Coup de projecteur sur la crise des réfugiés depuis les toits de Berlin

Par Emma Granier | Publié le 23/10/2021 à 12:58 | Mis à jour le 11/01/2022 à 16:11
Photo : © Dojo Cares/Pejac
lpjstatue

En haut de l’église Sainte-Croix à Kreuzberg, une installation de l’artiste espagnol Pejac surplombe depuis quelques jours la capitale allemande et dénonce la crise mondiale des réfugiés.  

 

Un appel au soutien envers les réfugiés

Intitulée LANDLESS STRANDED, cette installation représente un enfant vêtu d'un gilet de sauvetage, une main accrochée à la croix dominant l'église, l'autre tenant un feu de détresse désespérément tourné vers la ville. L’artiste a déclaré : « Cette nouvelle installation parle de toutes les personnes qui, même sur terre, se sentent à la dérive. »

 

Il fait référence aux 82,4 millions de réfugiés recensés dans le monde en 2021, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. L’installation a été réalisée en association avec Sea-Watch, DOJO Cares et l’église Sainte-Croix (Heilig-Kreuz-Kirche), menant des actions caritatives depuis le quartier de Kreuzberg afin d’aider les réfugiés et les sans-abris.

 

 

Une œuvre d’art temporaire

Des jumelles ont été installées en face de l'église pour permettre aux passant d’observer l’installation plus en détails. Grâce à un QR Code, le public est également dirigé vers le site de l’ONG allemande Sea-Watch et est invité à faire un don.

 

La statue restera sur le toit de l'église Sainte-Croix jusqu'au 5 novembre. Pour les curieux et amateurs des œuvres de Pejac, une exposition aura lieu du 30 octobre au 7 novembre dans l'ancien complexe industriel de la Modersohnstraße 35-45 à Berlin-Friedrichshain.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Emma Granier

Emma Granier

Responsable des éditions allemandes pour lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale