Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2240

Marie-Laure Singer : « Berlin Accueil s’est ouvert sur le monde »

Par Chloé Ferrante | Publié le 30/12/2020 à 08:20 | Mis à jour le 30/12/2020 à 16:46
Berlin Accueil Marie-Laure Singer

Berlin Accueil, l’association permettant de s’intégrer à Berlin peut compter sur sa présidente, Marie-Laure Singer depuis juin 2020. Elle présente cette association qui l’a accompagnée dès ses débuts à Berlin.

Arrivée en Allemagne il y a plus de quatre ans dans un pays dont elle ne connaissait pas la langue, cette juriste de formation s’est tournée vers Berlin Accueil car même si son mari parle allemand, elle voulait devenir rapidement autonome grâce à un accompagnement linguistique, social, amical… qu’elle a trouvé dans l’association.

 

Lepetitjournal.com/berlin : en quoi consiste exactement l’association Berlin Accueil ?

Marie-Laure Singer : c’est une association qui appartient au réseau FIAFE (Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones d'Expatriés) qui fédère des accueils dans le monde entier. Nous avons une structure qui nous aide à Paris et le réseau essaie de faire en sorte que les gens qui voyagent et s’installent à l’étranger retrouvent à peu près la même structure dans leur pays d’adoption. Notre association fonctionne à 100 % grâce au bénévolat, personne n’est rémunéré, ni les animateurs, ni les membres actifs. Berlin Accueil est apolitique, aconfessionnel et nous ne faisons aucune distinction, c'est-à-dire que tout le monde peut nous rejoindre et être accueilli par nos bénévoles. Nous sommes en ce sens assez représentatifs du côté multiculturel de la ville de Berlin. Le seul point commun à tous est soit d'être Français, francophone ou francophile. L'essentiel des activités se fait en effet en français avec parfois quelques visites culturelles avec des guides allemands et certaines conversations sont en allemand ou en anglais.

 

Nous essayons de faire rayonner la culture française à Berlin, mais surtout d'assurer une aide à l'installation des nouveaux arrivants et d’épauler nos adhérents dans la vie courante.

Le but de Berlin Accueil reste avant tout que des personnes qui ne parlent pas allemand puissent s'intégrer en Allemagne. Ils peuvent notamment rencontrer des Allemands car la particularité de notre association est que nous avons à peu près 25 % des membres qui sont Allemands. Les adhérents sont donc très bien intégrés dans la communauté allemande même si l’association reste à dominante en « langue française ». Nous essayons de faire rayonner la culture française à Berlin, mais surtout d'assurer une aide à l'installation des nouveaux arrivants et d’épauler nos adhérents dans la vie courante. Même certains qui avaient appris la langue plus jeunes se rendent compte que pour les questions juridiques ou médicales par exemple, ils ont besoin de soutien car leur niveau de langue n’est pas suffisant. Les adhérents même s’ils sont plusieurs au sein d’une famille, ne paient qu’une seule cotisation annuelle puis profitent des activités tout au long de l’année gratuitement. 

 

Pourquoi avez-vous décidé de vous investir dans l’association et d’en devenir présidente ?

M’investir dans l’association était pour moi une façon de rendre tout ce dont j'ai pu bénéficier quand je suis arrivée à Berlin car ne pas pouvoir communiquer au début a été difficile et Berlin Accueil a été un relais extraordinaire. J’ai d’abord remplacé une amie en tant que secrétaire puis nous nous sommes retrouvés sans présidence car notre ancienne présidente ne pouvait pas cumuler plusieurs activités à ce moment-là et a démissionné en février 2020. Le poste était donc vacant et j’ai été élue présidente de l’association Berlin Accueil le 2 juin 2020. Berlin Accueil reste néanmoins une histoire d'équipe et fonctionne grâce à tous ceux qui s’investissent. Nous avons une particularité car 1 membre sur 5 s’investit activement dans le bénévolat, c’est-à-dire qu’il est soit animateur d’une ou plusieurs activités, soit celui-ci s’engage au niveau du bureau.

 

berlin

 


La communauté française est très présente à Berlin avec environ 13 000 Français inscrits sur les listes consulaires. Si l’on ajoute les Français non inscrits, ce chiffre est en réalité jusqu’à deux fois plus élevé. Quelle est votre politique d’accueil des expatriés ?

Nous accueillons tout le monde sans aucune différence ou préférence. Le seul dénominateur commun étant d'être Français, francophone ou francophile comme je vous l’ai indiqué précédemment. Nous ne pouvons toutefois pas toucher tout le monde. Nos offres ne sont par exemple pas très adaptées aux plus jeunes qui viennent à Berlin juste pour vivre une courte expérience ou un échange. Nous nous adressons plus aux personnes qui s'installent à Berlin pour y vivre un certain temps. Pour nous faire connaître, nous sommes référencés sur le site de l'Ambassade de France en Allemagne et nous sommes la seule association d'accueil référencée sur le site du consulat à Berlin.

 

Nous offrons à chaque nouvel adhérent un guide d’installation « Berlin, mode d’emploi »

Nous arrivons à toucher du monde en étant présents à la rentrée des classes du Lycée Français. Il y a également beaucoup de bouche-à-oreille au sein de la communauté française et des entreprises qui embauchent des Français. Les Français ou francophones lorsqu’ils partent, parlent de notre association à ceux qui les remplacent. Nous offrons à chaque nouvel adhérent ou toute personne qui nous contacte en amont de son expatriation un guide d’installation « Berlin, mode d’emploi », dans lequel nous balayons tous les aspects de la vie à Berlin pour les aider au mieux.

 

Que proposez-vous comme activités ?

Nous avons un bloc d’activités qui fait le grand succès de l'association, les visites culturelles. Il y a un large choix dans la mesure où Berlin est une ville où les musées foisonnent. L’association peut compter sur une équipe de trois personnes qui organisent au moins une visite par mois avec un guide, en semaine ou le week-end. Nous organisons aussi une dizaine d’événements conviviaux par an comme des dîners. Le reste des activités varient car elles sont proposées par des membres de l'association bénévoles. Nous nous appuyons sur nos animateurs qui proposent des ateliers autour de leurs passions et hobbys. Cela va donc des balades culturelles à vélo et des ateliers photos aux séances de bridge, de scrabble et de jeux de société en passant par la couture, le sport et les ateliers de conversation. Grâce aux 40 membres actifs de l’association et au panel d’offres assez important, tout le monde peut y trouver son compte. Nous découvrons d’ailleurs parfois des activités à proposer que nous ne pensions pas possibles, moi la première !

 

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur vos activités ?

Le 13 mars dernier, il y a eu une coupure très nette à Berlin et en Allemagne en général. A Berlin Accueil, nous avions prévu un dîner le 15 mars avec une quarantaine de personnes qui a dû être annulé. Nous avons été obligés de tout arrêter brutalement. Il a fallu ensuite s’organiser car beaucoup de membres étaient inquiets. L’équipe du bureau a pris contact par téléphone avec chacun des adhérents afin de maintenir un lien pendant cette période de restriction sanitaire. Nous faisions également les courses pour certains d’entre eux. Puis nous avons développé des activités sur internet. Il fallait réussir à être présent sans être intrusif, l’équilibre a été difficile à trouver. Nous étions en contact avec d’autres accueils du monde pour voir ce qu’ils proposaient comme activités.

 

nous n’avons jamais été aussi occupés que pendant cette période de crise

On s’est mis à zoomer ! Les activités en ligne ont fini par se développer et surtout à plaire. Finalement, nous n’avons jamais été aussi occupés que pendant cette période de crise où il n’y avait officiellement rien à faire ! Les activités physiques ont pu reprendre par les marches dans les parcs car il était possible de respecter les mesures sanitaires. Et même si certains veulent recommencer les activités comme avant, notre préoccupation principale est de ne pas mettre en danger la santé de nos adhérents. Avec la crise, Berlin Accueil s’est finalement énormément ouvert sur le monde. Nous avons par exemple créé sur notre site internet une rubrique « Fenêtres sur le monde » qui nous permet de partager ce que d’autres accueils font. Nous avons eu l’occasion de développer et d’améliorer les moyens de communication qui existaient déjà comme les réseaux sociaux ou la gazette. Cette période a été très compliquée mais nous a apporté à notre niveau du positif et surtout une vraie impulsion ! La grande inconnue reste cependant 2021 car nous ne savons pas si toutes les activités pourront reprendre normalement, en présentiel notamment. Nous l’espérons car sinon il manquera ce qui fait de Berlin Accueil ce qu’il est !


Berlin Accueil est à découvrir ici.

 

Chloé Ferrante IMG_20200102_104955 - Copie

Chloé Ferrante

Rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne, Chloé se passionne, en dehors de l'écriture, pour le sport et plus particulièrement le badminton, les voyages et les domaines franco-allemands.
0 Commentaire (s) Réagir