des visiteurs qui viennent de l’étranger - mais le taux d’occupation des hôtels berlinois, 84%, est l’un des meilleurs au monde avec Barcelone et New-York.

 

Les « business trip » d’un jour ou deux pour quelques meetings « ont été tués par zoom », ironise le directeur. Et l’autre grande difficulté du secteur, héritée de la pandémie, est le manque de personnel.

 

Conférence de presse Bestival
Conférence de presse Bestival. De gauche à droite : Burkhard Kieker directeur de visitBerlin, la chanteuse Jocelyn B. Smith, Stefan Athmann de visitBerlin Partnerhotels et Anna Günthe de Berlin Event Network e.V. (v.l.n.r.). © visitBerlin - Photo : Mike Auerbach

 

Créer des liens entre les cultures

Le voyage, c'est aussi le partage des cultures. Cela a été magnifiquement bien illustré par l’artiste américaine Jocelyn B. Smith, présente pour l’ouverture du festival. Arrivée à Berlin en 1984, elle a eu l’autorisation de chanter de l’autre côté du mur avec son groupe venu tout droit de New-York. Elle a confié comment un lieu chargé d’histoire transforme également l’histoire des individus qui le visitent.

 

Il y a un feu dans cette ville. Jocelyn B. Smith

Les compagnies aériennes low-cost ont participé à la création de ponts entre les cultures et ont rapproché les européens entre eux, explique Burkhard Kieker. Aujourd’hui, il faut changer cette technique de voyage polluante tout en essayant de conserver la richesse des échanges culturels qui en ont découlé.

 

Berlin offre le parfait équilibre entre adrénaline et chill-out. Burkhard Kieker

Stephan Schwarz, sénateur de l'économie, de l'énergie et des entreprises publiques à Berlin explique : « Je suis heureux que des experts en événementiel et en tourisme de toute l'Europe se réunissent à Berlin pour ce format d'événement innovant. Les Berlinois et les hôtes de la ville aiment la capitale pour sa créativité, ses innovations et sa diversité. Il est formidable que tout cela puisse être vécu sur place et en personne cette année encore. »

 

Pour donner un avant-goût des événements qui marqueront l’année 2023 en termes de tourisme, Burkhard Kieker présente la réouverture du Tacheles, sous une nouvelle forme, celle du musée Fotografiska, ou encore l’ouverture de la Tour 360° de l’ancien aéroport Tempelhof. De belles découvertes en perspective donc pour 2023 !

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Emma Granier

Emma Granier

Responsable des éditions allemandes pour lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale