La langue française, de moins en moins populaire auprès des étudiants allemands

Par Laura Dubois | Publié le 24/01/2023 à 11:00 | Mis à jour le 24/01/2023 à 15:27
Photo : © Tim Jacob Hauswirth - Pixabay
Un étudiant allemand apprenant le français

De moins en moins d'étudiants en Allemagne apprennent le français : au cours de l'année scolaire 2021/2022, moins d'un étudiant sur sept l'ont choisie comme langue étrangère. C'est la valeur la plus basse depuis trente ans.

 

À 15,3 %, la proportion est la plus faible depuis l'année scolaire 1994/1995, où elle était de 15,1 %. Ceci est basé sur les chiffres de l' Office fédéral de la statistique. La proportion la plus élevée d'élèves apprenant le français en Allemagne était de 19,1 % ou 1,70 million au cours de l'année scolaire 2009/2010.  Au lendemain des 60 ans tu Traité de l'Elysée, le constat est amer.

 

Le français reste malgré tout la deuxième langue étrangère, derrière l'anglais

Malgré la baisse au cours des dix dernières années, selon les données, le français reste la deuxième langue étrangère la plus répandue dans les écoles d'enseignement général en Allemagne, après l'anglais. Quatre élèves sur cinq - 82,4% - ont appris l'anglais au cours de l'année scolaire 2021/2022.

6,4 % ou 539 000 enfants et jeunes ont appris le latin au cours de la dernière année scolaire, suivi de près par l'espagnol avec 5,9 %. L'espagnol deviendrait de plus en plus populaires auprès des jeunes. 

 

L'amitié franco-allemande comme injonction aux initiatives de diffusion de la langue française

La langue française en Allemagne continue néanmoins d'être diffusée et entretenue à travers les 16 établissements d'enseignement français en Allemagne, dont trois sont franco-allemands. Ces derniers sont régis par un accord intergouvernemental datant du 10 février 1972 et sont l'incarnation même du traité de l'Elysée et de la coopération franco-allemande. Ils réunissent des élèves français et allemands de la classe de sixième (5. Klasse) à la Terminale (12./13. Klasse). Ils ont une vocation binationale et biculturelle permettant la rencontre de jeunes Allemands et Français et de deux systèmes éducatifs.

Ces chiffres proviennent de l'AEFE (Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger) qui est notamment à l'origine de nombreuses initiatives continuant de répandre l'apprentissage du français en Allemagne.

 

Cependant, ces chiffres sont à relativiser. Les lycées d'enseignement français en Allemagne, dont l'accès reste compliqué, promeuvent la langue française comme première langue d'apprentissage. Ailleurs, dans l'enseignement général, le choix du français comme langue étrangère est, lui, en perte de vitesse.

 

Selon l'office fédérale des statistiques, il existe des différences régionales très nettes dans la fréquence d'apprentissage et d'enseignement du français en tant que langue étrangère.

En Sarre, par exemple, 51,2 % des élèves ont choisi le français comme matière. En Rhénanie-Palatinat et dans le Bade-Wurtemberg, il était d'environ un quart chacun, soit les trois états fédéraux qui bordent la France. En revanche, seuls 10,6 % des élèves de Mecklembourg-Poméranie occidentale, 10,7 % de Saxe-Anhalt et 11,5 % de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont appris le français comme langue étrangère.

 

Sources : AFP ; Spiegel ; Welt ; AEFE

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram

Sur le même sujet
Portrait Laura Dubois

Laura Dubois

Diplômée d’un Master en journalisme à Bruxelles, Laura a rejoint la rédaction berlinoise en octobre 2022. Fascinée par les nouvelles rencontres et mue par les enjeux qui l’entourent, elle a choisi Berlin pour nourrir son expérience journalistique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale