La Lufthansa contrainte d’annuler un millier de vols

Par Emma Granier | Publié le 27/07/2022 à 18:27 | Mis à jour le 27/07/2022 à 18:48
Photo : © Nick Herasimenka - Unsplash
avion greve lufthansa

Une grève du personnel au sol a contraint la compagnie aérienne à annuler la quasi-totalité de ses vols le mercredi 27 juillet.

 

Ce ne sont pas moins de 134.000 passagers qui ont vu leurs projets de vacances ou de déplacement remis en cause depuis l’annonce de la grève, mardi 26 juillet dans la soirée. Ce mercredi, les aéroports de Francfort et de Munich étaient exceptionnellement vides, la plupart des passagers ayant suivi les recommandations de la compagnie aérienne de ne pas se rendre dans les terminaux. Les propositions de nouvelles connexions étaient « très limitées » selon la Lufthansa.

 

La plupart des vols annulés concernent les aéroports de Francfort et de Munich. Mais d’autres grandes villes allemandes sont également touchées, comme Berlin, Brême, Düsseldorf et Hambourg. L’échelle de ce premier mouvement de grève – qualifiée de grève « d'avertissement » – est ainsi bien plus importante que dans d'autres conflits.

 

Des hausses de salaires réclamées par les employés de Lufthansa en grève

Les 20.000 employés en grève représentés par le syndicat Ver.di sont des employés « au sol » en charge de la maintenance, de l'enregistrement aux guichets ou de la conduite des remorqueurs qui poussent les avions jusqu’aux passerelles d’embarquement. Ils souhaitent une hausse des salaires de 9,5% pour compenser l’inflation actuelle.

 

Le directeur du personnel de Lufthansa, Michael Niggemann, a fortement critiqué cette grève : « L’escalade précoce après seulement deux jours de négociations dans un cycle de négociations collectives qui s'est déroulé jusqu'à présent de manière constructive cause d'énormes dommages. Cela concerne surtout nos passagers en période de pointe. Et cela représente une charge supplémentaire pour nos collaborateurs dans une phase déjà difficile du trafic aérien ». Des annulations de vols et des retards isolés sont encore possibles jeudi et vendredi, a-t-il ajouté.

 

Une nouvelle discussion est prévue entre Ver.di et Lufthansa les 3 et 4 août prochains au sujet des salaires et des conditions de travail des quelques 20.000 employés au sol.

 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale